Prochainement à l’affiche

On ne parle pas avec des moufles

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre IVT - International Visual Theatre Paris | du 14 au 17 avril 2022 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 7 €

 

Anciennement à l’affiche

Elle semelle de quoi ? (Carmen)

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Jean Arp Clamart | le 15 mai 2013 | Durée : 25 minutes
JEUNE PUBLIC

Spectacle terminé depuis le 15 mai 2013

 

Denis Plassard

Après une formation en danse classique et contemporaine au Conservatoire National de Région Lyon, puis Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, Denis Plassard danse pendant deux saisons avec la Compagnie de la Place Blanche (Josettte Baiz-Aix en Provence).

En 1990, il crée le solo Propos qui donnera son nom à la compagnie créée en 1991. Depuis 1992, Denis Plassard est résidence à la salle Gérard Philippe de Villeurbanne.

A travers ses premières créations, un leitmotiv apparaît : le rapport « danse et texte » : (Propos Solo, Pour voir, D4, Issue de Secours, Anecdote, En pièces…)

L’approfondissement dans cette voie l’amène en 1998 à mettre en scène Le Terrier de Kafka, pièce pour une comédienne et un danseur. Il poursuit sa recherche avec Jours, en composant sa chorégraphie à partir du journal de jeunesse de Catherine Pozzi. La même année, il crée un nouveau solo, Epluchures, dans la lignée de ses premières chorégraphies parlées.

En 1999, avec Danlécoin, il abandonne momentanément la parole pour un spectacle d’ombres destiné au jeune public, avec un comédien et une danseuse accompagnés par un pianiste.

Il boucle le cycle « danse et texte » avec Ondes de choc, une chorégraphie pour 7 danseurs où le texte n’est pas plus dit sur scène mais dans la bande son, composée de 5 extraits d’émissions radiophoniques Là-bas si j’y suis de Daniel Mermet, France Inter.

L’année suivante, à l’invitation du festival « Suresnes Cités Danses », Denis Plassard se plonge dans l’univers du hip-hop en travaillant avec 5 danseurs pour réaliser Elle semelle de quoi ? (Carmen).

Pour 2001-2002, création de L.O.U.P. en collaboration avec Michel Laubu du Turak (Théâtre d’objets) en charge d’imaginer des univers, des objets, des personnages, des marionnettes qui devront être des éléments de jeu pour la chorégraphie.

Parallèlement, la compagnie Propos développe un large travail de sensibilisation à la danse contemporaine par l’intermédiaire de stages, d’ateliers avec les enfants, qui aboutissent entre autres, en 93, à la création de Pas d’retouche, en 96 et 2000 au défilé de la Biennale de Lyon, et en 97 à Récréation (création pour l’Unesco avec les enfants de Saint-Fons, sur une commande de l’Association Européenne des Parents d’élèves).

Avis du public : Denis Plassard

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS