Hors la loi

Vieux Colombier - Comédie Française , Paris

Du 24 mai au 07 juillet 2019

CONTEMPORAIN

,

Pièce historique

Pauline Bureau aime croiser théâtre et questions sociétales. Pour sa première création à la Comédie-Française, elle écrit une pièce à partir du « procès de Bobigny », dont les répercussions ont contribué à l’adoption en 1975 de la loi Veil.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 35,50 €

Prix tous frais inclus


 

Photos & vidéos

Hors la loi

De

Pauline Bureau

Mise en scène

Pauline Bureau

Avec

Martine Chevallier

,

Claire de La Rüe du Can

,

Françoise Gillard

,

Danièle Lebrun

,

Laurent Natrella

,

Alexandre Pavloff

,

Coraly Zahonero

  • Théâtre et questions sociétales

« Pardonnez-moi, Messieurs, mais j’ai décidé de tout dire ce soir. Regardez-vous et regardez-nous. Quatre femmes comparaissent devant quatre hommes... Et pour parler de quoi ? De sondes, d’utérus, de ventres, de grossesses, et d’avortements ! Croyez-vous que l’injustice fondamentale et intolérable n’est pas déjà là ? Ces quatre femmes devant ces quatre hommes. » Cet extrait de plaidoirie prononcée par Gisèle Halimi pour la défense de Marie-Claire, 16 ans, qui a avorté clandestinement, date de 1972. Sur le banc des prévenues à côté de l’adolescente, sa mère, ses collègues de la RATP et la « faiseuse d’ange ». Avec leur accord, l’avocate transforme la défense en une tribune publique pour dénoncer l’injustice de la loi de 1920 interdisant l’avortement.

Pauline Bureau aime croiser théâtre et questions sociétales. Comme dans son précédent spectacle Mon cœur, autour du scandale du Mediator, où elle associe la lanceuse d’alerte Irène Frachon à « une héroïne d’aujourd’hui comme j’ai besoin d’en voir sur les plateaux de théâtre », une détermination salutaire traverse ses personnages hors de la loi d’une société en mutation. Pour sa première création à la Comédie-Française, elle écrit une pièce à partir du « procès de Bobigny », dont les répercussions dans l’opinion publique ont contribué à l’adoption en 1975 de la loi Veil sur l’interruption volontaire de grossesse. Les enjeux de sa pièce s’articulent autour de ces accusées ayant accepté de faire de leur vie un symbole, autour de l’engagement de Gisèle Halimi, autour de la détermination des nombreuses personnalités venues « témoigner » : le prix Nobel de médecine Jacques Monod, l’homme politique Michel Rocard ou, dans la lignée du Manifeste des 343, la comédienne Delphine Seyrig.

  • La presse

« Si le spectacle dessine avec précision (photos d'archives à l'appui) le contexte sociétal de l'époque, il révèle surtout le point de vue intime des protagonistes. (...) Claire de La Rüe du Can, si juste dans le désarroi, joue la jeune fille qu'elle fut. Pauline Bureau ne nous épargne rien de sa souffrance morale et physique. Le décor passe sans heurts du petit appartement familial à la salle lambrissée du tribunal, où Marie-Claire et ses « complices » répondent aux accusations. Cette construction, appuyée sur les témoignages et les minutes du procès, est efficace. » Emmanuelle Bouchez, Télérama TT

« La jeune metteure en scène s'attaque au procès de Bobigny qui, en 1972, a ouvert la voie à la loi Veil. Dans ce nouvel opus, elle démontre son talent unique pour conjuguer l'histoire et l'intime, le politique et l'épique. » Les Echos

« Pauline Bureau signe une pièce bouleversante sur un épisode majeur du combat mené en France il y a une cinquantaine d’années. » Le Parisien, 2 Juin 2019

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Hors la loi

4 Notes

4 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(4)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Francine O. (1 avis) 05 juin 2019

hors-la-loi spectacle plus que parfait, mise en scène, acteurs, et surtout l'Histoire
1
0
1
2
3
4
5
Par

Jean louis M. (2 avis) 12 juin 2019

Piqûre de rappel Pauline Bureau nous offre une vision saine de la lutte des femmes pour le droit à l'avortement au début des années 70 celles où justement je suis né. Au fil de la pièce qui nous captive 2h durant, plusieurs fois on se pose la question de savoir si presque 50 ans plus tard la situation à vraiment changée....Oui en terme d'encadrement de l'avortement, pas forcément sur l'accompagnement des consciences. Ca ne donne que plus de relief au combat de ses femmes dans une société où elles pouvaient se sentir exclaves de l'homme. Voyez cette pièce ne peut que faire réagir et c'est réussi et il serait injuste que la discussion fasse oublier le talent des acteurs y compris dans le jeu sans texte, l'actrice qui joue Marie-Claire est touchante, comme le temoignagne de Michel Rocard lors du procès de Bobigny. A voir absolument.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Laurence V. (2 avis) 08 juin 2019

Hors la loi Spectacle remarquable, essentiel. Qui donne ou redonne de la force et remet les choses importantes de la vie à leur juste place. Un détail qui m'a touchée : à l'apparition des noms du manifeste des "343 salopes" celui de la comédienne Danièle Lebrun...qui joue dans la pièce. Quel magnifique clin d'oeil à l'Histoire ! Bravo à toute la troupe, l'auteure et metteuse en scène !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jean-claude P. (5 avis) 04 juin 2019

hors la loi grande pièce de théâtre , acteurs excellents , sujet traité avec justesse . nous recommandons vivement cette pièce .
0
0

Spectacles consultés récemment