Yoann Bourgeois

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Scala

1
2
3
4
5
  • 7 avis
La Scala Paris Paris | du 11 septembre au 24 octobre 2018 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Cirque, Coups de coeur, Sélection Evénement

Spectacle terminé depuis le 24 octobre 2018

 

Photos & vidéos

Yoann Bourgeois

Acrobate, acteur, jongleur, danseur Yoann Bourgeois est avant tout joueur.

Il grandit dans un petit village du Jura. A l’école du Cirque Plume, il découvre les jeux de vertiges. Plus tard, il sort diplômé du Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en- Champagne, qu'il aura traversé en alternance avec le Centre National de la Danse Contemporaine de Angers.

Il collabore avec Alexandre del Perugia autour du concept d’ atelier du joueur et avec Kitsou Dubois pour des recherches en apesanteur. Il devient ensuite artiste permanent du Centre Chorégraphique National de Rilleux-la-Pape, compagnie Maguy Marin, où il œuvre pendant quatre ans autour de l’incessante question de l'être ensemble " . Aguerri des reprises de May B et Umwelt et de deux créations ( Turba, 2007 et Description d'un combat, 2009), il est prêt en 2010 à entamer son propre processus de création.

C'est à ce moment qu'il initie l'Atelier du Joueur , centre de ressource nomade pour le spectacle. Cet atelier réunissant des artistes issus de champs différents pose les bases de ce qui deviendra la Compagnie Yoann Bourgeois. C'est à Grenoble, là où il est né vingt-huit ans auparavant , qu'il décide de retourner pour fonder, avec la danseuse et chorégraphe Marie Fonte, la compagnie Yoann Bourgeois, sa compagnie naissante avec l'intention d'approfondir les liens secrets entre jeux de simulacre et jeux de vertige. La MC2 Grenoble lui confie le soin d'investir le belvédère Vauban, haut perché sur la ville. La création in-situ donne Cavale. Ce duo avec Mathurin Bolze se voit dès lors, à la recherche des plus impressionnants panoramas, et suscite par le vertige, une dimension éternelle de l'éphémère. Par ailleurs, il se lance avec ses alliés dans un vaste chantier d'écriture de petites pièces de cirque, appelées Les Fugues : danses spectaculaires pour un homme et un objet écrites précisément sur l'art de la fugue de J.S Bach. Le f ormat court de ces pièces propose une nouvelle version du traditionnel " numéro " en décons truisant le vocabulaire circassien.

En approfondissant une écriture singulière du cirque s'affirme en lui un intérêt tout particulier pour la relation corps / force comme source inépuisable de drame. Le développement de cette recherche donne en 2011 le spectacle : L'Art de la fugue , qui présente la déconstruction d'un bloc de matière monolithique par deux acteurs, un homme - lui-même - et une femme - Marie Fonte - parallèlement à l'interprétation en vis à vis de l'œuvre éponyme de Jean Sébastien Bach, jouée sur scène par la pianiste Célimène Daudet.

Cette année, la compagnie inaugure le C.I.R.C (Centre International de Recherches Circassiennes) par ses nombreux voyages en Chine pour établir une généalogie du geste acrobatique. Le C.I.R.C est un espace illimité de réflexions et de recherches sur " l’espace circassien " . Il interroge ses pratiques, ses lieux, ses histoires, ses fraternités. Lors de son premier voyage en Chine, Yoann Bourgeois a découvert l’Opéra de Pékin. Par sa pluridisciplinarité intrinsèque, par la discontinuité intensive de son écriture, par la relation musicale ou théâtrale de ses gestes acrobatiques, il a vu dans l’Opéra de Pékin un certain nombre de correspondances et d’analogies qui fondent cette fraternité avec ce que nous appelons en France depuis bientôt quarante ans " le nouveau cirque " . Cette transversalité entre ces deux cultures a priori éloignées, a suscité un désir de rencontre, puis une création.

En 2012, Yoann Bourgeois - Wu-Wei de Yoann Bourgeois, Marie Fonte, Antonio Vivaldi, m.e.s Jean-Christophe Frisch.

Biographies Yoann Bourgeois Acrobate, acteur, jongleur, danseur Yoann Bourgeois est avant tout joueur. Il grandit dans un petit village du Jura. A l’école du Cirque Plume, il découvre les jeux de vertiges. Plus tard, il sort diplômé du Centre Nati onal des Arts du Cirque de Châlons-en- Champagne, qu'il aura traversé en alternance avec l e Centre National de la Danse Contemporaine de Angers. Il collabore avec Alexandre del Perugia autour du c oncept d’ atelier du joueur et avec Kitsou Dubois pour des recherches en apesanteur. Il devien t ensuite artiste permanent du Centre Chorégraphique National de Rilleux-la-Pape, compagn ie Maguy Marin, où il œuvre pendant quatre ans autour de l’incessante question de l'êtr e ensemble " . Aguerri des reprises de May B et Umwelt et de deux créations ( Turba, 2007 et Description d'un combat , 2009), il est prêt en 2010 à entamer son propre processus de création. C'est à ce moment qu'il initie l'Atelier du Joueur , centre de ressource nomade pour le spectacle. Cet atelier réunissant des artistes issu s de champs différents pose les bases de ce qui deviendra la Compagnie Yoann Bourgeois. C'est à Grenoble, là où il est né 28 ans auparavant , qu'il décide de retourner pour fonder, avec la danseuse et chorégraphe Marie Fonte, la com pagnie Yoann Bourgeois, sa compagnie naissante avec l'intention d'approfondir les liens secrets entre jeux de simulacre et jeux de vertige. La MC2 Grenoble lui confie le soin d'investir le be lvédère Vauban, haut perché sur la ville. La création in-situ donne Cavale . Ce duo avec Mathurin Bolze se voit dès lors, à la recherche des plus impressionnants panoramas, et suscite par le vertige, une dimension éternelle de l'éphémère. Par ailleurs, il se lance avec ses alliés dans un v aste chantier d'écriture de petites pièces de cirque, appelées " Les fugues "  : danses spectaculaires pour un homme et un objet écrites précisément sur l'art de la fugue de J.S Bach. Le f ormat court de ces pièces propose une nouvelle version du traditionnel " numéro " en décons truisant le vocabulaire circassien. En approfondissant une écriture singulière du cirqu e s'affirme en lui un intérêt tout particulier pour la relation corps / force comme source inépuis able de drame. Le développement de cette recherche donne en 2011 le spectacle : l'Art de la Fugue , qui présente la déconstruction d'un bloc de matière monolithique pa r deux acteurs, un homme - lui-même - et une femme - Marie Fonte - parallèlement à l'inte rprétation en vis à vis de l'œuvre éponyme de Jean Sébastien Bach, jouée sur scène par la pian iste Célimène Daudet. Cette année, la compagnie inaugure le C.I.R.C (Cent re International de Recherches Circassiennes) par ses nombreux voyages en Chine po ur établir une généalogie du geste acrobatique. Le C.I.R.C est un espace illimité de r éflexions et de recherches sur " l’espace circassien " . Il interroge ses pratiques, ses lieux, ses histoires, ses fraternités. Lors de son premier voyage en Chine, Yoann Bourgeois a découver t l’Opéra de Pékin. Par sa pluridisciplinarité intrinsèque, par la discontinui té intensive de son écriture, par la relation musicale ou théâtrale de ses gestes acrobatiques, i l a vu dans l’Opéra de Pékin un certain nombre de correspondances et d’analogies qui fonden t cette fraternité avec ce que nous appelons en France depuis bientôt quarante ans " le nouveau cirque " . Cette transversalité entre ces deux cultures à priori éloignées, a susci té un désir de rencontre, puis une création

Avis du public : Yoann Bourgeois

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS