Les Folles Nuits Berbères, 7ème édition

1
2
3
4
5

Cabaret Sauvage , Paris

Du 04 décembre 2009 au 09 janvier 2010
Durée : 2 heures environ

JEUNE PUBLIC

,

Coups de coeur

Pour les fêtes de fin d'année, laissez-vous transporter ailleurs dans l’espace et le temps : est-ce une boîte de nuit dans le Constantine de jadis, la place Jemâa el-Fna à Marrakech, un café du Vieux Belleville, la folie nocturne d’un cabaret d’antan ?
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 09 janvier 2010

 

Les Folles Nuits Berbères, 7ème édition

Avec

Samira Brahmia

,

Akli D.

,

Arnaud Joyet

  • À quoi sert l’hiver si l’on n’y fait pas briller le soleil ?

Tous les ans, les Folles Nuits Berbères transportent le Cabaret Sauvage ailleurs dans l’espace et le temps : est-ce une boîte de nuit dans le Constantine de jadis, la place Jemâa el-Fna à Marrakech, un café du Vieux Belleville, la folie nocturne d’un cabaret d’antan ?

En tout cas, c’est bien là, dans le Parc de La Villette, sous la toile et le bois blond du Cabaret Sauvage, avec la musique, les chansons, les jongleries, les prodiges, la danse… Une troupe éclectique et complice que Méziane Azaïche a rassemblée comme on rassemble une famille, avec les frères éparpillés dans le monde entier, les cousins qui n’ont pas le même accent, les amis aussi chers que des frères – ce sont des gens du cirque, de la musique, du music-hall.

A commencer par le maître de cérémonie Stéphane Laisné, personnage lunaire allant du fantaisiste au clown, en charmante compagnie avec ses deux ânesses Babouche et Etoile.

Le magicien-musicien est cette année Akli D, chanteur et guitariste kabyle dont le groupe accompagne tous les artistes et numéros des Folles Nuits Berbères. Musique de la terre des Berbères, musique de ce carrefour de cultures qu’est l’Algérie urbaine, musique des fièvres et des fêtes parisiennes... Avec lui, la chanteuse Samira Brahmia, artiste typique des aller-retour de sa génération entre culture occidentale et culture maghrébine.

Tout un monde s’offre à nous avec également un duo de mât-chinois, une trapéziste qui monte vers le ciel du chapiteau, un champion de yoyo, des danseuses qui savent autant l’Orient de toujours que l’Occident du XXIe siècle... sans oublier des cuisiniers pour que le soleil descende dans l’assiette des Folles Nuits Berbères.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les Folles Nuits Berbères, 7ème édition

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment