Les animaux malades de la peste

du 7 janvier au 11 février 2009
1h45

Les animaux malades de la peste

Okeko revient pour la 5ème fois à Ménilmontant. Tour à tour, les Animaux Malades de la Peste version 2008 viennent plaider leur cause : chattes productrices de télé, chiens pollueurs, loups actionnaires, moutons râleurs, crocodiles barbouzes, grenouilles managers, bisons va-t-en-guerre... Un spectacle vocal déjanté entre chronique sociale et pastiche musical ouvert à l'improvisation où Verdi, Debussy, le rock et la salsa font danser La Fontaine.
  • Théâtre musical

Derrière un nom énigmatique, François Bréant et ses 17 complices, tour à tour chanteurs, musiciens, danseurs, comédiens, créent depuis 5 ans des spectacles musicaux diablement séducteurs.

François Bréant, que l'on connait musicien, arrangeur, compositeur, réalisateur de B. Lavilliers, Salif Keita, Enzo-Enzo, Kent et bien d'autres, a réuni autour de lui une tribu de joyeux drilles à la croisée de presque3 générations, imaginé un laboratoire musical voué à la création de spectacles plutôt jubilatoires où d'étonnantes polyphonies vocales se fondent aux guitares, clavier, percussions, accordéon, au service de musiques originales, de textes hauts en couleurs inspirés de nos comportements et de l'actualité, le tout mis en comédie.

Pour leur nouveau spectacle Les Animaux Malades de la Peste qu'ils créent à Paris, au Labo du Théâtre de Ménimontant, Okéko fait (librement) escale chez La Fontaine : 18 voix jaillissent d'une cour un peu zoulou : "Non lieu, non lieu, cet animal n'a rien fait de mal". Tour à tour, Les Animaux Malades de la Peste - version2007 - viennent plaider leur cause : chattes productrices de télévision, chiens pollueurs, loups actionnaires, moutons râleurs, crocodiles fonctionnaires, grenouilles managers, bisons va-t-en guerre... Les tableaux d'un nouveau spectacle vocal ouvert à la farce théâtrale, à la danse, au mime, à l'improvisation du sound-painting, se succèdent toujours toniques, parfois graves, entre chronique sociale et pastiche musical où Verdi, Debussy, le rock et la salsa font danser La Fontaine.

Par la Compagnie Okéko, d’après Jean de La Fontaine.

  • Ce qu'ils en pensent

"C’était à l’origine une fable animalière et très politique de Jean de la Fontaine. François Bréant en a fait un conte satirique entre la Comédia Dell' Arte et le côté joyeux et tonique du Grand Magic Circus. J’ai eu l’impression, en tant que spectateur, de me retrouver en tournée dans les années 70, quand, pendant, et après les concerts François Bréant improvisait des personnages et des situations totalement délirants - des soirées très « Marx Brothers ».

Pour le spectacle, il y a un monde fou sur scène, d’excellents musiciens, de bonnes chansons et un travail d’arrangement de choeurs impressionnant. On a parfois l’étrange impression d’être à la cour de Sarkozy ! Cette comédie a l’avantage de pouvoir être vue par tous et mériterait une plus grande scène pour caser tous les personnages.

J’espère revoir Les Animaux Malades de la Peste avec de vrais moyens sur les boulevards.
So long François.

Ton ami,"
Bernard Lavilliers

"Okeko : Une belle brochette de musiciens de qualité, un choeur bien tendre, des poumons plein les décolletés, une rate dilatée à son point de rupture, un chef d’orchestre avec de l’estomac,une foi a démitrer les papes, voilà la recette de cette chorale atypique menée par François Bréant. C'est un pied de nez à la viscère, à une époque ou la musique s’économise et un hymne à la joie de la troupe que ces18 personnes nous dissèquent dans le labo Théâtre de Ménilmontant.
Okeko c’est la preuve vivante qu’un professionnel, peut rester un amateur au sens premier du terme, en aimant chanter tout simplement."

Xavier Lacouture

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre Musical Marsoulan

20, rue Marsoulan 75012 Paris

  • Métro : Picpus à 241 m
  • Bus : Marsoulan à 104 m, Picpus à 182 m, Cours de Vincennes à 248 m, Square Sarah Bernhardt à 255 m, Pyrénées - Docteur Netter à 257 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre Musical Marsoulan
20, rue Marsoulan 75012 Paris
Spectacle terminé depuis le mercredi 11 février 2009

Pourraient aussi vous intéresser

- 61%
La Crème de Normandie

Gymnase Marie Bell

Mais quelle Comédie !

Comédie-Française - Salle Richelieu

L'Oiseau paradis

Paradis Latin

Spectacle terminé depuis le mercredi 11 février 2009