Centaures, quand nous étions enfants

1
2
3
4
5

Le Centquatre (104) , Paris

Du 04 au 08 juin 2019
Durée : 50 minutes

JEUNE PUBLIC

,

Biopic

,

Équestre

,

Familial

,

Primaire

,

Sélection Spectacle à partager

Fondé par Camille&Manolo, le Théâtre du Centaure est l’utopie bien réelle d’une existence en harmonie entre hommes et chevaux, chacun moitié de l’autre, à la vie comme à la scène. De cette histoire hors du commun, l’auteur et metteur en scène Fabrice Melquiot tisse une pièce hautement plastique où s’entremêlent récits autobiographiques et rêveries mythologiques sur l’enfance et les origines. Un autre monde est encore possible. Dès 7 ans.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Centaures, quand nous étions enfants

De

Fabrice Melquiot

Avec

 Camille

,

 Manolo

A partir de 7 ans.

  • Un autre monde possible

Il existe un endroit, dans le sud de la France, où les hommes et les chevaux vivent en symbiose, d’égal à égal, chacun apportant à l’autre ce qui lui sera toujours manquant. Cette utopie porte un nom : le Théâtre du Centaure.

Fondé en 1989 par Camille&Manolo, la vie et l’art s’y entremêlent comme une seule et même quête. Les acteurs y sont centaures, mi-homme, mi-chevaux, à l’écurie, dans les plaines ou sur scène, qu’ils galopent, dansent, jouent Macbeth (2002) ou narrent les aventures de traders (La 7e vague, 2015). Pour célébrer cet idéal, l’auteur et metteur en scène Fabrice Melquiot a d’abord composé un poème sous la forme d’une équation magique « 1 + 1 = 1 ». Puis il a eu envie de raconter leurs premiers pas, leur rencontre, leur amour.

Centaures, quand nous étions enfants est une biographie. Mais est-il possible de ne pas glisser vers le mythe lorsqu’on écrit une telle histoire ? Dans le regard de cet auteur pour jeunesse joué partout dans le monde, Camille&Manolo tissent un pont entre les rêves des origines et les urgences politiques contemporaines. Ils sont les premiers hommes, l’incarnation d’une certaine idée des origines, mais aussi l’image d’un autre monde possible. Un monde où les humains pourraient enfin vivre à l’écoute des autres règnes, animal, minéral et végétal.

  • La presse

« Camille et Manolo partagent un désir commun, celui d’être artistes et d’habiter dans un château avec des chevaux. … Oui, les centaures existent pour de vrai, et ils évoluent avec grâce et vigueur devant les bouches ouvertes d’admiration des petits et des grands. » Marie Sorbier, I/O gazette

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Centaures, quand nous étions enfants

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment