Orchestre National d'Île de France - Travelling

1
2
3
4
5

Salle Pleyel , Paris

Le 11 décembre 2011
Durée : 1h30 entracte compris

MUSIQUE & DANSE

Le grand spécialiste des comédies musicales Wayne Marshall dirige l'orchestre de son piano pour un programme où la musique de film est à l'honneur. Une soirée festive avec la présence attendue de la soprano Kim Criswell. Idéal pour célébrer les fêtes de fin d'année en famille !
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 11 décembre 2011

 

Orchestre National d'Île de France - Travelling

De

George Gershwin

,

Friedrich Hollaender

,

Gottfried Huppertz

,

Miklos Rozsa

,

Max Steiner

,

Franz Waxman

Avec

Kim Criswell

,

Hanns Eisler

,

Wayne Marshall

  • De Berlin à Hollywood via New York

La musique de film fait son apparition dès les premières années du XXe siècle. Depuis les gammes et arpèges des pianistes anonymes des salles obscures jusqu’aux bandes originales, elle est immédiatement adoptée comme une des composantes incontournables de la dramaturgie cinématographique. Elle peut offrir un contrepoint aux images, soutenir le drame, illustrer le propos, souligner le montage, mais aussi dépasser l’illustration sonore en déroutant le spectateur et en créant des décalages entre ce qu’il voit et ce qu’il entend. Au cinéma, la musique renforce les accents émotionnels autant qu’elle les interroge, et ce dès les premiers grands chefs-d’œuvre tel Metropolis (1927) de Fritz Lang (musique de Gottfried Huppertz).

À ses origines, la musique de film n’est qu’une prolongation des spectacles antérieurs à la naissance du cinéma (cirque, ballet, magie…). Elle est souvent très proche de la musique de cabaret, genre dans lequel se sont illustrés la plupart des compositeurs des années 1920-1930 comme Kurt Weill, Hanns Eisler ou Arnold Schoenberg en Allemagne. Émigrés aux États-Unis, des musiciens européens comme l’Allemand Franz Waxman, le Hongrois Miklos Rozsa ou l’Autrichien Max Steiner apportent leur savoir-faire dans les studios de cinéma de la côte Ouest. L’école américaine, illustrée par George Gershwin ou Cole Porter, s’enrichit alors d’un style nouveau fusionnant l’héritage européen aux sonorités nouvelles du jazz.

  • Le programme

Gottfried Huppertz : Metropolis
Friedrich Hollaender : L'ange bleu, Sabrina
Franz Waxman : La Fiancée de Frankenstein, Sunset boulevard
Miklos Rozsa : Ben-Hur
Max Steiner : Autant en emporte le vent, Casablanca
Hanns Eisler : Suite n° 2 " Niemandsland " 
George Gershwin : Deuxième Rhapsodie
et des airs extraits de comédies musicales et chansons de cabaret de George Gershwin, Cole Porter, Kurt Weill, Arnold Schoenberg...

Lumière sur le concert à 15h, salle Gaveau : conférence gratuite réservée aux spectateurs

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Orchestre National d'Île de France - Travelling

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment