Anciennement à l’affiche

Sors

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Espace culturel André Malraux au Kremlin-Bicêtre Le Kremlin-Bicêtre | le 28 mars 2013 | Durée : 50 minutes
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 28 mars 2013

 

Pedro Pauwels

Né en Belgique, Pedro Pauwels suit ses premiers cours de danse à l’Ecole Renate Peter de Bruxelles, puis obtient une bourse au Centre Rosella Hightower à Cannes où il suit les cours de classique, de jazz, de moderne, de thérapie et de solfège. Il entre dans le Jeune Ballet International de Cannes, où il travaille un répertoire contemporain. Il y rencontre de grands noms de la danse, tels Dominique Bagouet, Mathilde Monnier, Peter Goss, Viola Farber, Jean-François Duroure, Bella Lewitsky.

Engagé dans la Compagnie Karine Saporta – CCN de Caen, Il participe en 89 et 90 à plusieurs créations dont Les Taureaux de Chimène, ainsi qu’aux séquences dansées des films Prospero’s Book de P. Greenaway et Le Diable au corps de G. Vergès. Durant la même période, il collabore avec la Compagnie Alain Marty. Puis, au sein de la Compagnie d’Odile Duboc – CCN de Belfort, il participe à la création à La Maison d’Espagne et à la reprise de Repères en 91, à l’élaboration d’une maquette pour l’Opéra de Paris en 92, et à la création de Projet de la matière en 93.

Par ailleurs, Pedro Pauwels est régulièrement invité depuis 90 à enseigner dans divers stages nationaux et internationaux au Centre Rosella Hightower de Cannes, au CND de Paris et de Lyon, Laval, Chartres, Venise, Séoul… En novembre 90, Pedro Pauwels crée sa compagnie grâce à l’association PePau, et présente sa première chorégraphie en 91, L’Insoupçonnée.

L’Année 92 confirme son engagement dans la voie de la création chorégraphique : A mes côtés, interprétée par sa compagnie, une commande de l’Opéra du Rhin pour La Khovantchina, Ecume de rêve, conçue pour le Jeune Ballet International de Cannes. Il chorégraphie également les ballets du Roméo et Juliette de Gounod monté en ouverture de la saison du nouvel Opéra-Théâtre de Massy.

Dès lors, son parcours de chorégraphe devient parallèle à celui de PePau dont il incarne l’élan et la créativité : une à deux créations par an, conception de spectacles événements, diffusion régulière du répertoire (sélection par les Bancs d’Essais Internationaux en 94-95, Iles-de-danse 98, Festival International de Séoul en 98 et 2000), actions de sensibilisation en partenariat avec l’Education Nationale, les ADIAM, les ADDA, les théâtres d’accueil, les municipalités…

Il n’hésite pas à créer en collaboration avec d’autres disciplines – théâtre, danse hip-hop, musiques improvisées ou techno – et continue de travailler régulièrement comme interprète ou comme chorégraphe invité, au Jeune Ballet de France au CNSMD de Paris (Junior Ballet), à Tunis, en Martinique.

En 2003, et durant trois ans Pedro Pauwels se tourne vers la science et la technologie. En se rapprochant de l’Université de Caen et de son laboratoire, et du Centre Enghien-les Bains, il se lance, à travers le projet du triptyque, Sens, dans l’élaboration d’une écriture chorégraphique et d’un dispositif technique permettant de porter un regard sonore et sensoriel sur la danse.

En 2006, la compagnie entame une tournée en Afrique Centrale avec Sens I qui est sélectionné par la commission danse de l’AFAA. En 2007, Pedro Pauwels retournera en Afrique du Nord pour présenter Pliage(s), dans le cadre du festival international du Caire en Egypte et des Rencontres chorégraphiques de Carthage en Tunisie.

Avis du public : Pedro Pauwels

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS