Anciennement à l’affiche

Ubu Roi

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois Paris | du 22 janvier au 25 février 2018 | Durée : 1h40
CLASSIQUE

Spectacle terminé depuis le 25 février 2018

 

Alfred Jarry

Alfred Jarry est un poète, romancier et dramaturge français de la fin du XIXe siècle.

  • 1873-1907

1873 Naissance, le 8 septembre à Laval. Son père, Anselme Jarry, est un négociant aisé. Une fille, Charlotte, est née en 1865.
1879 Mme Jarry et ses deux enfants s’installent à Saint-Brieuc. Le père ( " brave bougre dénué d’importance " ) s’estompe. Jusqu’en 1888, Alfred Jarry étudie au lycée de Saint-Brieuc, élève brillant. A partir de 1885, il écrit : poèmes et saynètes, conservés et plus tard baptisés Ontogénie : inspiration généralement lycéenne et locale.
1888 Pour les années de terminale d’A.J., la famille s’installe à Rennes. Au lycée, il est entre autres l’élève de Félix Hébert, professeur de physique.
1891 Bachelier, A.J. s’installe en juin à Paris (78 bd de Port Royal), avec sa mère. Il échoue au concours d’entrée à l’École Normale Supérieure et suit les cours de Rhétorique Supérieure au lycée Henry IV.
1892 A.J. découvre Lautréamont, dont la lecture l’influence extrêmement ; il se lie intimement avec le tout jeune Léon-Paul Fargue : cet amour vaut qu’on s’y intéresse puisque des œuvres l’accompagnent.
1893 Premiers textes publiés, au concours littéraire de l’Écho de Paris. A.J. se brouille avec Fargue (on ne lui connaîtra plus guère d’attachement un peu passionné) et fait des travaux d’approche de la grande revue littéraire de l’époque : Le Mercure de France.
1894 C’est l’année de ses véritables débuts en littérature. Plusieurs de ses écrits paraissent dans Le Mercure, et il se lie avec A. Vallette, le directeur, et sa femme Rachilde. Avec Rémy de Gourmont (autre pilier du Mercure), il publie l’Ymagier, revue d’estampes.
A l’automne, paraît son premier livre, Les minutes de sable mémorial.
1895 A.J. accomplit son service militaire à Laval depuis décembre 1894 ; - pour raisons médicales, l’armée se prive de son concours au bout d’un an (trois étaient prévus). Après sa mère (en 1893) meurt son père.
1896 C’est l’année d’Ubu. A.J. se lie avec Lugné-Poe, directeur du théâtre de l’Œuvre, dont il devient le secrétaire. Il fait la connaissance aussi de Claude Terrasse qui, préludant à une longue série d’opérettes, écrit la musique d’Ubu Roi - et du beau-frère de Terrasse, Pierre Bonnard, qui illustrera plus d’un texte de Jarry.
Le 10 décembre, première à scandale d’Ubu Roi.
1897 A.J. s’installe 7, rue Cassette, au " deuxième et demi " . Il publie le premier de ses grands livres : Les Jours et les Nuits roman d’un déserteur.
Fin 1897, A.J. crée, avec Terrasse, et chez ce dernier le Théâtre des Pantins qui jouera pendant plusieurs mois un vaste répertoire de marionnettes. A.J. y travaille beaucoup.
1898 A.J. passe une partie de l’année à Corbeil dans une villa " le Phalanstère " louée avec ses amis du Mercure. Il publie - à des fins mercenaires, ses autres livres ne se vendant guère - une suite de saynètes, l’Amour en visites, chez un éditeur de gaudrioles.
Il écrit Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien.
1899 A.J. publie l’Amour Absolu (à 50 exemplaires, reproduisant le manuscrit). Ce " roman " court et dense évoque l’enfance passablement incestueuse d’Emmanuel Dieu. Le décor en est la Bretagne d’enfance.
1900 Parution (en feuilleton dans la Revue Blanche) de Messaline, " roman de l’ancienne Rome "  qui est loin d’être seulement un exercice de style dans le genre décadent très à la mode alors.
1901 A.J. commence dans la Revue Blanche la publication de critiques et de Spéculations : application aux sujets les plus divers d’une pensée nouvelle : la ´Pataphysique (ces articles sont regroupés dans La Chandelle Verte).
1902 Séjour et conférence sur les Pantins à Bruxelles. Publication du Surmâle " roman moderne " et pendant de Messaline.
1903 La Revue Blanche cesse de paraître - et par là d’assurer à A.J. des revenus réguliers. D’autres collaborations (La Plume, Le Canard sauvage) n’empêcheront pas sa misère de plus en plus grande.
1904 De novembre 1903 à mai 1904, A.J. vit chez Claude Terrasse, près de Grenoble : ils tentent d’achever un opéra commencé en 1897, Pantagruel (la création n’aura lieu qu’en 1911, bien après la mort d’A.J.)
Son ami Félix Fénéon organise une collaboration de Jarry au Figaro, mais elle échoue : on y apprécie mal son esprit.
1905 Comme les années précédentes, A.J. travaille à de nombreux livrets d’opérette. L’opérette est, au même titre que les Spéculations, une " solution imaginaire " , un acte intellectuel ordonnant la mécanique détraquée du monde. Jarry écrit ainsi : Le Manoir enchanté, Jef, Le bon roi Dagobert, etc.
1906 Inaugurant une collection de " Théâtre mirlitonesque " , A.J. publie Par la taille : encore une opérette. En revue, il publie un chapitre de La Dragonne, roman déjà commencé en 1903 et qu’il ne parvient pas à achever.
En mai, à Laval où il est retourné avec sa sœur Charlotte, il croit mourir, fait son testament et reçoit l’extrême-onction. Il est finalement sauvé.
1907 A.J. vit à Paris et à Laval. Il publie Le Moutardier du Pape, opérette sur la Papesse Jeanne. Il reçoit l’aide financière de nombreux amis : Fénéon, Mirbeau, Terrasse, les frères Natanson. Il meurt le 1er novembre de méningite tuberculeuse, à trente-quatre ans.

