Hélios Azoulay - L'enfer a aussi son orchestre

1
2
3
4
5

Espace Rachi - Centre d’Art et de Culture , Paris

Le 18 mai 2016

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Musique classique

,

Pièce historique

Compositeur, clarinettiste, essayiste, Hélios Azoulay est directeur musical de l’Ensemble de Musique Incidentale. Depuis de nombreuses années, Hélios Azoulay révèle le bouleversant répertoire des musiques composées dans les camps de concentration. Ses concerts explorent un répertoire qui va de la berceuse au quatuor à cordes et jusqu’à l’opéra.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 18 mai 2016

 

Hélios Azoulay - L'enfer a aussi son orchestre

De

Hélios Azoulay

  • Provocateur

Compositeur, clarinettiste, essayiste, Hélios Azoulay est Directeur Musical de l’Ensemble de Musique Incidentale. Depuis de nombreuses années, Hélios Azoulay révèle le bouleversant répertoire des musiques composées dans les camps de concentration. Ses concerts explorent un répertoire qui va de la berceuse au quatuor à cordes et jusqu’à l’opéra.

Son disque … même à Auschwitz, le premier en France consacré au sujet, a été salué et récompensé par la presse musicale.

Hélios Azoulay vous propose de découvrir un spectacle musical provocateur, fantastique et poignant, au summum de l’émotion.

Organisé tel un kaddish artistique, il tend à rendre actuelle, mais surtout vivante la musique concentrationnaire.

  • La presse

« Fils caché de Duchamp et de Chaplin, l’inclassable clarinettiste donne vie aux " musiques d’outre-monde " dans un stand-up mélomane et provocateur, fantasque et poignant » Anne Berthod, Télérama

« Frère humain de l’enfant Yehudi Menuhin, qui croyait que s’il jouait bien la Chaconne de Bach, tout ce qui est ignoble et vil disparaîtrait de la surface de la Terre, le « musicien-archéologue » qu’est devenu Hélios Azoulay est, dans l’édifice du monde actuel, une pierre de taille » Jean-Luc Clairet, Resmusica

« Ce n'est pas exactement un concert, pas vraiment une pièce, ça ne ressemble à rien de connu, c'est triste et drôle à la fois, car Hélios, grand clarinettiste mais aussi savant comédien, vient nous prendre par la main quand les larmes guettent... De la musique qui sert qui sert à quelque chose, comme dit Hélios à propos des berceuses » Ariane Chemin, Le Monde

« Une sobriété et une expressivité musicales hors du commun mènent au summum de l'émotion. Et pour respirer, l'humour d'Hélios Azoulay...Un véritable ascenseur émotionnel ! On ressort bouleversé et heureux à la fois » Clémentine Portier Kaltenbach, RT

« Un Kaddish artistique » France TV info

« Les musiciens de l’Ensemble de Musique Incidentale, dont Azoulay lui-même à la clarinette, sont à la hauteur de la perfection de déchirantes compositions » Jean-Luc Clairet, Resmusica

« On en a la chair de poule. » André Peyrègne, Nice-Matin

« Un devoir de mémoire musical, un combat pour la résurrection d'œuvres extraordinaires » France 3 Normandie

« Je te remercie, Hélios, d’être le Moïse qui sort le peuple du désert en montrant ces pièces que je ne connaissais pas » Ivry Gitlis, violoniste

« Un spectacle audacieux » Philippe Tual, Paris-Normandie

« Beau, poignant » Hélène Schoumann, Judaïques FM

« Des paroles et des images suffoquées, suffocantes... » Michaël de Saint-Chéron, Huffington Post

« Rendre actuelle, proche de nous et surtout bien vivante la musique écrite dans les camps de concentration nazis est possible. Hélios Azoulay le fait au disque et en concert, et c'est impressionnant » Jean-Christophe Le Toquin, Resmusica

« Tout simplement un bel hommage » Serge Hartmann, Dernières Nouvelles d'Alsac

« Faire entendre et vivre ces musiques nées dans la souffrance, resurgies de l'innommable est acte périlleux. Il fallait la simplicité première et l'innocence et vous les avez en vous » Paul Mefano, compositeur

« Tout autant un one-man-show qu'un concert [...] le public pleure, mais rit beaucoup [...] on ressort léger » Sigalit Lavon, Akadem

« Il n'est rien de plus fort que l'humour comme réponse dérisoire à la barbarie... Stefan Zweig parlait de " guérison par l'esprit " . Hélios, tu nous offres le rire de la rédemption » Christophe Bourseiller, France Musique

« Où trouvez-vous cette joie de vivre, cette extraordinaire énergie, cet humour, pour parler d'un sujet aussi désolant ? » Franck Ferrand, Europe 1

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Hélios Azoulay - L'enfer a aussi son orchestre

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment