Cités danse connexions #2 - Intro / Emprise

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Du 16 au 19 janvier 2021
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Hip-hop

,

Festival

,

Suresnes Cités Danse

Dans Intro, un trio hip hop 100% féminin, voilà qui annonce un regard singulier. Surtout lorsqu’il s’agit d’instaurer un dialogue des corps entre trois personnalités venues d’horizons différents, au vocabulaire hip hop comme contemporain. C’est par le hip hop que Maxime Cozic a découvert la danse, à l’âge de huit ans. Passé ensuite par un cursus académique, classique et contemporain, il a d’emblée fait preuve d’un éclectisme et d’une richesse de styles qui nourrissent son premier solo, Emprise.
Continuer la lecture


Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

Cités danse connexions #2 - Intro / Emprise

Chorégraphie

Mellina Boubetra

,

Maxime Cozic

Avec

Mellina Boubetra

,

Maxime Cozic

,

Allison Faye

,

Katia Lharaig

Dans Intro, un trio hip hop 100% féminin, voilà qui annonce un regard singulier. Surtout lorsqu’il s’agit d’instaurer un dialogue des corps entre trois personnalités venues d’horizons différents, au vocabulaire hip hop comme contemporain. Puisant au plus intime de leurs sensations, les danseuses de la compagnie Etra font éclore sur scène une véritable « discussion chorégraphiqu e», qui alterne monologues solitaires, moments d’unisson et digressions personnelles au son d’une partition électro en constante évolution. Cette première création de Mellina Boubetra, découverte à Suresnes cités danse en 2017 dans Finding Now d’Andrew Skeels, a été primée dans plusieurs concours et festivals de danse.

C’est par le hip hop que Maxime Cozic a découvert la danse, à l’âge de huit ans. Passé ensuite par un cursus académique, classique et contemporain, puis par la formation mixte de la Compagnie Rêvolution, il a d’emblée fait preuve d’un éclectisme et d’une richesse de styles qui nourrissent son premier solo, Emprise. Les gestes « qui échappent au corps comme un lapsus » sont selon lui révélateurs des complexes entravant nos mouvements. Il entend donc mettre à jour, en s’appuyant sur l’hybridation des langages, « ce qu’est réellement un être et ce qu’il décide de montrer ». Le jeune danseur, qui a aussi été interprète pour Mickaël Le Mer ou Dominique Rebaud, affirme ici l’exigence d’une écriture particulièrement expressive.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Cités danse connexions #2 - Intro / Emprise

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment