Frou Frou les bains

Daunou , Paris

Du 08 juillet 2005 au 11 juin 2006
Durée : 2H10

COMEDIE & BOULEVARD

,

Coups de coeur

L'action se situe dans un établissement thermal le jour de l'ouverture de la saison, et voilà les curistes qui débarquent, mais catastrophe, plus d'eau !!! S'enchaînent alors, un ballet fou de quiproquos, une cascade de maladresses pour finir dans un imbroglio délirant qui met en joie les spectateurs. Une valse de personnages savoureux tourbillonnent, des situations cocasses défilent, des trouvailles jaillissent sous tous les mots. Deux heures de bonheur !!!
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 11 juin 2006

 

Frou Frou les bains

De

Patrick Haudecoeur

Mise en scène

Jacques Décombe

Avec

Urbain Cancelier

,

Patricia Grégoire

,

Patrick Haudecoeur

,

Guillaume Laffly

,

Paola Landolt

,

Jean-Pierre Lazzerini

,

Edouard Prétet

,

Isabelle Spade

,

Isabelle Tanakil

    
Présentation
La presse en parle
L’avis des spectateurs

Meilleur spectacle musical - Molières 2002

L'action se situe dans un établissement thermal le jour de l'ouverture de la saison, et voilà les curistes qui débarquent, mais catastrophe, plus d'eau !!! S'enchaînent alors, un ballet fou de quiproquos, une cascade de maladresses pour finir dans un imbroglio délirant qui met en joie les spectateurs. Une valse de personnages savoureux tourbillonnent, des situations cocasses défilent, des trouvailles jaillissent sous tous les mots. Deux heures de bonheur !!!

Haut de page

Ça fait du bien de rire aux larmes... Et par les temps qui courent, nous en avons rudement besoin... C’est bien connu, le rire est la meilleure des thérapies... Cette comédie de Patrick Haudecœur devrait être prescrite par tous les médecins comme une cure « vitaminante » contre la morosité, la pluie et le reste... Patrick Haudecœur, créateur de la pièce culte « Thé à la menthe ou t’es citron », est un sacré phénomène. Il est de la race des grands seigneurs de l’humour, comme Robert Dhéry et ses Branquignols, Maurice Baquet, Bourvil, Pierre Dac, Francis Blanche... Chaque fois, il nous régale avec ses pitreries, son sens inné du gag... C’est un « énorme » artiste comique. Avec « Frou-Frou les Bains », il nous fait hurler de rire à nous en faire couler le rimmel. L’histoire se passe en 1910. Frou-Frou les Bains est une station thermale réputée pour son eau de source et dirigée de main de maître par son directeur, dont la fille Juliette, est fougueusement amoureuse de Batistin, employé gaffeur et maladroit, terrorisé par son patron... 
De « kiki-proquos » en rebondissements, de portes qui coulissent et se coincent, de chansonnette en chansonnette, de coup de cœur en histoire d’amour, la station thermale devient une maison de fous. Quant au final, où chacun retrouve ses petits, il est digne de « L’avare ».
Cette parodie d’opérette qui ne se prend absolument pas au sérieux, ne délivre qu’un seul message, et pas n’importe lequel : « Amusez-vous ». Elle est servie par une brochette d’excellents comédiens : Isabelle Spade, Isabelle Tanakil, Paola Landolt, Patricia Grégoire, Urbain Cancelier, Jean-Pierre Lazzerini, Guillaume Laffly et Patrick Haudecœur. Chacun y va de sa folie... Et ils en ont à revendre. La mise en scène de Jacques Décombe sert surtout à canaliser tout ce monde et à mettre en valeur les idées foisonnantes du Haudecœur. 
« Nous avons fait un beau voyage » au pays de la détente et de la bonne humeur... Un pays dont nous nous lassons pas... « Frou-Frou les Bains » est un établissement à fréquenter de toute urgence. Attention, nous risquons de devenir des habitués, voire des accros. Et haut les cœurs ! Docteur Nivière ! 

Haut de page

Ce charmant pastiche d'opérette est signé Patrick Haudecoeur, délicieux comédien, qui sait divertir ses contemporains. Tout est fin, intelligent, bien vu et bien rythmé. Qualité de l'écriture, oui, mais aussi de la mise en scène. Elle est signée Jacques Décombe, un homme qui connaît le métier et sait éviter comme la peste toute vulgarité. Il sait aussi choisir ses comédiens... Ce spectacle, si le monde est bien fait -et il n'y a pas de raison !- devrait être l'un des grands succès de la saison. Jean-Luc Jeener

Haut de page

La comédie théâtrale se porte bien en cette période de rentrée. Et parmi toutes ces pièces parisiennes qui foisonnent ici et là se trouve actuellement une comédie musicale des plus jubilatoires. Malgré son titre qui ne donne pas spécialement envie d’y courir à brides rabattues (à part les « frou-frous » du french cancan du film Moulin Rouge) et qui fait assurément très vieille France, ce divertissement musical vous donnera à coup sûr la pêche et de la bonne humeur pour toute la soirée. L’action se situe dans un établissement thermal le jour de l’ouverture de la saison, et voilà les curistes qui débarquent, mais catastrophe, plus d’eau ! Nous sommes tout de suite plongé dans un chassé croisé de quiproquos, dans une cascade de maladresses et dans un imbroglio de bons mots des plus délirants. Avec leur profil adéquate au vue des circonstances de la pièce, les personnages sont savoureux et tourbillonnent dans des situations cocasses qui défilent à un rythme soutenu. C’est du boulevard genre populaire mais dans un contexte tour à tour parodique et loufoque, agrémenté de musique, de chant, de claquettes et de danse dans la plus pure tradition qui soit. En effet, le style musical très d’avant-guerre, loin du comique troupier d’époque, a été choisi dans un répertoire d’airs enjoués connus ou reconnaissables, parmi des chansons des années 30. Elles sont légèrement détournées mais de manière astucieuses pour qu’elles se substituent de temps à autre à la narration en faisant partie intégrante de certaines scènes. L’ensemble respire une fraîcheur primesautière des plus spontanées et dégage une gaîté des plus folles. C’est sans doute grâce à une jeune équipe de comédiens qui semble bien roder à ce genre de prestations avec, en première ligne, l’auteur Patrick Haudecoeur (Batistin) et ses grimaces à la Coluche mais en plus mince, et Urbain Cancelier (le directeur de la cure) qui jouait l’effroyable épicier dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain. On se laisse prendre au jeu de cette troupe joyeuse et dynamique qui ressemble un peu à celle d'un café-théâtre bon ton. Le spectacle découle de lui-même tout naturellement, et c’est charmant, tout simplement. Sortiz.com

Haut de page

Besoin d'un moment de bonheur dans ce monde de brutes ? Direction les cures thermales de Frou-Frou ! Dans les 15 premières secondes, on pense arriver au Palace de Jean-Michel Ribes, puis on se rend vite compte à l'évidence: on est en compagnie des dignes descendants des Branquignols ! Personnages loufoques en situations périlleuses et gags, visuels ou textuels, s'enchaînant à vive allure, télescopages de quiproquos, cette comédie émaillée de chansons du début du siècle et de chorégraphies irrésistibles est interprétée par des comédiens-chanteurs jubilatoires car drôlissimes sans jamais trop en faire. Leur sens du comique évidentissime étant exacerbé par une mise en scène au cordeau (Jacques Décombe), l'ensemble ne laisse aucun répit à nos rires ! C'est la troisième création de Patrick Haudecoeur et on s'y précipite ! Caroline Fabre - Paris Boum Boum

Haut de page

17/10 Frou-Frou les Bains : à voir dare-dare !  Patrick Haudecoeur n’a cure de la morosité dans laquelle nous baignons et entend y mettre un terme ! Son nouveau spectacle enchanteur est une comédie musicale légère et pétillante dont on ressort euphorique.
« Amusez-vous, foutez-vous de tout, la vie passera comme un rêve » tel pourrait-être la devise de la Maison Haudecoeur qui nous livre avec son Frou-Frou le meilleur antidépresseur actuellement sur le marché. Des gags irrésistibles, un humour fin à toute épreuve et des idées à foison, d’excellents comédiens, à la fois danseurs et chanteurs, de vielles chansons remises au goût du jour (« elle est épatante cette petite femme là » ; « tel qu’il est il me plaît, il me fait de l’effet » ; « heure exquise »), le tout accompagné d’un petit orchestre dans des décors et des costumes colorés, voilà ce que vous trouverez au menu de Frou-Frou. Aucune trace de grosses farces ou de blagues douteuses, Haudecoeur sait faire dans le comique et dans la dentelle.
Nous sommes au début du siècle dernier dans l’hôtel d’une station thermale, Frou-Frou Les Bains. 
Mais catastrophe, l’établissement se trouve le jour de l’ouverture de la saison, comme la fameuse boucherie, sans eau ! Il faut éviter les fuites…et garder la nouvelle secrète, en attendant l’arrivée du plombier, telles sont les consignes du terrible Directeur (Urbain Cancelier, l’inoubliable épicier d’ Amélie Poulain.) Sa fille Juliette est amoureuse de Batistin, (Patrick Haudecoeur « himself ») garçon d’étage maladroit, trop impressionné par son patron pour oser demander la main de sa dulcinée. Arrive une baronne, (désopilante Isabella Tanakil) flanquée de son grand dadais de fils dont la fortune fait oublier combien il a l’air stupide !
Mais l’intrigue n’est pas ici ce qui importe, puisqu’elle n’est qu’un prétexte à chanter, danser et délirer. L’ambiance qui se dégage de Frou-Frou est formidablement agréable. Patrick Haudecoeur, on se souvient encore de son « T’es à la menthe ou au citron ? » a un talent particulier pour réussir des spectacles caractérisés par une légèreté et un charme particuliers. C’est dans le très bel écrin bleu roi du théâtre Daunou, que l’orfèvre nous présente Frou-Frou, son dernier petit bijou. Philippe Escalier pour Gayvox.com

Haut de page

Il s'en passe des choses à Frou-Frou les bains, station thermale brusquement privée d'eau alors que débarquent les premiers curistes.
La provocante fille du directeur est éperdument amoureuse du maladroit Batistin, le groom de la maison, la très légèrement cinglée Baronne de Morton la Garenne s'évertue à chanter et danser tout en cherchant l'homme qui lui fera faire un tour de brouette, son benêt de fils, minervé et plâtré, se prend des raquettes de tennis en pleine figure, une jeune femme dépressive pleure son kiki et son légionnaire, quant au prétendu plombier il ne semble guère s'intéresser aux caprices de la tuyauterie.
Cette troisième pièce de Patrick Haudecoeur, fraîche et loufoque est plus efficace qu'un alka-seltzer. De malentendus en quiproquos, de farandoles en cabrioles, les comédiens nous entraînent dans le tourbillon de cette comédie musicale à la fois satirique, pétillante et étourdissante.
Qu'ils aient une voix de rossignol ou qu'ils chantent horriblement faux, tous sont excellents et se déchaînent. Si on se laisse happer par l'allégresse générale on passe vraiment une bonne soirée. Un excellent remède contre la déprime, le stress et la fatigue, en quelque sorte une cure de remise en forme.  UNIVERS CE S. Wittmer

Haut de page

En ces temps de « megamusicals » pompeux, on avait presque fini par oublier que la comédie musicale à la française pouvait être un divertissement léger et rafraîchissant. Aux antipodes des grosses productions actuelles, Frou Frou les Bains est une comédie musicale qui ne néglige pas l’aspect « comédie » du genre. L’intrigue est simple. Dans une station thermale, le jour de l’ouverture de la saison, l’eau vient à manquer. Sur cette toile de fond, histoires d’amour vont se faire et se défaire au rythme des chansons. Tout est prétexte à chanter et Patrick Haudecoeur a inséré dans le spectacle de nombreuses chansons du répertoire français (« Mon homme », « Je cherche un millionnaire », « La route fleurie »...).
L’histoire est truffée de gags à répétitions, c’est « hénaurme » et « kolossal » mais c’est terriblement efficace. Frou Frou les Bains n’a d’autre ambition que de divertir et le pari est gagné haut la main. On appréciera aussi le fait que pas une seule fois ce spectacle musical ne se prend au sérieux... Enfin ! Côté distribution, Patrick Haudecoeur, dans son registre habituel de comique gauche et maladroit, instaure encore une fois une relation privilégiée avec le public. On remarquera aussi la formidable Isabelle Tanakil, en baronne nymphomane et sinologue, aux côtés d’une troupe qui semble s’en donner à coeur joie. 
Alors, bien sûr, on pourra toujours trouver à redire : l’ensemble n’est pas toujours parfait vocalement, l’humour potache pourra en lasser plus d’un. Mais saluons tout de même ces interprètes qui chantent sans micro, accompagnés de vrais musiciens (un luxe rare) et n’oublions pas que le mot d’ordre, chanté par la troupe et le public à la fin du spectacle, est «Amusez-vous ! ». L’occasion est bien trop rare de nos jours pour ne pas en profiter. Regard en coulisse - Le magazine du théâtre musical -Stéphane Ly-Cuong

Haut de page

«Frou-Frou les Bains», une cure de rire pétillant . A Frou-Frou les Bains, on chante pour un oui, on danse pour un non. (DR) 
1910. Frou-Frou les Bains est une station thermale dirigée d'une main ferme par un directeur dont la fille Juliette est fougueusement amoureuse de Batistin, employé gaffeur et maladroit, terrorisé par son patron... Très vite, le vaudeville attendu vire en chanson et virevolte en musique. A Frou-Frou les Bains, on danse pour un oui, on chante pour un non.
Ecrite et interprétée par Patrick Haudecoeur (« Thé à la menthe ou t'es citron »), cette comédie réussit la jolie prouesse de ramener sur les planches l'esprit des Branquignols de Robert Dhéry et la loufoquerie de « Palace », l'émission de télé culte de Jean-Michel Ribes. Dans une station thermale où on est censé soigner les maladies, la bonne humeur se révèle pourtant complètement contagieuse. Neuf comédiens et quatre musiciens se chargent pendant deux heures de vous administrer une cure pétillante d'humour. Ca doit marcher puisqu'on ressort du théâtre tout déridé.  Christophe Bérard  leparisien.com , mercredi 10 octobre 2001, 17h20 

Haut de page

Le spectacle est extra ! C'est la première fois que nous assistons à un spectacle de ce type. On a beaucoup ri. Merci pour la soirée. Aude 
Merci, la pièce était géniale :o) Nicolas L
Tous nos remerciements. La pièce est vraiment très très drôle, les comédiens exceptionnels, et la mise en scène parachève le tout pour le plus grand plaisir du public. Merci encore ! Bernard S 
Bonjour.  Je vous remercie pour l'excellente soirée passée en allant voir Frou-Frou Les bains. Du loufoque pur jus, pas un temps mort, une troupe dynamique , plus de deux heures à rires . Merci encore et bonne continuation à vous ! Francois 
J'ai passé un excellent moment, très drôle, vif, plein d'humour, d’excellents comédiens, de bons musiciens, c'est très très bien ! Jimmy 
Des artistes complets : comédie, danse, chant, claquettes. et très drôles ! ils prennent visiblement plaisir à jouer et nous en donnent énormément.
c'est léger, frais, joyeux. les spectateurs participent volontiers, et les applaudissements sont fréquents et nombreux. Le temps passe très vite, on ne se lasse pas un instant.  je tiens à vous remercier. nous avons eu la chance de voir une pièce superbe, très drôle et des comédiens vraiment bons ! merci ! 
Merci pour frou frou les bains. Nous avons bien ri. La mise en scène est super. Robert 
Patrick Haudecoeur est décidément un ami du genre humain. Certains intellos feront la moue. J'ai pleuré de rire, une fois encore. Deux jeunes (qui sortent de Sciences Po) ont pleuré comme moi, comme un jeune handicapé mental qui en a profité tout autant. Qui dit mieux dans l'universalité ? Longue vie à Frou Frou (même si le début de la 2ème partie mériterait d'être resserré) !. 
Je suis allé voir, par l'intermédiaire d'un ami, "Frou frou les bains" . C’était vraiment très sympa, drôle et surtout très divertissant. 
C’est un vrai succès ! nous nous sommes beaucoup amusés et nous avons passé un excellent moment ! Nabila 
j'ai vu le spectacle mardi soir et me suis bien amusé... merci à toute l'équipe... et le bonjour et toutes mes félicitations à Isabelle Spade et à Urbain Cancelier que j'ai professionnellement "croisé" il y a si longtemps déjà...  Christian 
Bonjour à toutes et tous, j'ai vraiment passé un excellent moment....les comédiens sont géniaux, la mise en scène est excellente, l'histoire est très très bonne et les situations cocasses... quant à la fin, je n'en reviens encore pas !!! et puis, ce karaoké interactif, quelle bonne idée !!! des bonnes idées, la pièce en est bourrée !!! merci encore pour ce bon moment ! Jérôme 
Nous nous sommes beaucoup amusés. nous en parlons autour de nous. 
Je suis très impressionné par les "prouesses" des acteurs : jouer, danser, chanter ... tout en gardant le sourire ! Cela doit être assez fatiguant. 
La pièce est drôle, légère, captivante. Ce mélange de boulevard et de comédie musicale "musette et claquettes" est fabuleux. je souhaite plein de succès à Frou Frou les Bains. Bonne continuation. Sébastien 
Juste un petit message pour vous féliciter pour votre comédie ! c'est génial, drôle, léger... on ne s'ennuie pas une seconde... 
En tant que comédienne, j'ai été subjugué par le travail effectué. 
Mon rêve : travailler avec Patrick Haudecoeur dont j'ai suivi la carrière. Voilà. Serait il possible de le rencontrer? Merci de votre réponse. Oriane
j'ai été la voir avec mon copain. On a bien rigolé.... Bruno
La pièce de théâtre est géniale, et nous avons passé une agréable soirée très divertissante. Je tiens à vous faire part de mes impressions très bonne sur la pièce. Je vous remercie. Emmanuel 
J'ai horreur du théâtre de boulevard avec les portes qui claquent, et je suis allé voir Froufrou à reculons. Mais, j'ai été enthousiasmé. C'est très gai, surprenant, plein d'humour et, je dois l'avouer, c'est l'une des rares fois où je n'ai pas regardé ma montre au bout d'une heure. Standing ovation à la fin. allez-y !
Bonjour, Nous avons passé un très bon moment. C'est une pièce pleine de couleurs, de gaieté, de chansons et un final grandiose: un hymne à la vie. Carpe Diem. Je vais de ce pas recommander cette pièce à mon entourage. Merci beaucoup. 
Grâce à Frou Frou les bains nous avons passé une excellente soirée. Il y a bien longtemps que nous n'avions pas autant ri à un spectacle et c'est fou ce que cela fait du bien. 
Merci à l'auteur et aux comédiens qui méritent cent fois l'ovation que leur a réservé le public . 
Je vais parler du spectacle autour de moi et en dire tout le bien que j'en pense afin d'inciter le plus grand nombre à venir applaudir cette comédie sans prétentions mais ô combien divertissante. Merci encore. Jean-Alain

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Frou Frou les bains

2 Notes

8 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(2)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Christine T. (1 avis) 09 mars 2020

Frou-Frou les Bains Félicitations pour Frous-frous les Bains que nous a ont été voir hier Dimanche 8 Mars 2020 au Théâtre Édouard VII. . Nous avons passés un excellent moment .Bravo à toute la Troupe . Nous avons beaucoup ri et cela fait du bien au moral. Bravo à l’auteur nous en parleront autour de nous. Christine & Jean Marie
0
0
1
2
3
4
5
Par

Agnès B. (2 avis) 02 décembre 2015

Ayant eu un énorme succès avec la pièce musicale Frou Frou les Bains, je souhaiterai à présent obtenir le manuscrit de "Thé à la menthe ou t'es citron" ou encore "La Valse des Pingouins" de Patrick Haudecoeur. Si quelqu'un pouvait m'aider en me disant où me procurer ces 2 textes. Thomas, contactez-moi à mon adresse mail : at.biehler@sfr.fr
0
0
1
2
3
4
5
Par

Agnès B. (2 avis) 01 novembre 2013

Frou Frou les bains Je suis à la recherche du manuscrit de la comédie musicale de Patrick Hautecoeur "Frou Frou les Bains". Faisant partie d'une troupe de théâtre amateur en Alsace, nous aimerions pouvoir la jouer en automne 2014 car nous avons le potentiel d'acteurs, chateurs et danseurs. Si vous avez une adresse où je peux acquérir cette voeuvre, j'en serais ravie. Agnès contactez-moi : thombi@laposte.net
0
0
1
2
3
4
5
Par

Nicole T. (1 avis) 22 août 2005

RE: RE: Frou Frou les bains ATTENTION Qui a essayé d'assister à la représentation de FROU FROU LES BAINS du 23 juillet 2005? Panne d'électricité au bout de 15 minutes; injonction de quitter les lieux, tout le monde dans la rue.Au bout d'une heure, on nous demande de revenir dans la semaine: repartant à Marseille, le lendemain, on ne peut pas nous rembourser(le système informatique, financier, comtable ne peut rendre l'argent des places!!!) notre courrier du 1° Aout 2005 est toujours sans réponse dommage, les acteurs et la pièce étaient bons et droles... l'administration et l'équipement de ce theatre ne sont pas à la hauteur si d'autres personnes sont dans notre cas, dites-moi comment être remboursé
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jean C. (1 avis) 28 juillet 2005

RE: Frou Frou les bains ATTENTION Un spectacle bien enlevé, beaucoup de gags surréalistes. On ne se pend pas la tête, ce n'est pas le fou rire mais le sourire permanent et souvent le rire. A voir Mais ATTENTION, ce théatre favorise les places achetées plein pot. J'avais pris mes places au kiosque et, bien qu'arrivé avec 40minutes d'avance, je me suis retrouvé au balcon complètement à gauche (très mal placé) à coté de moi les gens avaient acheté sur internet. J'ai été raler, "désolé, mais ce sont des places première catégorie" m'a-t-on répondu. En fait, il y a les premières catégories plein taris et les premières catégories tarif réduit. C'est la première fois que ça m'arrive. Je ne retournerai pas au Théatre Daunou, je n'aime pas cette discrimination.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Nicole G. (3 avis) 16 décembre 2003

RE: RE: Frou Frou les bains un spectacle un peu lent à démarrer mais de plus en plus dynamique, surtout la 2IEME partie qui est vraiment jubilatoire; on sort de ce spectacle prozaquien de très bonne humeur...
0
0
1
2
3
4
5
Par

Anne C. (1 avis) 27 juin 2002

RE: Frou Frou les bains Pas parisiens, pas vu la pièce mais on ne doute pas de la véracité du témoignage ; on aime le style Patrickhaudecoeuresque et on adore Thé à la menthe. On espère que la tournée passera par chez nous et/ou qu'une télévision aura la bonne idée de l'enregistrer et de la diffuser.
0
0
1
2
3
4
5
Par

A B. (1 avis) 02 octobre 2001

Frou Frou les bains C'est moins génial que "Thé à la Menthe..." mais Patrick Haudecoeur est décidément un ami du genre humain. Certains intellos feront la moue. J'ai pleuré de rire, une fois encore. Deux jeunes (qui sortent de Sciences Po) ont pleuré comme moi, comme un jeune handicapé mental qui en a profité tout autant. Qui dit mieux dans l'universalité ? Longue vie à Frou Frou (même si le début de la 2ème partie mériterait d'être resserré) !
0
0

Spectacles consultés récemment