Grégory Benchenafi

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Grégory Benchenafi

Chance ! jusqu'à 21% de réduction

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Théâtre La Bruyère Paris | du 15 mai au 25 août 2018 | Durée : 2 heures environ
MUSIQUE & DANSE, Comédie musicale, Coups de coeur
RESERVER

À partir de 16,50 € au lieu de 20 €

 

Anciennement à l’affiche

Mistinguett, Reine des années folles

1
2
3
4
5
  • 19 avis
Théâtre Comedia Paris | du 09 octobre 2015 au 03 janvier 2016
MUSIQUE & DANSE, Comédie musicale, Coups de coeur, Familial

Spectacle terminé depuis le 03 janvier 2016

 

Grégory Benchenafi

Rien ne semble présager un destin « artistique» chez ce jeune marseillais.

Adolescent, il manifeste plutôt de réels talents pour le ballon rond et suscite l’intérêt explicite de plusieurs centres de formation footballistiques. Une fracture malheureuse mettra fin à son rêve sportif.

Heureusement, les bonnes fées qui se sont penchées sur son berceau lui ont réservé une surprise : il va découvrir, presque par hasard, qu’il possède un voix en or. Tout en prenant des leçons de chant, le jeune Gregory entreprend de suivre des études, beaucoup plus sérieuses, d’ingénieur. L’appel de la musique et de la scène sera plus fort. Inscrit par deux amies, à son insu, à une audition, il déserte délibérément une salle d’examen pour tenter sa chance... sur scène. Repéré par Roger Louret qui l’intègre à sa compagnie en 2005, Grégory enchaîne les cabarets et les spectacles musicaux notamment Le Temps des Idoles, Les Siècles en Chansons, Pour le Plaisir, Mes Nuits à Montmartre. Il joue aussi La Féerie de Paris à Bercy en Janvier 2007. De Juin 2007 à Février 2010, il est dans La Java des Mémoires en tournée et à Paris (théâtre Silvia Monfort).

Sa passion pour le théâtre musical s’affirmant, il entreprend d’explorer avec bonheur le répertoire de l’opérette. Son tempérament lui permet d’aborder des rôles très différents comme Loquito dans Violettes Impériales, Lerida dans La Veuve Joyeuse, Joschka dans Gipsy, Toinet dans Un de la Canebière, Léopold dans Valses de Vienne, Oreste dans la Belle Hélène, Ardimedon dans Phiphi.

Le comédien qui sommeille en lui ne tarde pas à s’éveiller au contact de metteurs en scène comme Sophie Tellier ou Thierry Harcourt. C’est d’ailleurs ce dernier qui parle à Gregory de l’annonce, lue dans un quotidien parisien, d’une production qui recherche un « Mike Brant »... Il joue le rôle du chanteur dans le spectacle musical Mike. Laisse nous t’aimer mis en scène par Thomas Le Douarec.

Avis du public : Grégory Benchenafi

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS