Sacré mariage

1
2
3
4
5

Blancs Manteaux , Paris

Du 04 octobre 2012 au 28 juin 2013
Durée : 1 heure

COMEDIE & BOULEVARD

Rémy Bombard est sur le point de se marier, mais sa prétendante tarde à arriver !
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 28 juin 2013

 

Sacré mariage

De

Franck Monsigny

Mise en scène

Ariane Haggiage

Avec

Jérôme Benilouz

,

Sandra Dorset

,

Olivier Hardouin

,

Franck Monsigny

  • Le plus beau jour d'une vie ?

Rémy Bombard est sur le point de se marier, mais sa prétendante tarde à arriver !

Tous les protagonistes, les deux témoins, Pascal et Marie-Lise, ainsi que le Père Pater semblent être mêlés de près ou de loin à cette absence mystérieuse ! N’y aurait-il pas du divin dans tout ça ?

Alors si en plus Dieu s’en mêle…

  • Note de l'auteur

Sacré mariage m’a été inspiré par un lieu, l’église. Et là où, d’ordinaire, on ne s’attend à rien de spécial, tout va arriver. Loin de moi l’idée de me moquer de la foi, j’ai pris le parti de me moquer de ceux qui s’en moquent, ou l’utilisent à des fin plus... personnelles. Ces 4 personnages vont être conduits à vivre un tournant de leur vie, et grâce aux dérapages successifs des événements, pouvoir, face aux épreuves, réaliser d’avantage qui ils sont vraiment.

Dans le ton de la comédie, j’ai tout fait pour échapper aux dangers du grotesque, du vulgaire, du poncif. Le rire est omniprésent, mais laisse place à la réflexion, à l’émotion, et chacun des spectateurs de repartir avec son message ou la sensation d’avoir juste passé un bon moment.

Mon 5ème personnage est une voix dite « divine » et rappelle sans aucun doute le fameux duo formé par Don Camillo. Sans m’en être inspiré, j’assume ce comique de situation car il m’était nécessaire pour mon intrigue et comme le dit Woody Allen : « Si tu écris, cherche l’originalité, et si tu dois plagier, plagie les meilleurs... »

La messe est dite.

Franck Monsigny

  • Note d'intentions

Pour la mise en scène de Sacré Mariage il ne fallait surtout pas tomber dans la caricature des personnages, de l’église ou des rapports humains.

L’action se passe dans une église, j’ai donc placé un décor sobre et identifiable permettant de se situer rapidement et qui puisse s’adapter facilement. Les éléments modernes comme les tenues chic et classes, se mêlent aux éléments plus classiques comme les pries-Dieu que les comédiens détournent de leur utilisation d’origine.

Pour gérer les apparitions divines et maléfiques, j’ai choisi de ne pas en faire trop pour ne pas tomber dans le ridicule. Ces scènes font appel tout particulièrement aux talents d’interprétation des comédiens. Il y a une véritable volonté de désacraliser Dieu en faisant douter les personnages de sa présence.

Marie Lise le personnage possédé puis finalement lucide enchaîne les passages stricte et cadrée puis démoniaque.

Cette mise en scène est donc simple, sobre et juste pour laisser place au jeu des comédiens et aux situations comiques…

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Sacré mariage

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment