Danses

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Le 08 avril 2018
Durée : 1h45

MUSIQUE & DANSE

,

Musique classique

Musique et danse ont toujours eu partie liée, que ce soit au travers de la mélodie ou du rythme. Ce mariage des gestes et des sons triomphe dans le ballet classique, en témoignent les trois morceaux au programme interprétés par l'Orchestre-Atelier Ostinato.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 31,50 €,26,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Danses

De

Ludwig Van Beethoven

,

Maurice Ravel

,

Piotr-Ilitch Tchaïkovski

Direction musicale

Jean-Luc Tingaud

  • Musique et danse

Musique et danse ont toujours eu partie liée, que ce soit au travers de la mélodie ou du rythme.

Ce mariage des gestes et des sons triomphe dans le ballet classique, dont Le Lac des Cygnes est l’un des plus merveilleux exemples. En modulant sa somptueuse orchestration d’une scène à l’autre, Tchaïkovski fait de chaque valse, polonaise ou mazurka, l’agent des émotions et des mouvements des danseurs. Faisant référence aux danses de la Renaissance, Ravel compose en 1902 sa Pavane pour une infante défunte, qu’il orchestre en 1910. Cet hommage sublimement orchestré, procession lente et contemplative, a nourri l’imagination de nombreux chorégraphes parmi lesquels Serge Lifar et George Balanchine. Troisième œuvre au programme, la Septième Symphonie de Beethoven, œuvre de musique pure, dans laquelle Wagner voyait une « apothéose de la danse »

  • A propos

Musique et danse, danse et musique, deux arts aux trajectoires entremêlées, avec pour socle commun le rythme. Les trois oeuvres du programme proposent autant de facettes de ce rapport particulier entre ces deux disciplines.

S’agissant d’un ballet, la musique du Lac des Cygnes de Piotr Illitch Tchaïkovski est au service de la danse et permet aux étoiles et corps de ballet de briller. Le compositeur russe pare cependant la partition de mélodies élégantes et y déploie sa science de l’orchestration, à tel point que la Suite du ballet trouve désormais sa place au concert.

La Pavane pour une infante défunte de Maurice Ravel s’inscrit dans une logique différente. La danse est bel et bien le point de départ de cette page musicale - la pavane est une danse lente du XVIe siècle -, mais Ravel la teinte d’une tendre mélancolie, et y exprime un passé fantasmé : « une pavane qu’aurait pu danser telle petite princesse, jadis à la Cour d’Espagne…  ».

Beethoven n’avait pas dans l’idée d’écrire une musique chorégraphique, tandis qu’il couchait sur papier sa Septième Symhponie. Mais avec la force rythmique irrésistible, la pulsation effrénée et l’énergie qu’elle concentre, il n’est pas étonnant que Wagner, grand admirateur de l’auteur de Fidelio, ait qualifié l’oeuvre d’ «Apothéose de la danse ».

Jean-Luc Tingaud

  • Programme

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893)
Le Lac des cygnes, suite op. 20a

Maurice Ravel (1875-1937)
Pavane pour une infante défunte

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie nº7 en la majeur, op. 92

Avis du public : Danses

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment