Lucile Richardot - Le voyage d'Anne de la Barre au Septentrion

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Le 17 octobre 2019
Durée : 1h20 sans entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Récital

La mezzo-soprano Lucile Richardot se glisse, le temps d'une soirée, dans la peau d'Anne Chabanceau de la Barre, l'une des plus célèbres chanteuses du XVIIème siècle. Au programme, des airs de Lully, Rossi ou encore Cavalli. Au Salon d'Hercule.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 46,50 € au lieu de 55,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Photos & vidéos

Lucile Richardot - Le voyage d'Anne de la Barre au Septentrion

De

Antoine Boesset

,

Francesco Cavalli

,

Joseph Chabanceau de la Barre

,

Michel Lambert

,

Jean-Baptiste Lully

,

Luigi Rossi

Direction musicale

Marco Horvat

Avec

Lucile Richardot

Au Salon d'Hercule.

En raison de sa vie peu commune et de la littérature qu'elle a suscitée, Anne Chabanceau de La Barre fut l’une des plus célèbres chanteuses du XVIIe siècle. Née dans une illustre famille de musiciens, elle fut l’une des premières femmes à faire partie de la musique de la Chambre du Roi Louis XIV. Elle connut et fréquenta Molière, Lully, Boësset, Luigi Rossi, Francesco Cavalli, Tristan l’Hermite, Charles Dassoucy, ainsi que Constantijn Huygens, secrétaire du Prince d'Orange, homme de lettres et compositeur.

D’une beauté et d’une grâce peu communes, cultivée et précieuse, elle incarnait non seulement la délicatesse de l’art du chant à la française mais sut aussi défendre le répertoire italien, particulièrement prisé à l’époque de Mazarin. Ainsi, si elle tint les premiers rôles dans de nombreux ballets de cour et sut attirer un public enthousiaste aux Offices de Ténèbres où elle se produisait, elle chanta également dans les premiers opéras italiens donnés en France, comme l’Orfeo de Luigi Rossi.

Idole des poètes, héroïne des gazettes, elle parvint à étendre sa renommée à toute l’Europe au point que la reine Christine de Suède l’invita à se rendre à sa cour autour de l’année 1647. Elle commença son périple vers les contrées nordiques en 1652, accompagnée par son frère Joseph, chanteur et compositeur de renom. À Anvers, La Haye, Kassel, Copenhague, elle fut reçue par les plus grands : le Prince et la Princesse d’Orange Nassau, Béatrix et Charles IV de Lorraine, Elisabeth de Bohème, Sophie Amalie von Braunschweig et son époux Frederik III du Danemark, Wilhelm VI de Hesse-Kassel…

C’est ce voyage, largement documenté par de nombreux écrits (lettres poèmes, gazettes), que Lucile Richardot et Faenza évoqueront dans le cadre à la fois intimiste et grandiose du Salon d’Hercule, en revisitant le répertoire d’Anne de la Barre qui – non contente de chanter aussi bien en français qu’en italien ou en latin – était aussi à l’aise sur les scènes d’opéra que dans l’univers feutré des « ruelles ».

Musiques de Joseph Chabanceau de La Barre, Antoine et Jean-Baptiste Boesset, Francesco Cavalli, Charles Dassoucy, Constantijn Huygens, Michel Lambert, Jean-Baptiste Lully, Luigi Rossi.

Concert dirigé par Marco Horvat avec l'ensemble Faenza.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Lucile Richardot - Le voyage d'Anne de la Barre au Septentrion

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment