Jean-Paul Tribout

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Jean-Paul Tribout

La ronde jusqu'à 51% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre 14 Paris | du 15 novembre au 31 décembre 2018
CONTEMPORAIN, PLACES DU JOUR A MOITIE PRIX
RESERVER

À partir de 14 € au lieu de 28,50 €

 

Prochainement à l’affiche

La ronde jusqu'à 51% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre 14 Paris | du 15 novembre au 31 décembre 2018
CONTEMPORAIN, PLACES DU JOUR A MOITIE PRIX
RESERVER

À partir de 14 € au lieu de 28,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Vient de paraître

1
2
3
4
5
  • 10 avis
Théâtre 14 Paris | du 05 septembre au 22 octobre 2016
COMEDIE & BOULEVARD, Comédie de moeurs, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 22 octobre 2016

 

Jean-Paul Tribout

Sa carrière débute dans la décentralisation. En 1970, il est engagé au T.N.P., alors dirigé par Georges Wilson, où il travaille sous la direction de Jacques Rosner. Depuis, il a joué plus de quatre-vingt pièces, effectuant de perpétuels aller-retour entre le théâtre privé et le théâtre public, passant des aventures marginales aux Théâtres Nationaux.

Il interprète, avec le même plaisir, classiques et contemporains... Parmi les nombreux metteurs en scène qui l’ont dirigé, citons André Reybaz, Jean Davy, Suzanna Lastreto, Michel Galabru, Jacques Rosner, Roger Planchon, Agathe Alexis... Au cinéma, il tourne dans une dizaine de films sous la direction de Robert Enrico, André Cayatte, Alain Bonnot, Roger Hanin... La télévision rend son visage familier car il participe en effet à plus de cinquante séries et téléfilms tournés, à travers le monde, de La Demoiselle d’Avignon à Mathias Sandorf, du Temps des As à Formule 1.

Mais c’est la célèbre série des Brigades du Tigre, dont il est, pendant près de dix ans, l’un des principaux interprètes, qui rend son visage familier aux spectateurs de 22 pays.

En 1986, il signe sa première mise en scène importante Le Légataire Universel de Jean-François Regnard. Viennent ensuite La Double inconstance de Marivaux, Turcaret de Lesage, une co-mise en scène de L’Esthétocrate d’après les textes du sculpteur Pol Bury. A Paris, il monte Point de feu sans fumée de J. Vartet, Les Mufles de Sacha Guitry, Le Galant Escroc de Charles Collé, La Seconde surprise de l’amour de Marivaux, Lettres à une amoureuse de Beaumarchais... Il mettra ensuite en scène La Dernière nuit de Don Juan d’Edmond Rostand au Théâtre 14. Puis, Couple Ouvert à deux battants de Dario Fo et Franca Rame (350 représentations à ce jour) ; et la nouvelle version de Art de Yasmina Reza. Puis ce sera La Comédie du Paradoxe d’après Denis Diderot au XXe Théâtre, Le Triomphe de l’amour de Marivaux au Théâtre 13 (puis au Théâtre Hébertot à Paris). Il créera Zoo ou l’assassin philanthrope de Vercors au Théâtre Daniel Sorano, (repris au Théâtre Mouffetard à Paris, puis en tournée). Il montera un texte presque inconnu d’Eugène Labiche, Une chaîne anglaise, à Paris au Théâtre 14 (reprise au Théâtre Rive Gauche, en tournée et en festivals). Il met ensuite en scène avec succès, toujours à Paris puis en tournée, Nekrassov, la seule comédie de Jean-Paul Sartre. Puis ce sera Donogoo de Jules Romains, Le Vicaire de Rolf Hochhut, Monsieur chasse ! de Eugène Labiche (Théâtre 14 et tournée), Le Mariage de Figaro de Beaumarchais et, en 2017, Vient de paraitre de Edouard Bourdet.

Il joue dans la plupart des spectacles qu’il met en scène.

Parallèlement, Jean-Paul Tribout assure depuis 1996 la direction artistique du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat et, de 2005 à 2011, celle du Festival de la comédie de Dax.

Avis du public : Jean-Paul Tribout

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS