Africolor - Transe Gnawa

1
2
3
4
5

TGP - CDN de Saint-Denis , Saint-Denis

Le 20 décembre 2018
Durée : 2h30

MUSIQUE & DANSE

,

Musique du monde

La 30e édition du festival Africolor accueille cette année Asmâa Hamzaoui, Hasna El Bécharia, Aziz Sahmaoui et University of Gnawa.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 25,50 €,19 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Africolor - Transe Gnawa

Avec

Cheikh Diallo

,

Hasna El Becharia

,

Jon Grandcamp

,

Asmâa Hamzaoui

,

Adhil Mirghani

,

Aziz Sahmaoui

,

Hervé Sambe

,

Alioune Wade

  • Asmâa Hamzaoui et Hasna El Bécharia

Les Gnawa sont les descendants des esclaves d’origine subsaharienne (Sénégal, Ghana, Guinée, Soudan) déportés vers le Maghreb. Ils sont les héritiers d’une riche tradition rituelle, où se combinent poésie, musique et danse.

L’Algérienne Hasna El Becharia fut la première femme à jouer du guembri, luth-tambour à trois cordes, instrument sacré des confréries gnawa (Diwan en Algérie), jusque-là réservé aux hommes.
Au Maroc, Asmâa Hamzaoui en est la digne héritière.

Les deux musiciennes ne s’étaient jamais rencontrées. Africolor organise ce concert comme un passage de témoins entre deux générations de femmes qui revendiquent une place à part entière au sein de leurs communautés, spirituelles et musicales. Au-delà de la rencontre, c’est aussi un passage de frontières entre le Sud-Ouest algérien et le Maroc, deux territoires que les fiertés nationales séparent trop souvent.

  • Aziz Sahmaoui et University of Gnawa

Aziz Sahmaoui porte un pan entier de l’histoire méditerranéenne. Né à Marrakech, il est confronté à l’essentiel des musiques populaires du Maghreb, des plus électroniques à celles que l’on sculpte dans le boyau ou la peau tannée. À l’issue de ses études de Lettres, il débarque à Paris et y fonde l’un des groupes phares des années 1990, l’Orchestre National de Barbès, une machine à effrayer les groupes identitaires et les gardes-frontières.

University of Gnawa déploie une musique dont la transe est le ferment... Il faut entendre au moins une fois cette joie immense du jeu, cette façon de ne rien lâcher de la musique même quand elle joue très vite, cette générosité chorégraphiée dans une poésie sans faille et un refus épidermique de l’exotisme. University of Gnawa n’est pas une jolie architecture pleine d’arabesques, mais un rock band venu du Sud.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Africolor - Transe Gnawa

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment