Les festins royaux du mariage du comte d'Artois

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Le 02 octobre 2022
Durée : 2 heures avec entracte

MUSIQUE & DANSE

,

Musique classique

,

Concert

Mariage de Charles-Philippe, comte d’Artois avec Marie-Thérèse de Savoie, le 16 novembre 1773 à Paris, avec la bénédiction de Louis XV.

Continuer la lecture


Consignes sanitaires
La présentation du pass vaccinal est suspendue dans tous les endroits où il était exigé. Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

Les festins royaux du mariage du comte d'Artois

Direction musicale

Alexis Kossenko

Ce programme sera enregistré en CD pour le label Château de Versailles Spectacles

  • Le grand dîner d’apparat accompagné de musique

Mariage de Charles-Philippe, comte d’Artois avec Marie-Thérèse de Savoie, le 16 novembre 1773 à Paris, avec la bénédiction de Louis XV.

Dans le Versailles des rois de France, la musique était omniprésente, notamment lors des manifestations d’apparat, et spécifiquement des repas royaux : depuis des décennies, le monarque mangeait en public et en musique, et les Symphonies pour les Soupers du Roi de Lalande en sont l’exemple fastueux. Quand dans les années 1770, Louis XV maria successivement ses trois petits-fils, il fit construire l’Opéra Royal pour en abriter les cérémonies officielles, dont le Festin Royal, au cours duquel la musique jouait un rôle essentiel. Clé de voûte de la cérémonie du mariage, le grand dîner d’apparat était intégralement accompagné de musique, celle-ci couvrant le brouhaha des centaines de courtisans assemblés et le bruit du service à table.

Un orchestre considérable de soixante-dix musiciens faisait entendre des symphonies splendides, issues des meilleures compositions du temps, souvent les opéras à succès. C’était donc une apologie de la grande tradition française que ce recueil de suites, dont le raffinement orchestral n’a d’égal que la puissance dramatique et l’énergie chorégraphique.

De ces musiques de Cour, il reste le recueil de celles données dans l’Opéra Royal pour le mariage du comte d’Artois (futur Charles X) en 1773, réunies et arrangées pour l’occasion par Francoeur, et exécutées par le Surintendant de la Musique du roi, Rebel. Alexis Kossenko redonne à ces musiques festives le luxe de leur interprétation en grand effectif, sur la scène même qui les avait accueillies pour ce mariage historique !

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les festins royaux du mariage du comte d'Artois

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment