Marie Sauvaneix

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

La note jusqu'à 27% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nesle Paris | du 01 octobre au 28 novembre 2020 | Durée : 1h10
CLASSIQUE, Biopic, Arts, Seul(e) en scène
RESERVER

À partir de 16,50 € au lieu de 22,50 €

Baltringue Palace jusqu'à 30% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Essaïon Paris | du 30 septembre au 07 novembre 2020 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 11 € au lieu de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Cet animal étrange

1
2
3
4
5
  • 2 avis
Lucernaire Paris | du 07 décembre 2005 au 28 janvier 2006 | Durée : 1h30
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 28 janvier 2006

 

Marie Sauvaneix

Marie Sauvaneix a été élevée par une mère artiste dramatique et un oncle passionné d’arts et de civilisations. Après des études littéraires, elle devient éclairagiste, puis marionnettiste, et vit sa première expérience en tant qu’actrice au sein d’une troupe qui monte l’Avare de Molière. C’est la révélation. Armée de Note d’un acteur de Charles Dullin, elle entre au conservatoire de la Ville de Paris, et travaille en parallèle avec Regis et Marie-France Santon, Jean-François Prévand, Laurence Bourdil, et Laurent Terzieff, qui l’engage également comme assistante à la mise en scène sur plusieurs spectacles : Le Bonnet de fou de Pirandello, Brûlés par la glace de Asmussen, Dernières lettres de Stalingrad, Brecht.

Elle en retire une grande rigueur dans le travail, un amour de la poésie et des mots, et surtout une vraie passion pour la direction d’acteur. Monter un texte, c’est aider l’acteur à s’approprier intimement l’espace entre les mots et à trouver une corrélation entre son propre inconscient et celui de l’auteur.

Elle monte en 2005 Cet animal étrange de Gabriel Arout.

« S’il est vrai qu’il n’y a pas d’amour, mais des preuves d’amour, l’estime et l’admiration que je porte à Marie Sauvaneix sont non seulement sincères mais fondées. Elle a été mon assistante dans le Bonnet de Fou de Pirandello. Elle a été la jeune victime émissaire de Brûlés par la glace de Peter Assmusen où son aura poétique incarnait la mythologie de l’amour impossible. Quelques années plus tôt, dans Meurtre dans la Cathédrale, sa présence moyenâgeuse irradiait le choeur des femmes maternellement conduit par Pascale de Boysson. Elle a encore beaucoup de choses à faire et à nous dire dans ce métier ». Laurent Terzieff

Avis du public : Marie Sauvaneix

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS