Benjamin Vandewalle - Birdwatching

1
2
3
4
5

Théâtre de la Cité Internationale , Paris

Du 25 au 26 juin 2011

MUSIQUE & DANSE

Quelles relations entretenons-nous avec notre propre environnement ? Le chorégraphe belge Benjamin Vandewalle, issu de PARTS, et le plasticien Erki De Vries suggèrent au public d’éprouver lui-même la question.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 26 juin 2011

 

Benjamin Vandewalle - Birdwatching

De

Erki de Vries

,

Benjamin Vandewalle

Avec

Anton Boon

,

Marisa Cabals

,

Erki de Vries

,

Marnix Rummens

,

Benjamin Vandewalle

  • Redéfinir sa position par rapport aux autres

Quelles relations entretenons-nous avec notre propre environnement ? Le chorégraphe belge Benjamin Vandewalle, issu de PARTS, et le plasticien Erki De Vries suggèrent au public d’éprouver lui-même la question. Dans cette expérience, public et danseurs prennent place dans un espace aux panneaux mobiles qui se reconfigure en permanence. Ils sont ainsi amenés à redéfinir leur propre position et leur relation aux autres. Pas aussi simple qu'il n'y paraît au premier coup d'oeil.

  • Interview de Benjamin Vandewalle

Dans quelle mesure la place du spectateur a-t-elle été déterminante dans votre création ? Comment intégrez-vous le futur spectateur dans votre travail ? Que souhaitez-vous qu'il/elle ressente ?

C’est amusant que vous demandiez ça parce que mon prochain solo sera produit entièrement par le public. Les spectateurs deviendront co-producteurs : ils paieront tous cinquante euros… et en échange, ils auront deux tickets pour la première… et un accès à un site internet où ils pourront suivre les répétitions et intervenir de différentes façons. Je veux les impliquer dans le processus de création afin qu’ils deviennent co-propriétaires de la pièce terminée. Pour les spectateurs, avec les spectateurs, par les spectateurs.

Quel est votre rapport avec la scène traditionnelle ? Avez-vous envie d'en sortir ? Et si oui, pourquoi et comment ?

Les trois dernières pièces que j’ai faites ont toutes été créées dans des agencements salle / scène différents. Le point de départ de mes créations est une réflexion sur un nouveau format théâtral. Par exemple, dans Birdwatching, les spectateurs sont assis sur une plateforme roulante. Ils sont poussés et déplacés tout le long de la pièce. Comme une caméra, ils zooment et dézooment sur les danseurs ou sur ce qu’il se passe autour d’eux. Dans une autre de mes pièces, Vincenzo Carta et moi sommes dans un cube noir et la seule façon dont les spectateurs peuvent nous voir danser, c’est à travers de fins tubes noirs qui traversent les murs du cube. Ils voient seulement un détail de nos corps et c’est ce détail qu’ils suivent tout au long de la pièce.

Une scène classique, telle qu’on la connaît en Occident, n’est au bout du compte qu’une forme particulière parmi de nombreux possibles. Elle possède ses propres limites et ses propres frontières quant à ce que les spectateurs peuvent éprouver. C’est pourquoi il faut sans cesse aller au-delà et explorer d’autres possibles.

Propos recueillis par Stéphane Bouquet

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Benjamin Vandewalle - Birdwatching

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment