Khadija El Mahdi

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Sang négrier jusqu'à 27% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
A la Folie Théâtre Paris | du 24 janvier au 30 mai 2019 | Durée : 1h10
CONTEMPORAIN, Pièce historique, P'tits Molières
RESERVER

À partir de 18 € au lieu de 24,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Mama Khan, le chant berbère de l’eau

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre La Croisée des Chemins Paris | du 04 avril au 13 juin 2018
CONTEMPORAIN, Conte, Théâtre d'ailleurs

Spectacle terminé depuis le 13 juin 2018

 

Khadija El Mahdi

Après une licence en études théâtrales à Paris X et une formation au conservatoire du VIIeme arrondissement, elle est reçue à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la Ville de Paris puis à la Classe Libre de l’école Florent. Elle se spécialise dans le jeu masqué en assistant pendant 5 ans Christophe Patty, maître de masque au Conservatoire National d’Art Dramatique. Elle apprend le jeu masqué et le clown avec Mariana Araoz, Lucia Bensasson, Marcella Obregon, Cristina Wistarri Formaggia, Luis Jaime Cortez, Guy Freixe et Fred Robbe.

Comédienne, elle joue entre autres dans Les Démons de Dostoïevski, dirigée Jean-Pierre Garnier, Au delà du voile de Benaïssa dirigée par Agnès Renaud, Pièces de guerre de Bond dirigée par Morad Ammar, Médée d’Euripide dirigée par Laurence Bourdil, La grande faim dans les arbres de Jean-Pierre Cannet dirigée par Bruno Bernardin, La rose de la Boca de El Mahdi dirigée par Mariana Araoz, Rituels pour des signes et des métamorphoses et Le livre de Damas de Wannous, dirigée par Fida Mohissen, Pazzi de la Cie Interface dirigée par André Pignat et Géraldine Lonfat et Mama Khan, Le chant de la terre Lakota, petit Molière du meilleur seul en scène 2017. Lors des radiophonies 2009, elle a reçu le prix d’interprétation féminine pour son interprétation de Houria dans Sangs mêlés de Laurent Leclerc.

Elle a mis en scène La surprise de l’amour de Marivaux, Fragments d’un discours amoureux de Barthes, La maison de Bernarda Alba de Lorca, Cancans de lavandières, création collective, La beauté de l’icône de Fatima Gallaire, Le joueur de flûte de Hamelin des Frères Grimm, Electre de Sophocle et Mama Khan, le chant de la terre Lakota. Pour Sang Négrier au Théâtre de la Croisée des Chemins, elle obtient le P'tit Molière 2018 de la meilleure mise en scène.

Elle est l’auteur de La rose de la Boca, encouragée par le Ministère de la Culture. Elle sculpte et modèle des masques pour comédiens et danseurs. Elle développe actuellement un projet de création maillant masque, conte, chant et mémoire : les treize chemins de grand-mère terre. Mama Khan, le chant berbère de l’eau en est le second opus. Onze autres créations sont à venir.

Avis du public : Khadija El Mahdi

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS