Prochainement à l’affiche

Madame de la Carlière jusqu'à 51% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Lucernaire Paris | du 28 août au 03 novembre 2019 | Durée : 1h15
CLASSIQUE
RESERVER

À partir de 15,50 € au lieu de 31,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Rameau le fou

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Pixel Paris | du 25 mars au 29 avril 2019
CLASSIQUE, Philosophie

Spectacle terminé depuis le 29 avril 2019

 

Denis Diderot

Denis Diderot (1713-1784)

Ecrivain et philosophe français. Curieux de toutes les formes de la connaissance, il consacra son activité à la constitution de l'Encyclopédie, entreprise énorme qu'il dirigea de 1747 à 1766. Les oeuvres multiples et diverses de Diderot témoignent de l'évolution de sa pensée philosophique.

Diderot a écrit quelques pièces de théâtre qui n'ont pas eu un grand succès comme Le fils naturel (1757) et Le père de famille (1758). L'ambition moralisante du philosophe y est trop attachée et ne permet pas au spectateur de prendre du plaisir à ces intrigues. Ses pièces sont surchargées de propositions scéniques et d'éloges de la vertu, indigestes pour le spectateur. Il s'agit d'un théâtre d'essais, un théâtre où s'expriment les raisons d'aimer le théâtre et de s'en méfier, bref, un théâtre qui rationalise notre expérience de spectateur... au risque de l'ennuyer !

C'est en 1769 que Diderot écrit la série des trois dialogues - "Entretien entre d'Alembert et diderot", le "Rêve de d'Alembert" et la "Suite de l'entretien"- qui tratent de biologie, des relations entre esprit et matière , et entre inerte et "vivant". Ces dialogues s'alimentent à la lecture de nombreux ouvrages savants de l'époque, comme Haller, Buffon, ou Maupertuis...et les médecins Bordeu, Tronchin, petit et roux. Diderot, contre toute tentation ou compromis dualiste, y défend l'idée d'une matière unique, universelle et revêtant diverses formes. L'Entretien proprement dit aurait été composé aux environs du 10 août 1769. Diderot disait, au sujet de la forme entretien, qu' "il faut souvent donner à la sagesse l'air de la folie, afin de lui procurer ses entrées"...

Les commentaires sur les pièces et les écrits théoriques de Diderot confirment l'importance de sa réflexion pour l'histoire du théâtre, et d'ailleurs les metteurs en scène actuels s'intéressent plus souvent à ces essais qu'aux pièces proprement dites : les Entretiens sur Le fils naturel (1757), le Discours sur la poésie dramatique (1758) et enfin le Paradoxe sur le comédien (1778) ainsi que la Lettre sur les aveugles (1749), Jacques le Fataliste (1765-1773), Le neveu de Rameau (1762-77) font souvent l'objet d'adaptations théâtrales.

Le Paradoxe sur le comédien est à l'origine un article de Diderot dans la Correspondance littéraire de Grimm, une brochure intitulée "Garrick ou les acteurs anglais", 1770. En 1773, Diderot a achevé pour l'essentiel Le paradoxe sur le comédien. Diderot se soucie de relater des expériences concrètes de théâtre, et c'est dans ce esprit de rencontre avec le phénomène dramatique en lui-même qu'il écrit le Paradoxe. Diderot utilise son expérience de spectateur, de philosophe, de dramaturge pour dégager une réflexion générale sur le spectacle.

Avis du public : Denis Diderot

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS