Béjart Ballet Lausanne - Brel et Barbara / Le Boléro / Tous les hommes

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Du 08 au 11 novembre 2019
Durée : 2h40 entracte inclus

MUSIQUE & DANSE

,

Ballet

Le Béjart Ballet Lausanne retourne à l'Opéra Royal Versailles pour une soirée mélangeant oeuvres cultes et nouveauté. Au programme l'hommage de Maurice Béjart à Jacques Brel et Barbara, son mythique Boléro et une création de Gil Roman sur la musique de John Zorn.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 11 novembre 2019

 

Photos & vidéos

Béjart Ballet Lausanne - Brel et Barbara / Le Boléro / Tous les hommes

De

 Barbara

,

Jacques Brel

,

Maurice Ravel

,

John Zorn

Chorégraphie

Maurice Béjart

,

Gil Roman

  • Brel et Barbara

« Depuis trente-cinq ans, Barbara, mon amie fidèle, ma sœur, me disait « Je suis la lumière noire ! » et je fis une chorégraphie sur L’Aigle noir. Ensuite dans un film long métrage Je suis né à Venise, elle interprétait le rôle principal, la Nuit lumineuse et Jorge Donn était le Soleil. J’ai connu Brel à Bruxelles où je vivais à l’époque avec ma compagnie alors qu’il jouait L’homme de la Mancha au Théâtre Royal de la Monnaie. Il me disait : « Un jour on fera quelque chose avec Barbara et moi »... »

Maurice Béjart

  • Le Boléro

« Mon Boléro, disait Ravel, devrait porter en exergue : Enfoncez-vous bien cela dans la tête ». Plus sérieusement, il expliqua : « En 1928, sur la demande de Mme Rubinstein (Ida Rubinstein, célèbre danseuse et actrice russe), j’ai composé un boléro pour orchestre. C’est une danse d’un mouvement très modéré et constamment uniforme, tant par la mélodie que par l’harmonie et le rythme, ce dernier marqué sans cesse par le tambour. Le seul élément de diversité y est apporté par le crescendo orchestral. » Maurice Béjart précise en ces termes sa conception de l’œuvre de Ravel : « Musique trop connue et pourtant toujours nouvelle grâce à sa simplicité. Une mélodie – d’origine orientale et non espagnole – s’enroule inlassablement sur elle-même, va en augmentant de volume et d’intensité, dévorant l’espace sonore et engloutissant à la fin la mélodie. »

  • Tous les hommes presque toujours s'imaginent (création 2019)

John Zorn est l’un des compositeurs majeurs de la musique contemporaine américaine. La densité et la pluralité de son œuvre hors-normes entamée au mitan des années 1970, son audace et sa liberté artistique ne cessent d’interpeller et fasciner le directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne. Somme toute, une rencontre entre le musicien de l’avant-garde et le chorégraphe était écrite. Lausanne, 2018, le studio du Béjart Ballet Lausanne. Se confrontant à l’ensemble considérable de ses compositions plurielles, Gil Roman s’immerge dans l’univers exploré par le génial multi-instrumentiste de 1990 à 2017. C’est ainsi que pas à pas, d’un mouvement, d’un geste, Gil Roman a entraîné ses danseurs au-delà des murs.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Béjart Ballet Lausanne - Brel et Barbara / Le Boléro / Tous les hommes

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment