Prochainement à l’affiche

Les Métronautes jusqu'à 23% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre 13 - Seine Paris | du 21 mars au 04 avril 2018
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 20 € , 15,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Jardins Secrets

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Bo Saint-Martin Paris | du 26 février au 24 juin 2017
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 24 juin 2017

 

Marina Glorian

  • Formation et débuts

Après une année d’arts plastiques à l’Atelier de Sèvres, Marina Glorian obtient une licence d’arts du spectacle à l’université Paris X Nanterre. Elle suit notamment les cours de Jean Jourdheuil et Jean-Michel Déprats. Elle s’intéresse alors particulièrement au théâtre contemporain, grâce à l’un de ses professeurs, Jean-Louis Besson : elle travaille Bertolt Brecht, Rainer Fassbinder, Philippe Minyana et Xavier Durringer. Elle prend en parallèle des cours d’art dramatique chez Steve Kalfa.

En 1999 et 2000, elle joue le rôle de Madame Popova dans L’Ours de Tchékhov et celui de Léonie dans Léonie est en avance de George Feydeau dans des mises en scène de Jean-Paul Sermadiras au Petit Théâtre Parmentier.

Après sa licence, elle se consacre entièrement à l’apprentissage du jeu de l’acteur, d’abord au Sudden Théâtre dirigé par Raymond Acquaviva, puis à l’école des Enfants Terribles sous la direction de Jean-Bernard Feitussi. Elle y suit les cours de mise en scène de François Tardi et travaille le répertoire classique avec Joël Demarty. Elle crée pour cette école les costumes d’un “happening” théâtral organisé par Nicolas Moreau. En 2002, elle est mise en scène par Maxime Leroux au Théâtre des Enfants Terribles dans La peau d’Elisa de Carole Fréchette, puis par Jean-Pierre Malignon dans P.A.T de Charlotte Sagorin. En 2003, elle tient le rôle principal d’une pièce irlandaise de Brian Friel, Danser à Lughnasa, mise en scène par Maxime Leroux.

De Janvier 2003 à Décembre 2004, elle intervient trés régulièrement au Grand Mezze d’Edouard Baer et François Rollin au Théâtre du Rond-Point. Elle y a notamment joué certaines de ses créations et interprété des chansons révolutionnaires.

Elle met en scène et joue dans Meilleurs souvenirs de Grado de F. X. Kroetz au Théâtre Pixel en 2004.

Poursuivant toujours sa formation, elle participe à de nombreux stages : « Stanislavski » avec Angelo Aybar et « Autonomie de l’acteur » avec Patrick Massiah, un stage de tragédie dirigé par Alain Gintzburger, Hervé Langlois (clown) et Thierry Niang (chorégraphe), et de travail vocal dirigé par Christine Laville.

  • Incursions dans la chanson

Depuis janvier 2005, elle chante tous les mois au cabaret Le soleil de la Butte, accompagnée au piano par Jean-Pierre Tutin, de vieilles chansons françaises, caustiques et décalées. En 2006, elle participe à la création du spectacle musical Montmartre… écrit et mis en scène par Bonbon, en tournée actuellement.

Elle prête aussi sa voix lors d’une performance artistique Nous de Joao Torres et Pauline Izumi Colin et interprête la musique originale d’un court métrage inspiré d’Un cœur en hiver réalisé par Yvon Marciano.

  • À l’écran

Marina Glorian tourne pour la télévision, des publicités et des courts métrages : Quoi qu’il arrive d’Agnès Szabo, Extension de la crise conjugale au domaine de l’immobilier de Jeanne Guillot et Thank God de Dyana Winkler

Avis du public : Marina Glorian

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire