Marité Blot - Un jour mon prince viendra

Paris 9e
du 6 juillet 2001 au 28 mars 2002
1H05

Marité Blot - Un jour mon prince viendra

"...je l'ai fait! J'ai arrêté l'amour sans acupuncture, sans laser, ni patch. Ce n'est qu'une question de volonté. C'est ça que je veux vous dire les filles, on peut être heureuse, seule, sans homme. Enfin, presque..."

Contrairement à ses amies "suicidées", Rosalie est là, pleine de vie. Et pourtant, elle aussi a profondément souffert du syndrome du prince charmant. Rosalie n'est pas une caricature, c'est un personnage féminin aux prises avec ses espérances, qui raconte son histoire. Ce qui fait son drame, c'est sa crédulité. Ce qui fait sa drôlerie, c'est son acharnement et son dynamisme. Ce qui fait son charme, c'est sa naïveté. Ce qui fait sa beauté, c'est sa sensibilité. Elle évoque les reliefs de sa vie amoureuse où, poussée par Paulette, la copine d’enfance de sa mère, elle s’est jetée à la conquête du sexe tant rêvé. 
Mais les hommes se sont révélés décevants, incapables d’exalter ses sentiments amoureux et chacune de ses aventures aurait bien pu la mener au suicide. C’est méconnaître Rosalie et son tempérament de bretonne battante. Elle a résisté et encourage ses congénères féminines à résister comme elle. La seule solution valable à ses yeux : arrêter l’amour. C’est ce qu’elle fait du jour au lendemain ! Et c’est le bonheur. D’autant plus qu’avec Agathe, la seule copine de sortie qui lui reste, elle s’éclate. Mais un jour où elle l’attend pour sortir, Agathe a du retard. Rosalie l’appelle sur son portable et Agathe lui annonce une nouvelle qui l’accable…

  • La presse

"Marité Blot a offert au public une très belle prestation alternant humour et passages mélancoliques : un beau regard sur la vie moderne où les célibataires sont deplus en plus nombreux(ses)". Le Télégramme

Mélo dit d'amour
Le syndrome du prince charmant a la vie dure. Prenez Rosalie. Contrairement à ses amies “suicidées“, elle s’accroche, afin de trouver l’élu de son cœur. Passionnée, sensible, amoureuse de la vie, naïve et tellement confiante, la jeune femme ne désespère pas, tenaillée par une foi inébranlable : un jour, c’est sûr, elle rencontrera le grand amour. En attendant, la drôlesse nous relate son histoire, comme à des potes de toujours. Ses émouvante tentatives pour ne pas craquer, ses improbables espérances, sa marche forcenée pour grapiller quelques vitamines de bonheur et la désillution qui lui fait place chaque jour, dans une société cannibale où le paraître prime sur l’être. Sa vie ressemblerait à un mélo pur jus dénué de tout intérêt, s’il ny avait l’immense talent de Marité Blot à nous raconter toute l’humanité de femmes ordinaires. On rit, on s’émeut, souvent à revers par ce festival d’autodérision et d’humou qui nous plonge dans le bouillon de la vie avec une générosité rare. La (bonne) surprise vient de la comédienne qui fait plus que remplir son contrat : elle insuffle à son personnage force et fragilité, fait palpiter le spectacle à l’unisson du désarroi qui l’habite. Cette histoire de cœur fêlé écrite à trois mains (Philippe Sollier, Marité Blot et Marie Lefébvre) nous renvoie, in fine, à notre propre solitude. Malgré quelques maladresses, sourd une émotion sincère. Pas gai ? Non, mais d’une vitalité criante. Frénétiquement mis en scène par Philippe Sollier, cet étonnant one-woman-show a des allures de mini-odyssée humaine poignante et drôlatique, entre rires et chaire de poule.

Myriem Hajoui 17/09/2001

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Moloko

26, rue Fontaine 75009 Paris

  • Métro : Mairie des Lilas à 397 m
  • Bus : Edouard Vaillant - Séverine à 95 m, Jean Jaurès à 154 m, Convention à 193 m, Convention à 245 m, Jean Jaurès à 257 m, Les Bruyères à 268 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Moloko
26, rue Fontaine 75009 Paris
Spectacle terminé depuis le jeudi 28 mars 2002

Pourraient aussi vous intéresser

- 27%
Le Grand Showtime

Point-Virgule

Franjo

Théâtre Le République

- 30%
Vérino - Focus

Théâtre Antoine - Simone Berriau

- 37%
Compagnie Eux - Chaos

Studio des Champs-Elysées

- 35%
Pop Fiction

Apollo Comedy

Spectacle terminé depuis le jeudi 28 mars 2002