Andréa Brusque

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Andréa Brusque

Le syndrome de Jouvet

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Reine Blanche Paris | du 10 au 27 janvier 2018 | Durée : 1 heure environ
CONTEMPORAIN

Spectacle complet

 

Prochainement à l’affiche

La maladie de la famille M. jusqu'à 51% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre 13 - Jardin Paris | du 06 mars au 15 avril 2018 | Durée : 1h25
COMEDIE & BOULEVARD
RESERVER

À partir de 14,50 € au lieu de 29,50 €

Glissement de terrain jusqu'à 27% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Reine Blanche Paris | du 25 au 31 janvier 2018
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 16,50 € au lieu de 22,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Big freeze (Thermodynamique de l'amour)

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Reine Blanche Paris | du 14 au 25 février 2017 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 25 février 2017

 

Andréa Brusque

  • Parcours

Andréa Brusque a suivi les cours de Jean-Louis Bihoreau au Conservatoire d’art dramatique du Xe arrondissement de Paris pendant trois ans, puis elle a suivi la formation de Christine Gagneux, Gloria Paris et Jean-Louis Bauer pendant un an au Conservatoire du XIIIe.

  • A l'écran

Au cinéma, Andréa Brusque tourne dans plusieurs longs-métrages : « Eden » de Mia Hansen-Love ; « Un Français » de Diastème ; « Les Apaches » de Thierry de Peretti. Elle a le rôle principal dans « Orléans » de Virgil Vernier. A la télévision, elle tourne dans « Le Bureau des légendes », série Canal + créée par Eric Rochant, réalisée par Eric Rochant et Mathieu Demy.

  • Au théâtre

Au théâtre, elle joue dans « La Maladie de la famille M » de Fausto Paravidino mis en scène par Simon Fraud au théâtre Anne de Bretagne. Pendant le festival d’Avignon 2012, elle joue dans « Fille, Mère » de Diastème au théâtre du Chêne noir et dans « Une scène » de Diastème au Ciné Théâtre 13. Elle a joué dans « La Nuit de l’iguane » de Tennessee Williams mise en scène par Georges Lavaudant à la MC2 ; dans « Je suis tombé » mise en scène par Laurent Gutmann au CDN de Montreuil et de Thionville ; dans « La Petite Robe de Paul » de Philippe Grimbert, mise en scène par Frédéric Andrau à la Maison des métallos ; dans « La Nuit du thermomètre » de Diastème, mise en scène par Damien Bricoteaux au Petit Hébertot ; dans « Deux frères » de Fausto Paravidino, mise en scène par Jean-Romain Vespérini au théâtre de Neuilly.

Pendant le festival d’Avignon 2012, « Une envie de tuer sur le bout de la langue » de Xavier Durringer. En 2010, Andréa écrit, met en scène et joue « Cordoba ».

Andréa joue Juliette sous la direction de Jean-Louis Bihoreau dans « Roméo et Juliette » de Shakespeare et « A quoi rêvent les jeunes filles » de Musset et sous la direction de Stéphan Druet dans  " Le songe d'une nuit d'été "  de Shakespeare et  " L'Illusion comique " de Corneille.

En 2014, Andréa prête sa voix pour la série d’animation ARTE « Objectivement, la vie quotidienne des objets du quotidien », de Grégoire Sivan. Elle est la voix principale du court-métrage d’animation « Bang Bang » de Julien Bisaro sélectionné aux César 2015. Elle joue dans plusieurs fictions radiophoniques réalisées par Laure Egoroff, François Christophe, Cédric Aussir, Jean-Matthieu Zanhd sur France Culture et France Inter.

  • Mise en scène

Également metteuse en scène et codirectrice de la compagnie Les Chiens de paille, elle crée « La Fuite » de Gao Xingjian au théâtre du Chêne noir pendant le festival d’Avignon 2014, (créé au théâtre des Deux Rives à Charenton).

  • Divers

Andréa Brusque dirige un atelier d’art dramatique dans le cadre des cours de perfectionnement au Conservatoire d’art dramatique du VIe arrondissement de Paris.

Avis du public : Andréa Brusque

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS