Aurélie Vérillon

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Zaï zaï zaï zaï jusqu'à 22% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de l'Atelier Paris | du 30 novembre 2021 au 23 janvier 2022 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 20,10 €

Beaucoup de bruit pour rien jusqu'à 27% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
L'Azimut - Théâtre La Piscine Châtenay-Malabry | du 20 au 21 octobre 2021 | Durée : 1h50
CLASSIQUE, Comédie de moeurs, Politique
RESERVER

À partir de 11 €

 

Anciennement à l’affiche

Beaucoup de bruit pour rien

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre 71 Malakoff | du 13 au 15 octobre 2021 | Durée : 1h50
CLASSIQUE, Comédie de moeurs, Politique

Spectacle terminé depuis le 15 octobre 2021

 

Aurélie Vérillon

Aurélie Vérillon, formée par Yves Lemoigne au Cours Florent, rejoint l’École Les Enfants terribles de en 1993 à 1995 et y suit les enseignements de A. Soral, T. Fremont, N. Habib, F. Eberhard, J.B. Feitussi, P. Lelievre. Par la suite, elle a effectué différents stages, entre autres, avec Serge Tranvouez, Ariane Mnouchkine, Mario Gonzales (Comedia dell’arte), Jack Walser (Actor Studio).

Elle a travaillé avec de nombreux metteurs en scène, notamment L. Achour (La Trempe, 1996, L’angelie, 1999, Dancing, 2000 et Les brulants, 2001), C. Lemichel (Le Nombril de l’univers, 1996, Le Dormeur du dehors, 1997, Intime errance, 2002 et L’accident, 2005), Pascale Henry (Le Batisseur d’empire, 1997, Tabula rasa, 1999, Les Tristes champs d’asphodeles, 2001, Thérèse en mille morceaux, 2007/2008, Far Away, 2010/2011 et À demain, 2013). Récemment, elle a joué dans Le moche / voir clair / perplexe de Marius Von Mayenburg, mise en scène Maïa Sandoz.

Au cinéma, elle a tourné avec Claude Lelouch, Philippe Lioret, Pierre Jolivet ou Jacques Doillon. Elle a joué dans Une belle histoire de Claude Lelouch (1993), Ponette (1995), En plein coeur de Pierre Jolivet (1998).

Elle est comédienne dans de nombreux courts métrages aux débuts des années 2000. Elle reçoit le Prix d’interprétation du Jury et du public au Festival Jean Carmet pour le film La vache qui rit de Philippe Lioret 2005. Elle retrouve le réalisateur Philippe Lioret l’année suivante pour le bouleversant Je vais bien, ne t’en fais pas. En 2008, elle tourne Lino pour Jean-Louis Milesi.

Avis du public : Aurélie Vérillon

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS