Prochainement à l’affiche

Robyn Orlin - Oh Louis jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Espace 1789 Saint-Ouen | le 08 février 2019 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine, Politique
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Robyn Orlin - At the same time we were pointing a finger at you...

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Le Centquatre (104) Paris | du 11 au 12 avril 2015
MUSIQUE & DANSE

Spectacle terminé depuis le 12 avril 2015

 

Robyn Orlin

Née en 1955 à Johannesburg de parents d’origines lituanienne du côté paternel et polonaise par sa mère, Robyn Orlin suit les cours de la London School of Contemporary Dance de 1975 à 1980. Elle revient ensuite en Afrique du Sud où elle travaille avec le Soweto Dance Theater avant de créer le City Theater and Dance Group.

Elle présente sa première performance à Johannesburg en 1980. De 1990 à 1995, elle interrompt son travail de création pour se former aux arts visuels à la School of the Art Institute de Chicago, où elle obtient un diplôme de professeur. A la recherche constante d’une nouvelle théâtralité, elle s’efforce de déconstruire les formes classiques de représentation, abolissant principalement la distance entre la scène et le public.

Depuis septembre 2005, Robyn Orlin est accueillie en résidence au Centre National de la Danse à Pantin. Elle est invitée pour la première fois à l’Opéra national de Paris en 2007 avec L'Allegro, il penseroso ed il moderato.

  • Chorégraphies

1990 If You Can’t Change the World Change Your Curtains
1996 Naked on a goat (prix FNB Vita)
1999 Daddy, I’ve Seen This Piece Six Times Before and I Still Don’t Know Why They’re Hurting Each Other
2000 F.(Untitled) (On Trying to Understand a Classic)
2001 We Must Eat Our Suckers With the Wrapper On
2001 The Future May Be Bright, But It’s Not Necessarily Orange... avec Ann Crosset
2002 Ski-Fi-Jenni
2004 Although I Live Inside... My Hair Will Always Reach Towards the Sun avec Sophiatou Kossoko
2005 When I Take Off My Skin and Touch the Sky With My Nose, Only Then Can I See Little Voices Amuse Themselves
2006 Hey Dude I Have Talent I'm Just Waiting for God... en collaboration avec Vera Mantero
2007 L'Allegro, il Penseroso ed il Moderato de Georg Friedrich Haendel, création pour le Ballet de l'Opéra national de Paris
2007 Still Live...., pour Via Katlehong Dance
2008 Dressed To Kill... Killed To Dress...
2008 Je suis venu... j'ai vu... j'ai mâché des malabars... une pièce en « hommage » à César pour et avec Seydou Boro2008 : Porgy and Bess de George Gershwin, DuBose Heyward, Dorothy Heyward et Ira Gershwin Opéra en trois actes. Mise en scène pour le Théâtre national de l'Opéra-Comique
2009 With Astonishment I Note the Dog... (revisited) création pour et avec la Compagnia dell’Accademia nazionale di danza di Roma, pour la Biennale de Venise
2009 Walking Next to Our Shoes... Intoxicated By Strawberries and Cream, We Enter Continents Without Knocking...
2009 Babysitting Petit Louis création avec les gardiens et dans les salles du Musée du Louvre
2010 Call It... Kissed By the Sun... Better Still the Revenge of Geography... ! création pour et avec Ibrahim Sissoko
2011 ...Have You Hugged, Kissed and Respected Your Brown Venus Today ?
2012 Beauty Remained for Just a Moment then Returned Gently to Her Starting Position en collaboration avec le collectif Moving into Dance de Sylvia Glasser
2012 Babysitting tête de cire avec cinq gardiens et dans les salles du Palais des beaux-arts de Lille

Parallèlement à ses créations, Robyn Orlin travaille également avec des artistes comme William Kentridge (Ubu and the Truth commission en 1997), Sophie Loucachevki ou Jonas Gongwa et mène une recherche sur les « figures du déséquilibre » ou « la troisième dimension des sensations » avec les jeunes acteurs du Market Theater Laboratory.

  • Prix

Robyn Orlin a reçu de nombreux prix pour son travail, et notamment le FNB Vita Award pour la meilleure chorégraphie au Festival Dance Umbrella de Johannesburg en 1985, 1988, 1990, 1997 et 1999, le prix du meilleur artiste en 1997 ainsi que le troisième prix aux Rencontres chorégraphiques de l’Afrique (1999), le prix Jan Fabre de l’oeuvre la plus subversive aux Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis (2000) et le Laurence Olivier Award de la réalisation la plus marquante de l’année (2003) pour Daddy, I’ve seen this piece six times before and I still don’t know why they’re hurting each other.

Avis du public : Robyn Orlin

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS