Prochainement à l’affiche

Magiciennes baroques - Médée, Armide et Circé jusqu'à 20% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra Royal de Versailles Versailles | le 30 juin 2019
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique
RESERVER

À partir de 35,50 € au lieu de 44,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Messe en si mineur

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra Royal de Versailles Versailles | du 13 au 14 mars 2019 | Durée : 2 heures environ
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique, Sélection Musique, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 14 mars 2019

 

Photos & vidéos

Lucile Richardot

Formée à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, puis au CRR de Paris en musique ancienne, elle fonde en 2012 son ensemble, Tictactus, avec deux amis théorbistes. Voix et personnalité dramatique très recherchée dans le répertoire médiéval jusqu’au contemporain, elle chante régulièrement avec les Solistes XXI (Rachid Safir), Correspondances (Sébastien Daucé), Pygmalion (Raphaël Pichon), l’Ensemble grégorien de Notre-Dame (Sylvain Dieudonné), Le Concert Étranger (Itay Jedlin) et avec les Arts Florissants pour l’Intégrale des madrigaux de Monteverdi dirigée par Paul Agnew.

Elle s’est produite avec Gérard Lesne, PatricCohën-Akénine, Peter van Heyghen et Les Muffatti, Ophélie Gaillard et Pulcinella, Le Poème Harmonique, Les Paladins, l’Ensemble Intercontemporain, Simon-Pierre Bestion et La Tempête, Marco Horvat et Faenza, et fréquente depuis 2007 les plus grandes scènes européennes pour des opéras baroques (Cadmus et Hermione de Lully, Idoménée de Mozart, L’Egisto de Mazzocchi et Marazzoli, Dido and Aeneas de Purcell, Orfeo de Rossi...) et contemporains (Yvonne, Princesse de Bourgogne de Boesmans, The Rake’s Progress de Stravinsky...).

L’année 2017 est placée sous un double patronage italien de maîtres de l’opéra, d’abord avec Collegium 1704 (Vaclav Lúks), pour le rôle de Lisea dans l’opéra Arsilda de Vivaldi, de Bratislava à Luxembourg, en passant par Caen, Lille, Versailles... Puis elle fait ses débuts avec le Monteverdi Choir (Sir John Eliot Gardiner) pour sa tournée mondiale des trois opéras de Monteverdi, en incarnant tour-à-tour Penelope, la Messaggiera ou Arnalta. C’est à Beaune qu’elle collabore pour la première fois avec Les Accents de Thibault Noally, pour le Mitridate de Scarlatti où elle incarne Antigono. En novembre 2017, elle prend part à l’aventure scénique du Ballet royal de la nuit avec Correspondances, production du théâtre de Caen.

Avis du public : Lucile Richardot

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS