Camille Chamoux - Née sous Giscard

du 5 au 10 février 2015
1h30

Camille Chamoux - Née sous Giscard

Vite ! Dernières de cet énorme succès qui tord le cou à la nostalgie des années 70. Rires et émotions garanties, elle est extraordinaire, ne la manquez pas
Camille Chamoux est née sous Giscard. Dans son nouveau seule en scène à l'humour fin et bien écrit, elle tord le cou à la nostalgie de ces années-là. Un spectacle original et très réjouissant.
  • Drôle et intelligent !

Et si le fait d’être né pendant le mandat d’un président plutôt qu’un autre ou avec la musique de la Bande à Basile plutôt que celle des Beatles déterminait notre avenir ? Camille Chamoux convoque dans ce spectacle la France dans laquelle elle est née et a grandi. Avec un humour vachard non dénué de tendresse, la comédienne trentenaire tord le cou à la nostalgie qui nous guette tous. A un rythme soutenu, l’humoriste explique ses regrets d’être née avec des « bases molles », propose ses cinq définitions provisoires du mot « Adulte », une du mot « Artiste », et nous éclaire enfin sur la vraie signification de l’expression « Je Suis Fatiguée ».

Elle ne cache pas son plaisir à régler leur compte à tous ceux qui ont connu les Yéyés et la Vraie Chanson Française. Et même sans être trentenaire, on rit beaucoup !

  • La presse

« Une actrice déjantée à la plume incisive […] La perle rare » Le Figaro

« Camille Chamoux pratique à merveille l’autodérision sur les névroses de sa génération » Le Monde

« Une évocation drôle et émouvante des années 1980, instantané d’une génération entre le Polaroid et Instagram » Nouvel Observateur

« Un texte riche, fouillé, bien construit et sans temps mort […] Réjouissant !» TT Télérama

« Un régal d’intelligence qui touchera tous les trentenaires. Mais pas seulement ! » Biba

« L’écriture ciselée et le panache de Camille Chamoux font des merveilles. On est définitivement sous le charme. » Le Pariscope

  • Note d'intention

Ce spectacle convoque la France dans laquelle je suis née et dans laquelle j’ai grandi. Une France Giscardienne, dont je me plains comme on se plaint de sa famille, sur laquelle j’ai aiguisé mon regard critique comme on apprend à le faire sur ses parents, et que je me surprend à regretter, comme on regrette parfois l’enfance qu’on a pourtant bien cherché à fuir.

Ce spectacle convoque la nostalgie qui nous guette tous, celle des premières années de la vie bien sûr, mais surtout celle d’époques plus glorieuses. La nostalgie est un refuge pratique. Lui tordre le cou est la mission de ce spectacle. Douloureuse mais jouissive.

Après 5 ans de bons et loyaux services dans le one-woman-show avec mon premier spectacle Camille Attaque, j’ai eu envie d’écrire un nouveau solo autour de ces thèmes qui me taraudent depuis longtemps, et sans me préoccuper de la question du rire. Bien sûr, mon mode d’expression intègre fatalement la pratique quotidienne de l’autodérision et un certain regard satirique dans l’observation de mes pairs…

Mais le travail d’écriture s’est concentré ici sur autre chose : tirer ce fil qui avait germé dans ma tête depuis quelques années déjà, depuis cette réponse faite un jour le plus sincèrement du monde à un journaliste en interview : « c’est très difficile d’être un génie dans une époque médiocre ». Ici se croiseront donc, entre autres réflexions, les fabulettes d’Anne Sylvestre, les regrets d’être née sous le règne d’un aristo fin de race quand à quelques mois près j’aurai pu échapper à cette fameuse Génération X (1960-1979, paix à son âme), cinq définitions provisoires du mot Adulte, une du mot Artiste, et la vraie signification enfin dévoilée de l’expression « Je Suis Fatiguée ». Et le plaisir de régler leur compte à tous ceux qui ont connu les Yéyés, le Palace et la Vraie Chanson Française.

Arriverons-nous à la fin de ce spectacle à nous débarrasser de tous les fantasmes des meilleurs temps révolus ? Je l’espère. Et pas besoin d’être en campagne pour décider de le décréter : « l’âge d’or, c’est maintenant. »

Camille Chamoux

Sélection d’avis du public

Ne ressemble à personne Le 6 février 2015 à 18h06

Que Camille Chamoux se rassure, elle ne ressemble ni à Céline Dion, ni à Mary Pearce, ni à Charlotte ou à Vanessa Tabou et encore moins à une bobo fêlée ordinnaire. Si cela avait etait le cas, son spectacle aurait été drôlement chiant. Enfin, cette bonne vieille Anne Sylvestre passe même bien mieux le cap que sa copine Florence, "fatiguée" et mère de famille.

Camille chamoux née sous giscard Par Natacha G. - 6 février 2015 à 10h52

Camille chamoux a une personnalite tres interressante : dynamique,brillante,pleine d'humour et de finesse. Le spectacle est sympa mais manque parfois de liant. J.ai adore le passage sur la voyante aux coquillages ou bien la prof . Apres , certain themes sont abordes trop longuement d.autres pas assez.

Synthèse des avis du public

4,0 / 5

Pour 2 Notes

50%
0%
50%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

4 2 5
Ne ressemble à personne Le 6 février 2015 à 18h06

Que Camille Chamoux se rassure, elle ne ressemble ni à Céline Dion, ni à Mary Pearce, ni à Charlotte ou à Vanessa Tabou et encore moins à une bobo fêlée ordinnaire. Si cela avait etait le cas, son spectacle aurait été drôlement chiant. Enfin, cette bonne vieille Anne Sylvestre passe même bien mieux le cap que sa copine Florence, "fatiguée" et mère de famille.

Camille chamoux née sous giscard Par Natacha G. (1 avis) - 6 février 2015 à 10h52

Camille chamoux a une personnalite tres interressante : dynamique,brillante,pleine d'humour et de finesse. Le spectacle est sympa mais manque parfois de liant. J.ai adore le passage sur la voyante aux coquillages ou bien la prof . Apres , certain themes sont abordes trop longuement d.autres pas assez.

Informations pratiques

Théâtre de la Porte Saint-Martin

18, boulevard Saint-Martin 75010 Paris

À l'italienne Accès handicapé (sous conditions) Bar Grands boulevards République Vestiaire
  • Métro : Strasbourg - Saint-Denis à 206 m, Jacques Bonsergent à 347 m, Arts et Métiers à 367 m
  • Bus : Porte Saint-Martin à 49 m, Strasbourg - Saint-Denis à 240 m, Porte Saint-Denis à 281 m, Arts et Métiers à 340 m, Jacques Bonsergent à 350 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre de la Porte Saint-Martin
18, boulevard Saint-Martin 75010 Paris
Spectacle terminé depuis le mardi 10 février 2015

Pourraient aussi vous intéresser

Franjo

Théâtre Le République

- 30%
Vérino - Focus

Théâtre Antoine - Simone Berriau

Nordine Ganso - Violet

Palais des Glaces

- 23%
- 16%
Spectacle terminé depuis le mardi 10 février 2015