Cités danse connexions #1 - Sonia Duchesne / François Lamargot

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Du 13 au 16 janvier 2018
Durée : 1h10

MUSIQUE & DANSE

,

Suresnes Cités Danse

Première soirée consacrée aux jeunes talents : à ce narcisse intranquille qui court après son image ou à ce duo qui danse en écho au film déjanté, L’Iceberg.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 25,50 €,21 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Cités danse connexions #1 - Sonia Duchesne / François Lamargot

Chorégraphie

Sonia Duchesne

,

François Lamargot

Mise en scène

Sonia Duchesne

,

François Lamargot

Avec

Gaëlle Hourdel

,

François Lamargot

,

Maxime Pliya

  • Deux spectacles inédits

Première soirée consacrée aux jeunes talents : à ce narcisse intranquille qui court après son image ou à ce duo qui danse en écho au film déjanté, L’Iceberg.

Sonia Duchesne, danseuse éclectique, est une habituée de Suresnes. Pour cette quatrième création, elle invente le « ciné-danse » avec La partie immergée de l’iceberg. Moment virtuose et déjanté, elle provoque la rencontre de la danse hip hop et de la comédie belge, convoquant pour toile de fond l’Iceberg, un film digne de Jacques Tati et Buster Keaton, poétique et drôle.

Jonglant entre ridicule et peur, François Lamargot, nouveau narcisse intranquille, met en scène un homme ordinaire à deux visages, deux aspects qui se confrontent, pactisent ou s’ignorent. Tantôt prisonnier de son image, tantôt courant éperdument après elle, il mène un solo en forme de défi d’où naît une multiplicité d’êtres.

  • La partie immergée de l'iceberg

Objet original, ce ciné-danse est un conte poétique et burlesque, nourrit de la rencontre d’extraits du film L’Iceberg et de la danse hip-hop. Sans redondance, la danse est une allégorie des séquences filmées : c’est la partie immergée de L’Iceberg.

L’Iceberg est une comédie visuelle et burlesque belge réalisée par Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy. « Qui n’a jamais pensé à tout quitter ? A réaliser ses rêves ? » C’est l’histoire de ce film quasi muet : fil rouge de la pièce.

Sonia Duchesne

  • Reflets

Depuis l’enfance, le cinéma, au même titre que la danse, m’a passionné. Après de nombreuses années à créer pour XXe Tribu il m’est apparu naturel de transposer mon univers chorégraphique à la vidéo. Avec le court-métrage Reflet ces inspirations se sont vues concrétisées. A la frontière entre fiction et vidéo danse, j’y mettais en scène un homme en proie à ses illusions. Dans un espace clos, à mesure qu’il scrute son reflet dans l’eau, apparaissent des personnages, interprétés par différents danseurs, se révélant n’être en fait que des produits de son imaginaire toujours plus fantasque.

Lors de la finalisation de cette vidéo, une réflexion subsistait : pour appuyer le propos et la confusion de ce personnage que j’interprétais j’aurais également pu prendre la place de chaque apparition, chaque reflet. Un « moi » sous différents aspects, différentes gestuelles qui interagissent entre eux.

En ce sens, une adaptation scénique serait un véritable défi. Tant par l’aspect technique que pour l’interprète que je suis. Comment traduire scéniquement cette multiplicité d’êtres en chacun de nous ? Créer une réelle interaction entre différents « moi » serait repousser encore un peu plus le jeux de la mise en scène...

J’ai donc idée d’un personnage double, non par une quelconque hérésie ou maladie mentale. C’est un homme ordinaire à deux visages, deux aspects qui se confrontent, pactisent ou s’ignorent.

Un reflet dans un miroir bien lustré et parfois piqué par le temps ou recouvert d’une épaisse poussière. Comme il est difficile de décrypter ce qu’il renvoie et comme il est facile de transformer ce qu’il dit. C’est drôle parfois tandis qu’il court éperdument après ce paraître et cette représentation de soi, si loin de ce qu’il est que c’en serait presque ridicule, ou inquiétant, comme on veut. Il est même capable d’en avoir peur ! Jusqu’où, toutes ces facéties se répercutent-t-elles sur le corps et l’être tout entier ? Que va-t-il donc faire de ces reflets ? Que peut-il en faire ?

François Lamargot

Avis du public : Cités danse connexions #1 - Sonia Duchesne / François Lamargot

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment