La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Le 30 novembre 2021
Durée : 1h15

HUMOUR & CAFE THEATRE

,

Coups de coeur

Christian Gonon, avec la collaboration d’Alain Lenglet, tous deux sociétaires de la Comédie-Française, et de Marc Fayet, auteur, comédien et metteur en scène, choisit de laisser la parole à Desproges, l’acerbe chroniqueur.

Continuer la lecture


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la possible présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Photos & vidéos

La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute

De

Pierre Desproges

Mise en scène

Marc Fayet

,

Alain Lenglet

Avec

Christian Gonon

  • Hommage à une parole libre

« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » disait Pierre Desproges. Le temps d’un tour et quart de cadran, l’humoriste le plus poil à gratter des années 1980 renaît de ses cendres, son verbe jubilatoire ressuscité par Christian Gonon. « Étonnant, non ? »

Le sociétaire de la Comédie-Française Christian Gonon est un Desprogien de la première heure. Il donne à entendre une sélection de textes écrits par l’inclas­sable humoriste. Sa plume acérée mérite plus que jamais d’être entendue. De ses Chroniques de la haine ordinaire à La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède, en passant par son insolent Vivons heureux en attendant la mort, voilà autant de petites salves délicieuses de cruauté et d’hu­mour noir tirées à bout portant.

Un hommage à une parole libre et culot­tée. Desproges n’a rien perdu de son piquant, plus de 30 ans après sa disparition.

  • La presse en parle

« L'acteur trouve l'alchimie entre un texte bien choisi et sa façon de le transmettre : c'est absolument le cas quand il restitue tout Desproges s'essayant à écrire une de ses chroniques radiophoniques un jour où ses enfants lui tournent autour, faute d'école... C'est superbement le cas encore, lorsque le Petit Prince fait sa demande à la Vénus de Milo. Et de nouveau lorsque le comédien, se déclarant sociétaire de la Comédie-Française, se joue de l'Ondine de Giraudoux. » Le Point

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute

0 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Odile P. (1 avis) 24 janvier 2012

La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute Bravo ! pour la performance.. Christian GONON nous fait revivre un grand moment et surtout ravive la mémoire de cet homme si brillant, ce chroniqueur si acerbe et pourtant si humain, ce Maître de la Dérision. Maître de la Dérision il reste aujourd'hui. Desproges n'était pas une bête de scène, mais un véritable jongleur des mots. C'est là où Christian GONON excelle, son interprétation est époustouflante, scotchante dans un total respect de l'auteur dont les textes n'ont pas vieilli d'un poil. Merci pour cet éloge à cet admirable auteur et d'avoir osé toutefois une liberté d'interprétation mesurée et remarquable. Cet humoriste nous manque, me manque... au point d'aller lui rendre visite au Père Lachaise sur sa tombe quasi non repérable, à l'abri des crabes et des tourteaux. Encore Merci et Bravo de m'avoir donné pendant 1h30 la "vivance" du propos Desprogien Odile
0
0

Spectacles consultés récemment