  • Quelques mises en scène

Ubu Roi 10 décembre 1896 - Théâtre de l’Œuvre, mise en scène Lugné Poe
Ubu Roi 20 janvier 1898 - Spectacle de marionnettes - Théâtre de Pantins, mise en scène Alfred Jarry
Ubu Roi 1908 - Théâtre Antoine, mise en scène Firmin Gémier
Ubu Roi 1928 - Théâtre Libéré de Prague
Ubu Roi 1946 - Théâtre du Vieux Colombier, mise en scène Emile Dare
Ubu Roi 1955 - Festival d’Annecy, mise en scène Gabriel Monnet
Ubu Roi mai 1956 - Festival d’Annecy, mise en scène Charles Apothelos
Ubu Roi 1958 - Ubu enchaîné - Ubu sur la butte, mise en scène Jean Vilar
Ubu Roi 1964 - Théâtre de Poche, mise en scène François Mestre
King Ubu 1964 - Stockholm - Festival de Nancy, mise en scène Michael Meschke
Ubu Roi 1965 - Théâtre Récamier, mise en scène Victor Garcia
Ubu Roi 1965 - Réalisation pour la télévision de J.C. Averty
Ubu 1968 - Théâtre des Carmes-Avignon, mise en scène André Benedetti
Ubu Cocu 1969 - Open-Théâtre, mise en scène Joe Chaikin, présenté au Théâtre de la Cité Internationale
Ubu Roi 1970 - Comédie de l’Ouest
Jarry sur la butte 1970 - Cie Renaud-Barrault, Elysée Montmartre
Ubu 1978 - Bouffes du Nord, mise en scène Peter Brook
Ubu Roi 1980 - Reims, mise en scène Philippe Adrien
Ubu 1985 - Théâtre de Chaillot, mise en scène Antoine Vitez
Ubu 1989 - Nada Théâtre
Ubu Roi 1993 - Rennes, mise en scène Hervé Lelardoux

Avis du public : Alfred Jarry

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS