René de Ceccatty

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Madame Pink - Comédie canine avec chansons jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre du Rond-Point Paris | du 13 au 31 mars 2019
MUSIQUE & DANSE, Cabaret, En langue étrangère, Théâtre musical
RESERVER

À partir de 42 € , 31,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Buenos Arias Cinelandia

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | le 07 février 2014
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 07 février 2014

 

René de Ceccatty

René de Ceccatty est né à Tunis. Il fait des études de philosophie à la Sorbonne , où il soutient un mémoire sur le psychiatre Ludwig Binswanger et un doctorat sur l'écrivain Violette Leduc. 

Il a vécu deux ans au Japon et traduit avec Ryôji Nakamura des œuvres classiques et les principaux romanciers japonais contemporains (Sôseki, Oe, Abe, Tanizaki, Mishima).

Après un séjour en Angleterre, il commence à travailler dans l’édition et le journalisme et publie son premier livre, Personnes et personnages (La Différence, 1979). 

Dès lors il écrit régulièrement romans, nouvelles et essais : Jardins et rues des capitales (Différence, 1980), Esther (Différence 1982), l'Extrémité du monde (Denoël, 1985, Prix de l'Asie), l'Or et la poussière (Gallimard, 1986, Prix Valery Larbaud), Babel des mers (Gallimard, 1987), la Sentinelle du rêve (Michel de Maule, 1988, Points Seuil, 1997), l'Etoile rubis (Julliard, 1990), Rue de la Méditerranée (Hatier, 1990), Nuit en pays étranger (1992, Julliard), le Diable est un pur hasard (1993, Mercure de France), Violette Leduc, éloge de la Bâtarde (Stock, 1994), l'Accompagnement (Gallimard, 1994, Folio, 1996), Laure et Justine, (1996, Lattès), Aimer (1996, Gallimard, Folio 98), Consolation provisoire (1998, Gallimard), Sur Pier Paolo Pasolini (1998, Le Scorff), l'Eloignement (Gallimard , 2000), Fiction douce (Seuil, mars 2002).

Il cosigne avec Ryôji Nakamura deux ouvrages: Mille ans de littérature japonaise (La Différence, 1982 Picquier, 1998) et La Princesse qui aimait les chenilles (Hatier, 1986, Picquier, 1999).

Il a traduit de très nombreux auteurs italiens (Moravia, Pasolini, Umberto Saba, Sandro Penna, Alberto Savinio, Leopardi).

Membre du comité de lecture des éditions du Seuil, il collabore régulièrement, comme critique littéraire, au journal Le Monde. Il collabore également au mensuel Senso.

Bien qu'il ait joué lui-même sa première pièce, Frühling, à l'âge de dix-sept ans, au Festival d'Avignon Off, il ne renouera avec le théâtre que plus tard, tout d'abord en traduisant la pièce de Moravia l’Ange de l'information, montée en 1987 par Jacques Baillon au Petit Odéon, avec Assumpta Serna, puis, surtout, en rencontrant Alfredo Arias avec lequel il collabore régulièrement depuis une dizaine d'années.

En 1991, Alfredo Arias lui propose de collaborer avec lui pour l'écriture de Mortadela (Molière du Meilleur Spectacle Musical 1993). C'est le début d'un travail commun régulier pour le théâtre: traduction de Cachafaz de Copi (Théâtre de la Colline, 1993), des chansons de Fous des Folies (Folies Bergère, 1993-1994), du one-woman-show Nini (Théâtre du Petit-Montparnasse, 1995), de Faust Argentin ( Théâtre de la Cigale, 1995, Mogador, 1996), Aimer sa mère (Bobigny, MC 93, 1998), Peines de cœur d'une chatte française (Festival d'automne, 1999, Molière du Meilleur Spectacle Musical).

Ils cosignent quatre livres: Faust Argentin, théâtre, (Actes-Sud, 1996), le Père Noël du siècle, album pour les enfants (Seuil-Jeunesse, 1996), Aimer sa mère, théâtre, (Actes Sud-Papiers, 1998) (avec d'autres auteurs), Peines de cœur d'une chatte française, album pour les enfants (Seuil-Jeunesse, 1999).

En mai 2000, il adapte pour Claudia Cardinale, qui fait alors ses débuts au théâtre, la Vénitienne, d'un anonyme du XVIe siècle, dans une mise en scène de Maurizio Scaparro, au Théâtre du Rond-Point. La pièce est reprise dans une tournée française et italienne et fait l’objet d’une adaptation télévisuelle par Pasquale Squitieri.

En octobre 2000, est créée au Théâtre Marigny son adaptation théâtrale du roman d'Alexandre Dumas fils, la Dame aux camélias, avec Isabelle Adjani dans le rôle-titre, dans une mise en scène d'Alfredo Arias. Cette pièce sera représentée, dans d’autres productions, en Finlande et en Italie.

En juillet 2002, Alfredo Arias met en scène son adaptation italienne de la Femme et le Pantin de Pierre Louÿs, sous le titre Pallido oggetto del desiderio, au Festival de la Versiliana, dans une production du Teatro Stabile de Trieste.

Il écrit avec Alfredo Arias le livret de l’opéra I santi dell’Arte, sur une musique d’Arturo Annecchino, qui sera créé en octobre 2003 au Teatro dell’Opera de Rome et celui de Mambo mistico, sur une musique d’Aldo Brizzi, qui sera créé en automne 2004.

2007 Mise en scène de Divino Amore, de Alfredo Arias et René de Ceccatty.

Avis du public : René de Ceccatty

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS