Cuisine et dépendances

1
2
3
4
5

Nesle , Paris

Du 07 septembre au 31 décembre 2005
Durée : 1h15

COMEDIE & BOULEVARD

Mettez une bombe sexuelle et un célèbre présentateur télé par une chaude soirée d’été dans un salon… ça promet non ? Le problème : nous restons en cuisine ! Qui voit-on alors ? Jacques et Martine, jeune couple ami d’enfance du présentateur ; Georges, squatteur de la maison et aussi ami d’enfance ; Charlotte, épouse de cette célébrité et toujours ami d’enfance ; ainsi que Fred, frère de Martine, pas ami, mais proche de l’enfance. Si l’on ajoute une louche de vieux sentiments, une cuillérée de regrets, un soupçon de ressentiments et une pincée de poker on obtient un repas très salé, une véritable soupe sentimentale et une vision saignante du couple.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2005

 

Cuisine et dépendances

De

Jean-Pierre Bacri

,

Agnès Jaoui

Mise en scène

Arnaud Humbert

,

Yohann Sfez

Avec

Florian Bayoux

,

Noémie Goetsch

,

Arnaud Humbert

,

Marina Nossovitch

,

Yohann Sfez

3ème et dernière saison !

Résumé
L’histoire
Des couples en crise
Choix de la pièce
Note d'intentions
La presse
H.S. Compagnie

Mettez une bombe sexuelle et un célèbre présentateur télé par une chaude soirée d’été dans un salon… ça promet non ? Le problème : nous restons en cuisine ! Qui voit-on alors ? Jacques et Martine, jeune couple ami d’enfance du présentateur ; Georges, squatteur de la maison et aussi ami d’enfance ; Charlotte, épouse de cette célébrité et toujours ami d’enfance ; ainsi que Fred, frère de Martine, pas ami, mais proche de l’enfance.

Si l’on ajoute une louche de vieux sentiments, une cuillérée de regrets, un soupçon de ressentiments et une pincée de poker on obtient un repas très salé, une véritable soupe sentimentale et une vision saignante du couple.

Pourtant il est peut être encore temps de ne pas passer à côté de sa vie…

Haut de page

Jacques et sa femme, Martine, donnent un dîner en l’honneur d’une célébrité, et ils ont la tête ailleurs. Ils n’ont pas le temps de se poser les questions capitales. Fred, le frère de Martine, ne voit pas l’intérêt de s’en poser. Georges, l’ami de longue date de Jacques, s’en pose à tout bout de champ, à l’endroit et à l’envers, et ça n’avance à rien. Et Marilyn, la petite amie de Fred, ne savait même pas que ça existait des questions pareilles.

Il y a pourtant une question que chacun se pose. Qui est-il cet invité célèbre ? Une future relation, un ancien ami, un possible amant, un ex-mari, ou un imbécile de passage ? Au salon, où la fête se donne, vous pourriez trouver quelques réponses faciles. Mais c’est dans la cuisine que la pièce se joue.

Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri

Haut de page

Si le couple Jacques-Martine, qui a suivi les conventions sociales du mariage, se révèle rapidement en crise, celui de Georges et Charlotte est tout aussi raté probablement parce qu’ils n’ont pas osé l’engagement. La confrontation de ces deux couples apparemment aux antipodes l’un de l’autre ne fait que mettre en avant des êtres individuellement fragiles et en situation d’échec face à leur « autre » respectif.

Dans le salon se trouvent deux personnages que l’on ne verra pas dans la pièce : Marilyn, la bombe sexuelle à la cervelle de moineau, accompagnant Fred, et l’illustre mari de Charlotte, « star » de la soirée et dont la présence sera un révélateur comportemental de chacun, engendrant en cuisine les réactions et les avis les plus divers.

Haut de page

Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui expliquent que Cuisine et dépendances leur a permis de se « défouler, de rire des comportements qui nous énervent, des gens qui perdent tout sens critique, face à un monde de toc, dont ils se font immédiatement les sujets ».

Après trois ans d’études théâtrales à explorer les répertoires du passé, nous désirons maintenant jouer des auteurs du présent. En tant qu’acteur vivant, nous voulons jouer des auteurs vivants (…et drôles si possible) et plus que des grands acteurs, Jaoui et Bacri sont maintenant des auteurs du répertoire français ! Le langage contemporain, la causticité de l’écriture, l’humour et la profondeur de cette comédie dramatique nous ont littéralement charmé.

Le choix de la pièce a semblé d’autant plus évident qu’au-delà de l’aspect comique de la satyre sociale et du plaisir que l’on prend tout au long de l’histoire, les rôles collaient à la peau des différents comédiens : la distribution semblait évidente. L’esprit de troupe et la complicité entre les comédiens caractérisant selon nous l’aventure humaine théâtrale. Nous attachons énormément d’importance aux personnes avec lesquelles nous travaillons.

Humbert & Sfez

Haut de page

Intérêts et enjeux
L’action se déroule dans un salon bourgeois, lieu classique - ou « lieu commun » devrais-je dire - du théâtre où l’on reçoit un invité célèbre. C’est là que les personnages défilent hypocritement devant cet homme… pourquoi ? Pour peut-être gagner « son estime (…) qui serait devenue indispensable en l’espace d’une soirée » (dixit Georges, acte 3). Cependant, nous n’avons pas accès à ce salon des apparences, la pièce se déroule dans la cuisine, soit en « coulisses ».

C’est derrière les façades que l’on va découvrir les caractères, que les êtres vont se dévoiler, s’avérer vulnérables et fragiles, souvent émouvants. Les personnages sont si différents que le clash semble inévitable, au fur et à mesure que les masques tombent. Leur quête actuelle de leur vérité va s’opposer aux dix années passées où les problèmes de communication les ont conduit a rester à tout prix convenable, tombant dans une routine qui ce soir va céder, marquant un tournant crucial de leurs vies.

Les actes manqués du passé peuvent-ils être accomplis dix ans plus tard ? Peut-on rattraper ses erreurs en faisant le bon choix après, parfois trop tard ? Autant de questions auxquelles la pièce répond en tirant les ficelles de la comédie par le ton léger et désinvolte de Fred, la mauvaise humeur constante de Georges ou l'extravagance de Martine...

Les comédiens
Pour ce qui est du choix de co(-)mettre en scène, la collaboration avec Arnaud Humbert est on ne peut plus naturelle. Rencontré dès l’entrée au cours Florent en 1999, nous travaillons énormément ensemble depuis deux ans : en se donnant la réplique, ou lorsqu’il me met en scène dans sa pièce (La pléiade militaire, Théo Théâtre 2003). Ce travail d’équipe permet réellement de se renvoyer la balle, les idées fusent.

Inédit, de jeunes comédiens
Si les protagonistes ont initialement la quarantaine, une ou deux modifications dans le texte ont suffit à transposer cette histoire pour des personnages plus jeunes (âge des comédiens) sans incohérence ni handicap pour l’intensité dramatique du propos. Dès lors, les personnages se « lâchent » plus, la fougue de la jeunesse les rend plus virulent, voire plus violent. La cuisine devient réellement l’arène des règlements de compte et des espoirs futurs, car si initialement Cuisine et dépendances montrait des êtres ratant leur vie, ici c’est sous nos yeux que va se dessiner leur avenir…

Yohann Sfez

Haut de page

« Cette jeune troupe pétrie de talent et d'imagination nous a fait un beau cadeau. Le plaisir de redécouvrir l'une des premières pièces de deux grands auteurs à succès, Cuisine et dépendances de Jaoui-Bacri.(…) pendant plus d'une heure les protagonistes de cette comédie tendre et amère vont nous captiver.

Les personnages entrent en scène, Yohann Sfez, Georges (…), il ne parle pas il bougonne, il ne joue pas, il est le personnage. (…) Charlotte est interprétée par Noémie Goetsch. Sa prestation est excellente, les passages avec l'ours de la bande, Yohann Sfez, sont savoureux, un amour meurtri, les regards se croisent, les âmes et les coeurs se souviennent. Décidément cette jeune troupe a du talent. Parlons de la distribution, le casting est parfait, la mise en scène est efficace.(…)

Pour résumer, en 2004, Monsieur Poquelin, plus connu sous le nom de Molière, a de nouveaux enfants. Messieurs les entrepreneurs de spectacles, à vos téléphones, il n'y a plus une minute à perdre, pas une minute pas une seconde. Une sacré troupe de comédiens avec un sacré spectacle. »

Yves Chevalier, Aligre FM

Haut de page

Naissance en février 2003.

C’est qui ? C’est un PACS artistique de deux amoureux de théâtre : le « H », c’est Arnaud Humbert, le « S » Yohann Sfez, les deux créateurs de cette compagnie auxquels se greffent d’autres comédiens issus du cours Florent.
Attention ! Voir en H.S. le signe « Hors Service » serait insensé face au dynamisme de notre troupe. Nous ne sommes pas en panne d’imagination, H.S. signifierait plutôt « Hors Série » car nous tachons de nous détacher des routes théâtrales toutes tracées.

Formation : trois ans sur les bancs de l’école Florent… et l’amour du théâtre et du cinéma.

Expériences : La pléiade militaire, création et mise en scène Arnaud Humbert.
Cuisine et dépendances d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, mise en scène Yohann Sfez et Arnaud Humbert.

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Cuisine et dépendances

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment