Germaine Acogny

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Salia Sanou - Multiple-s jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Chaillot - Théâtre national de la Danse Paris | du 23 mai au 04 juin 2020 | Durée : 1h20
MUSIQUE & DANSE, Danse africaine, Sélection Danse, Sélection Evénement
RESERVER

À partir de 14,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Génération A

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Paris-Villette Paris | du 28 mars au 01 avril 2017 | Durée : 1h30 environ
MUSIQUE & DANSE, Avec les ados, Danse africaine, Danse contemporaine, Festival 100% Afriques

Spectacle terminé depuis le 01 avril 2017

 

Germaine Acogny

  • Vers une danse africaine contemporaine

Sénégalaise et Française, elle fonde à Dakar en 1968 son premier studio de danse africaine.

Influencée par l'héritage gestuel de sa grand-mère, prêtresse Yoruba, son apprentissage des danses traditionnelles africaines et des danses occidentales (classique, moderne), Germaine Acogny a mis au point sa propre technique de danse.

Entre 1977 et 1982, elle dirige Mudra Afrique, créé par Maurice Béjart et le Président L.S. Senghor à Dakar. En 1980, elle écrit son livre Danse Africaine, édité en trois langues.

Après la fermeture de Mudra Afrique, elle s'installe à Bruxelles avec la compagnie de Maurice Béjart et organise des stages internationaux de Danse Africaine qui remportent un franc succès auprès du public européen. Cette expérience est renouvelée en Afrique, en Casamance, dans le Sud du Sénégal, dans le village de Fanghoumé, qui reçoit des stagiaires (danseurs professionnels ou non), venus de toute l'Europe.

Elle danse, chorégraphie et enseigne dans le monde entier et devient un réel émissaire de la Danse et de la Culture Africaine.

Avec son mari Helmut Vogt, elle fonde en 1985 à Toulouse le Studio-Ecole-Ballet-Théâtre du 3ème Monde.

Après s'être absentée de la scène pendant 4 ans, Germaine Acogny fait en 1987 un comeback couronné de succès comme danseuse et chorégraphe en travaillant avec le chanteur Peter Gabriel pour un clip, et en créant son premier solo Sahel.

En 1995, elle décide de retourner au Sénégal et de construire un Centre International de Danses Traditionnelles et Contemporaines Africaines, lieu d'échange entre danseurs africains et danseurs du monde entier, et lieu de formation pour les danseurs de toute l'Afrique, afin de les mener vers une Danse Africaine Contemporaine.

L'Ecole des Sables organise des stages de formation professionnelle de trois mois. Environ trente danseurs de tous les pays d'Afrique sont réunis à chaque fois pour travailler ensemble.

En 1997, elle est nommée Directrice Artistique de la section Danse d'Afrique en Création à Paris et des Rencontres Chorégraphiques de Danse Africaine Contemporaine, fonction qu'elle assume jusqu'en Septembre 2000.

Germaine Acogny est " Chevalier de l'Ordre du Mérite " et " Officier des Arts et Lettres " de la République Française et " Chevalier de l'Ordre National du Lion " du Sénégal.

2006 Waxtaan, co-chor. avec Patrick Acogny, pour la Compagnie Jant-Bi

Avis du public : Germaine Acogny

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS