Actuellement à l’affiche : Georg Kaiser

Un jour en octobre jusqu'à 40% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Atalante Paris | du 06 janvier au 12 février 2018 | Durée : 1h35
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 11 €

 

Anciennement à l’affiche

Le radeau de la méduse

1
2
3
4
5
  • 3 avis
Théâtre de l'Odéon - Ateliers Berthier Paris | du 15 au 30 juin 2017 | Durée : 1h45 environ
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 30 juin 2017

 

Georg Kaiser

Né à Magdeburg en 1878, son père, fils de paysan, était agent d'affaires. Apprentissage dans la librairie Rathke puis (vendre de la littérature lui étant insupportable) dans un commerce d'import-export. Voyage en Argentine.

1917 : Premiers succès retentissants : création de Les Bourgeois de Calais, Du matin à minuit, Le Corail et de trois autres pièces.

1918 : Création de Gas et de six autres pièces.

1920 : Création de Alcibiade sauvé. K. H. Martin porte à l'écran Du matin à minuit. Arrestation à Berlin (pour prétendu détournement de mobilier dans la villa de Tutzing qu'il a louée près de Munich).

1921 : Procès spectaculaire à Munich : condamnation à un an de pénitencier (surtout à cause de son amitié avec Landauer et Toller, membres éminents de la République des conseils de Munich). Transpose ces expériences dans Noli me tangere. S'installe ensuite près de Berlin.

1921-1933 : Est le dramaturge le plus joué en Allemagne (plus de 40 pièces créées de 1917 à 1933). Reconnaissance internationale.

1926 : Crée une sorte de club littéraire à Berlin-Charlottenburg que fréquenteront Franz Theodor Czokor, Carl Einstein, Rudolf Leonhard, Alferd Wolfenstein et Bertolt Brecht.

1927 : Sortie du film Metropolis de Fritz Lang, sur un scénario de Thea von Harbou, écrit à partir des motifs du Corail.

1928 : Création de Les Têtes de cuir, vision prophétique de la dictature.

1929 : Proscription du guerrier souligne la contradiction entre la signature du pacte Kellogg (1928 - déclaration multilatérale signée par 14 gouvernements déclarant la guerre hors la loi), et l'enthousiasme des foules pour les défilés militaires.

1933 : Le Lac d'argent, dont la création est prévue par onze théâtres, doit être retiré à la suite d'une cabale national-socialiste. Les œuvres de Georg Kaiser sont brûlées sur la place publique. Exclu de la " Preussische Akademie des Künste " (Académie prussienne des Arts).

1935-1938 : Repousse les avances du Ministère de la propagande, Gœbbels lui demandant de travailler pour l'Etat national-socialiste.

1938-1941 : Echappe de justesse à une perquisition de sa villa par la Gestapo. Se rend d'abord à Amsterdam puis en Suisse. Vit principalement à Engelberg. Albert Einstein et Thomas Mann tentent en vain de lui obtenir un visa pour l'Amérique.

1940 : Le Soldat Tanaka, créé le 2 novembre au Schauspielhaus de Zurich, doit être retiré du programme suite à l'intervention de l'ambassade du Japon.

1941-1945 : Se sent de plus en plus isolé. Intentions de suicide. Écrit, en vers classiques, ses trois dernières pièces (la " trilogie grecque "  : Deux fois Amphitryon, Pygmalion, Bellorophon). Elu président d'honneur du " Schutzverband deutschsprachiger Schriftsteller im Ausland " (Union des écrivains de langue allemande à l'étranger), dont le siège est à Zurich. Projette de fonder avec Julius Marx et Bertolt Brecht la maison d'édition " Lenz " .

1945 : Meurt d'une embolie le 4 juin à Ascona.

Avis du public : Georg Kaiser

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS