Anciennement à l’affiche

Hommage à Ingmar Bergman (1918-2018)

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | du 09 au 11 juin 2018
MUSIQUE & DANSE, Ballet, Danse contemporaine, Sélection Danse

Spectacle terminé depuis le 11 juin 2018

 

Photos & vidéos

Johan Inger

Né à Stockholm en 1967, Johan Inger étudie à la Royal Ballet School en Suède et à l’école du Ballet national du Canada.

En 1985, il rejoint le Ballet Royal suédois où il devient soliste en 1989. Il intègre en 1990 le Nederlands Dans Theater aux Pays-Bas et fait une carrière remarquée. Inger s’essaye à la chorégraphie lors du Workshop Chorégraphique annuel du Nederlands Dans Theater et Jirí Kylián remarque son talent.

Sa première chorégraphie Mellantid, qu’il compose en 1995 pour le NDTII marque ses débuts officiels en tant que chorégraphe. Inger poursuit sa collaboration avec le NDT et fait ses premières armes en tant que chorégraphe avec la troupe néerlandaise, pour laquelle il conçoit Sammanfall, Couple of Moments, Round Corners, Out of breath.

En 2003, il est nommé directeur artistique du Ballet Cullberg et crée régulièrement pour la compagnie à laquelle il donne une nouvelle dynamique. Il y réalise de nombreuses chorégraphies telles que Home and Home, Phases, In Two, Within Now, As If, Negro con Flores et Blanco. Pour célébrer le 40ème anniversaire du Ballet Cullberg, il conçoit Point of eclipse (2007). En 2008, il quitte la direction de la compagnie suédoise pour se consacrer à la chorégraphie. Il devient chorégraphe associé du Nederlands Dans Theater (jusqu’en 2016) et artiste invité de nombreuses compagnies internationales, pour lesquelles il créé Position of Elsewhere, Dissolve in this, Falter, Tone Bone Kone, Rain Dogs, I New Then, Sunset Logic, Tempus Fugit, B.R.I.S.A, Carmen, Sacre du Printemps, One on One, Bliss.

Pour ses ballets Dream Play et Walking Mad, il décroche le Lucas Hoving Production Award, pour Walking Mad et Bliss, le Danza & Danza Award, et pour Mellantid le Philip Morris Finest Selection award, ainsi qu’une nomination pour le Laurence Olivier award - catégorie meilleure production danse. En récompense de sa carrière, on lui décerne les prix hollandais Golden Theater Dance Prize (2000) et le Merit Award (2002) du Stichting Dansersfonds ’79, ainsi que le prestigieux Carina Ari Award à Stockholm.

En mai 2016, il reçoit le prix Benois de la Danse pour ses oeuvres One on One et Carmen. Son dernier projet Peer Gynt (une pièce d’une soirée entière) a fait sa première en mai dernier avec le Basel Ballett.

Avis du public : Johan Inger

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS