Patrice Laffont

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Dernier tour de piste

1
2
3
4
5
  • 0 avis
L'Alhambra Paris | du 06 juillet au 13 octobre 2019
COMEDIE & BOULEVARD, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 29,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Dernier carton

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Essaïon Paris | du 31 août au 21 novembre 2017 | Durée : 1h10
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 21 novembre 2017

 

Patrice Laffont

Après avoir décroché son baccalauréat, Patrice Laffont décide de vivre sa passion pour le théâtre. Il intégre la troupe Les tréteaux avec laquelle il effectue plusieurs tournées. C’est sûr, il sera comédien.

En 1963, il fait ses premières armes au cinéma en interprétant Rémy dans le film Les Vierges de Jean-Pierre Mocky. L’année qui suit, il incarne Jean-Luc dans Le gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault. Suivront La Tête du client (1965) de Jacques Poitrenaud et Ces messieurs de la gâchette de Raoul André (1969). En 1970, il rencontre le producteur et scénariste français Armand Jammot qui lui offre l’opportunité de s’essayer à la télévision.

À partir de 1972, il anime Des chiffres et des lettres de Armand Jammot, et ce, pendant dix-sept ans. C’est grâce à cette émission qu’il se fait connaître du grand public. Il s’inscrit un peu plus dans la mémoire collective en animant les désormais célèbres émissions : Pyramide et surtout Fort Boyard.

Parallèlement à son travail de présentateur sur France 2 et France 3, Patrice continue de s’illustrer dans le théâtre et le cinéma. Pour le premier, il a joué et participé à la tournée de la pièce Le Panier de Crabes du dramaturge américain Neil Simon, en 1999. Il apparaît également dans d’autres pièces théâtrales telles que Jamais 2 sans toi de Jean-Claude Massoulier, Gentlemen déménageurs de Bruno Druard et Patrick Angonin, Un fil à la patte et Trois jeunes filles nues. En ce qui concerne le septième art, son nom se retrouve dans le générique de plusieurs films parmi lesquels L’associé (1979) de René Gainville, Mocky story (1991) de Jean-Pierre Mocky, La Belle histoire (1992) de Claude Lelouch ou encore Beaumarchais, L’insolent (1996) d’Édouard Molinaro.

Depuis, Patrice Laffont ne quitte plus les planches et enchaine les tournées théâtrales avec succès !

Avis du public : Patrice Laffont

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS