Marcel Maréchal

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Pierre-Auguste Renoir, mon père

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de Poche-Montparnasse Paris | du 27 mai au 08 juillet 2019 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Lecture

Spectacle terminé depuis le 08 juillet 2019

 

Marcel Maréchal

Marcel Maréchal est comédien, metteur en scène, chef de troupe et auteur.

  • A Lyon et Marseille

A Lyon, il fonde le Théâtre du Cothurne (100 places) puis le Théâtre du Huitième (1000 places). A Marseille, il s’installe au Théâtre du Gymnase avant de construire et de fonder le Théâtre National de Marseille / La Criée dans l’ancienne halle aux poissons, sur le Vieux Port.

De Lyon à Marseille, il met son art au service des poètes et de la création contemporaine : Synge (L’Ombre de la ravine), Arrabal (Oraison), Fry (Faux-jour), Limbour (Elocoquente), Vauthier (Badadesques, Capitaine Bada, Le Sang, Ton Nom dans le feu des nuées Elisabeth, Les Prodiges), Jacques Roubaud et Florence Delay (Graal Théâtre), Beckett (Fin de partie), Audiberti (L’Opéra du monde, Le Cavalier seul, La Poupée, Opéra parlé, Quoat-Quoat), Brecht (Maître Puntila et son valet Matti), Guilloux (Cripure), Obaldia (L’Azote, Le Général inconnu), Kateb Yacine (L’Homme aux sandales de caoutchouc), Novarina (La Fuite de bouche, Falstafe), Jean-Louis Bourdon (Jock), Jean-François Josselin (L’enfer et compagnie), Pierre Laville (Le Fleuve rouge), Peter Weiss (Hölderlin), David Mamet (Glengarry Glen Ross et American Buffalo), Sam Shepard (Californie, paradis des morts de faim), Jean Genet (Les Paravents), etc.

S’il s’attache avant tout aux auteurs de notre temps, l’itinéraire de Marcel Maréchal croise aussi Molière (Les Fourberies de Scapin, Le Malade imaginaire, L’Ecole des femmes, Dom Juan, Tartuffe, Amphitryon,...), Feydeau (La Puce à l’oreille), Marlowe (Tamerlan), Beaumarchais (Le Mariage de Figaro), Shakespeare (Hamlet), et des textes ancrés dans la mémoire populaire comme Les Trois Mousquetaires, Une Anémone pour Guignol ou Fracasse.

  • Au théâtre du Rond Point (1995-2001)

De 1995 à 2001, il a dirigé le Théâtre du Rond-Point des Champs-Elysées à Paris dont il a transformé salle et scène à son arrivée. Son premier spectacle, dans ce nouveau lieu, emblématique de son compagnonnage avec les poètes, fut la Trilogie de Claudel (L’Otage, Le Pain dur, Le Père humilié). Suivront, toujours au Rond-Point en tant que metteur en scène, Quoat-Quoat, d’Audiberti, Les Enfants du paradis de Jacques Prévert, Les Prodiges de Jean Vauthier, Amphitryon de Molière, Tchin-Tchin de François Billetdoux, et comme acteur Rêver, peut-être de Jean-Claude Grumberg, La Maison du peuple de Louis Guilloux et Lettres d’une mère à son fils de Marcel Jouhandeau.

  • Avec les Tréteaux de France (2001 - 2011 )

Depuis l'été 2001, Marcel Maréchal a pris la succession de Jean Danet à la direction des Tréteaux de France. Il a mis en scène L'école des femmes de Molière et Ruy Blas de Victor Hugo.

En 2003-2004, il met en scène La Puce à l'oreille de Feydeau. En 2004 il prépare Maître Puntilla et son valet Matti de Brecht, Georges Dandin de Molière et en 2005 La Très mirifique épopée Rabelais.

Parallèlement, Marcel Maréchal présente depuis 2001, toujours dans le cadre des Tréteaux de France, des « petites formes » telles que La Maison du Peuple de Louis Guilloux, Lettres d’une mère à son fils de Marcel Jouhandeau, Ego Hugo d’après Victor Hugo, Audiberti & fils (adaptations et mises en scène François Bourgeat) et Oncle Vania de Tchekhov.

En 2010, il monte et joue dans Le Bourgeois Gentilhomme de Molière.

  • Depuis 2011

En 2012, au Théâtre La Bruyère, il interprète, avec Francine Bergé, Cher Menteur d’après la correspondance de Béatrice Stella Campbell et Bernard Shaw (mise en scène Régis Santon). Puis en 2013, il est le Roi dans Le Mal court, de Jacques Audiberti, mis en scène par Stéphanie Tesson pour la réouverture du Théâtre de Poche.
En 2014, Il joue dans Opus Coeur, d'Israel Horovitz, m.e.s. par Caroline Darnay

  • A l'opéra

Il met en scène Carmen présentée en 1981 à Paris, au Palais des Sports et, en 1996, pour le festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence, Le Comte Ory, de Rossini.

  • Ecrivain

Marcel Maréchal a écrit de nombreux livres parmi lesquels : La Mise en théâtre (avec Hélène Parmelin, 1974), Une Anémone pour Guignol (1975), L’Arbre de mai (1984), Capitaine Fracasse d’après Théophile Gauthier (1987), Un Colossal enfant (avec Nita Rousseau 1991) et Rhum Limonade (1995)

Avis du public : Marcel Maréchal

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS