Faim de loup

1
2
3
4
5

Reine Blanche , Paris

Du 14 au 17 novembre 2018
Durée : 1H15

JEUNE PUBLIC

,

Marionnette

Faim de loup, c'est la faim de vivre ! Celle d'une petite fille moderne, un brin clownesque et décalée, étouffée par l'amour sans limites de sa mère... Petite héroïne d'un monde tout blanc, elle plonge avidement dans l'histoire du Chaperon Rouge... Elle se fond dans le conte et le conte se fond en elle, dans un corps à corps avec les marionnettes. A partir de 8 ans.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 9 €

Prix tous frais inclus


 

Photos & vidéos

Faim de loup

Mise en scène

Ilka Schönbein

Avec

Laurie Cannac

Solo pour une comédienne et tout un univers de marionnettes, tout public à partir de 8 ans.

Le chaperon rouge ! Tout le monde connaît.... ou plutôt tout le monde croit connaître. Plus que les versions de Perrault ou de Grimm, c'est leurs ersatzs illustrés qui viennent à l'esprit. Qui se souvient pourtant des versions orales, de ces récits millénaires et internationaux qui renferment de véritables trésors initiatiques ? Si les frères Grimm nous ont montré la voie en révélant du conte toute la puissance poétique, retenons de Perrault la hardiesse, et des versions orales, le mordant.

Le spectacle s'inspire de ces chaperons-là, qui nous parlent depuis toujours de la nécessaire prise de risque de l'enfant hors du giron maternel, de transgression, de rives dangereuses où la candeur peut s'abîmer, de transmission intergénérationnelle... C'est donc un conte de la transformation, celle de l'enfant en adulte, celle de l'être en devenir, celle de tous ceux qui questionnent leur vie... Ainsi aux interrogations posées par le conte « Où vas-tu ? » , « Quel chemin prends-tu ? » , « Qui es là ? » résonnent d'autres échos.

Notre chaperon à nous est tout blanc. C’est une petite fille moderne, clown naïf, qui, pour échapper au carcan de superficialité dans lequel elle évolue, plonge avidement dans l’histoire du chaperon rouge. Ce n'est qu'en s'écartant du chemin tout tracé, celui d'un confortable et étouffant conformisme, que s'ouvriront alors d'autres couleurs, rouge comme le danger, rouge comme la révolte, noir comme le désespoir et la mort, rouge comme l'amour... Comme une palette pour tracer son propre destin.

En pénétrant ce monde merveilleux et terrifiant, la petite fille se fond dans le conte et le conte se fond en elle, dans un corps à corps avec les marionnettes. Tous les personnages rélèlent alors les forces contradictoires qui s’affrontent à l’aube de l’adolescence. Conte cruel, conte naïf, conte de sagesse, d’initiation, de transformation, rêve, cauchemar ? Faim de loup est tout cela à la fois.

Inspiré du Petit chaperon rouge des Frères Grimm

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Faim de loup

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment