Cravate Club

du 13 septembre 2014 au 3 janvier 2015
1 heure

Cravate Club

En amitié comme en amour, mieux vaut parfois ne pas poser certaines questions...
  • Une pièce culte

Bernard est heureux ! Aujourd’hui c’est son anniversaire et il vient de décrocher un gros contrat avec son associé et meilleur ami Adrien. Il a trois filles merveilleuses et une femme aimante qui lui prépare, comme chaque année, une fête surprise...

Seulement, quand Adrien lui apprend qu’il ne pourra pas être des leurs ce soir, qui plus est pour se rendre au dîner mensuel d’un mystérieux club dont Bernard n’avait jamais entendu parler en cinq ans d’amitié, tout va se fissurer...

Pourquoi Adrien ne lui a-t-il jamais parlé de ce club ? Et surtout, qu’est ce qui lui manque à lui ? Qu’est ce qui lui manque pour faire partie des « Hérissons » ?

En amitié comme en amour, mieux vaut parfois ne pas poser certaines questions...

  • Note d'intention

Cravate Club est une pièce qui me plait, et que je veux voir jouée sur scène, car elle parle avec une rare finesse de l’amitié. Une amitié si forte qu’elle confère pratiquement à l’amour. Cette pièce amène le spectateur à se questionner, c’est là tout l’intérêt de son propos. Connaissons-nous vraiment nos proches ? Pourquoi sommes-nous rassurés quand, dans une relation amicale, amoureuse... chacun porte une étiquette, rentre dans une case, et s’y tient ? Pouvons-nous vraiment accepter que nos intimes aient un jardin secret, une zone d’ombre qui nous échappe ?

Le texte est fascinant car il mêle avec beaucoup de subtilité l’affect et l’intellect, la raison et l’instinct, la dérision et la violence. On rit souvent, d’un rire de plus en plus grinçant, devant ces deux amis qui exhibent leurs failles, leurs faiblesses, leurs zones d’ombre. L’auteur réussit avec brio à nous divertir en nous faisant réfléchir, à nous amuser en nous glaçant, à nous plaire en nous dérangeant.

J’ai voulu transmettre cette vision aux comédiens, pour qu’ils expriment pleinement au spectateur ce paradoxe entre la fine joute verbale que se livrent Bernard et Adrien, et les pulsions animales qui les traversent. Je veux que les comédiens fassent ressentir le poids de cette rivalité qui va opposer leurs personnages, cette course absurde à la reconnaissance entre deux êtres qui s’admirent et qui vont se déchirer.

Adrien admire Bernard pour tout ce qu’il a su construire. Bernard va tout détruire en croyant devenir celui qu’il n’a jamais su être : l’épicurien qu’est Adrien. Adrien, qui vivait sous l’aile protectrice de Bernard, va devoir prendre son envol, devenir cet être responsable et structuré qu’il ne pensait jamais pouvoir devenir. La mise en scène traduit ce jeu d’opposition dans un bureau qui se transforme peu à peu pour devenir un ring, une zone de combat, deux camps bien distincts que plus rien ne pourra bientôt réunir… Car c’est bien ce que met en lumière la pièce à mes yeux. La fin d’une amitié. Le délitement d’un sentiment. Une simple indisponibilité un soir précis, un petit secret, un grain de sable qui s’engouffre dans la machine bien huilée des relations sociales et toute la machine s’emballe. Elle détruira tout sur son passage : les êtres, les liens entre eux, leurs liens avec les autres. Entre soi, entre couple, entre amis… Ce qui nous fait vivre est ce qui peut nous tuer, et inversement.

Julien Kirsche

Sélection d’avis du public

cravate club Par Philippe P. - 1er octobre 2014 à 21h55

Decouvrir cette pièce dans le cadre intime de la comedie des 3 bornes fut une reelle surprise et un enchantement. Le texte est emmené avec brio par ces 2 jeunes comédiens sur un tempo sans repis et avec beaucoup d assurance .Bien que le sujet du spectacle nous interpelle sur bon nombre de nos propres comportements et relations , nous invitant à reflexion , l enthousiasme et la vivacite des echanges nous laissent le gout de la comedie et nous permettent de rire de situations pourtant parfois cruelles. A recommander pour que le bouche a oreille permette a cette representation de se poursuivre dans des lieus pouvant toucher plus de public. philippe.

Synthèse des avis du public

5,0 / 5

Pour 1 Notes

100%
0%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

5 1 5
cravate club Par Philippe P. (3 avis) - 1er octobre 2014 à 21h55

Decouvrir cette pièce dans le cadre intime de la comedie des 3 bornes fut une reelle surprise et un enchantement. Le texte est emmené avec brio par ces 2 jeunes comédiens sur un tempo sans repis et avec beaucoup d assurance .Bien que le sujet du spectacle nous interpelle sur bon nombre de nos propres comportements et relations , nous invitant à reflexion , l enthousiasme et la vivacite des echanges nous laissent le gout de la comedie et nous permettent de rire de situations pourtant parfois cruelles. A recommander pour que le bouche a oreille permette a cette representation de se poursuivre dans des lieus pouvant toucher plus de public. philippe.

Informations pratiques

Comédie des 3 Bornes

32, rue des Trois bornes 75011 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Lieu intimiste Ménilmontant République Salle climatisée
  • Métro : Parmentier à 266 m, Couronnes à 391 m
  • Bus : Maison des Métallos à 144 m, Fontaine au Roi à 184 m, Parmentier - République à 260 m, Couronnes à 368 m, Goncourt à 393 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Comédie des 3 Bornes
32, rue des Trois bornes 75011 Paris
Spectacle terminé depuis le samedi 3 janvier 2015

Pourraient aussi vous intéresser

- 29%
La claque

Gaîté Montparnasse

Berlin Berlin

Théâtre des Nouveautés

- 50%
- 27%
- 46%
Conseil de famille

Comédie de Paris

Spectacle terminé depuis le samedi 3 janvier 2015