Nesle

8, rue de Nesle, 75006 Paris



Lieu intimiste

,

Saint-Michel



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Nesle

Premier amour jusqu'à 40% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nesle Paris | du 05 janvier au 23 février 2018 | Durée : 1h10
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 13,50 € au lieu de 22,50 €

La Petite Sirène jusqu'à 19% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nesle Paris | du 10 janvier au 31 mars 2018 | Durée : 45 minutes
JEUNE PUBLIC, JEUNE PUBLIC, Conte, Maternelle, Primaire
RESERVER

À partir de 11 € au lieu de 13,50 €

 

Prochainement à l’affiche

Les rustres jusqu'à 36% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nesle Paris | du 04 au 28 avril 2018
CLASSIQUE
RESERVER

À partir de 14,50 € au lieu de 22,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Offenbach'Ademy

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Nesle Paris | du 29 au 31 décembre 2017 | Durée : 1 heure
COMEDIE & BOULEVARD, MUSIQUE & DANSE, Opérette, Théâtre musical

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2017

 

Nesle

  • Accueil du plublic

Le Théâtre Nesle dispose de deux salles de spectacles : la Grande salle (75 places) et la Petite salle dîte " Descente aux Enfers " (45 places).

Vous avez de nombreuses possibilités de vous restaurer à proximité du Théâtre.

Les places sont à retirer 30 minutes avant le début du spectacle.

  • Présentation du lieu

En 1608, se construisit à l'emplacement de l'Espace Nesle, dans l'ancien jardin du couvent de Saint-Augustin, une vaste demeure dont le premier propriétaire fut Messire Jean Paumier, conseiller-secrétaire du Roi Henri IV.

Le 22 mars 1629, Messire Jean Paumier dut se défaire de sa propriété par adjudication au profit de Messire Jean Poncet, conseiller à la cour. Cette famille et ses descendants restèrent propriétaires de la maison jusqu'au 5 septembre 1697 qui vit arriver le troisième propriétaire. Jérémie Burgeat des Roches occupa les lieux jusqu'à la révolution.

En effet, le 28 décembre 1788, Marie-Claude Burgeat, comtesse de Miromesnil vendit la maison à un certain Grenier, négociant. A partir de cette date, nous savons que cette demeure servit à la fois d'habitation, de commerce et de lieu de réserve pour des marchandises diverses.

Au cours du XIXème et XXème siècle, l'ensemble de ce quartier fut transformé en immeubles de rapport. Ainsi passa le temps et cette maison connut un négoce en vins, puis une imprimerie.

En 1974, Jacques Bonnaud prit les commandes et entreprit de restaurer cet endroit afin de créer la Galerie et le Théâtre de Nesle. Les travaux ont eu lieu entre novembre 1974 et octobre 1976 et l'Espace Nesle a été inauguré le 9 novembre 1977.

Le théâtre fut construit en août 1978 et La Belle et La Bête de Jean Cocteau fut l'un des premiers spectacles joués en 1979. Parallèlement, la galerie fonctionnait en tant qu " 'antiquarium " et recevait l'exposition de Beathus Zumstein (franco-suisse).

En 1983, les boutiques furent enlevées de la galerie et remplacées par les expositions d'art et les salons. Le théâtre donna pendant cette période des spectacles musicaux sud-américains. Le bar de Nesle, jouxtant la galerie, s'ouvrit en 1987.

Au cours de l'année 1989, le théâtre fut placé sous la direction de Jean-Luc Mirande avec une programmation dynamique de trois spectacles chaque soir, spectacles de poésie les samedis et du théâtre pour les enfants.

Des travaux importants qui auront lieu durant l'été, permettront l'ouverture d'une deuxième salle dénommée " La Descente aux Enfers " qui accueille des spectacles de music-hall.

L'espace Nesle ne cesse d'évoluer et de se transformer au fil du temps, espace magique qui permet aux artistes français et étrangers de montrer leur travail et leur talent à deux pas de Saint-Germain-des-Prés, fief artistique réputé.

Avis du public : Nesle

0 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Francis B. (1 avis) 09 juin 2015

Emouvantes perceptions Pièce iranienne. Comédiennes européennes. Drame d'aujourd'hui (et de demain) En une heure, le destin poignant de celles et ceux que la misère, la guerre et la faim embarquent vers nos contrées miroirs, rêves désespérants et cul-de-sac honteux. A ne pas louper.
0
0