Prochainement à l’affiche

Benedetto pacifico / Flagrant délire jusqu'à 27% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Espace culturel André Malraux au Kremlin-Bicêtre Le Kremlin-Bicêtre | le 10 février 2018 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine, Performance
RESERVER

À partir de 10 €

 

Anciennement à l’affiche

Héro%

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nest-CDN de Thionville-Lorraine - Théâtre en Bois Thionville | du 18 au 20 mai 2016
CONTEMPORAIN, MUSIQUE & DANSE

Spectacle terminé depuis le 20 mai 2016

 

Karine Ponties

Après des études à l’école Mudra, Karine Ponties interprète des chorégraphies de Claudio Bernardo et de José Besprosvany et fait partie de différentes compagnies : Plan K de Frédéric Flamand, Charleroi/Danses (chorégraphies de Steven Petronio, Adriana Borriello, Lucinda Childs, Merce Cunningham), Tandem de Michel Noiret, Compagnie Nadine Ganase, Compagnie Mossoux-Bonté, Compagnie Pierre Droulers et Compagnie 1x2x3 (On the Wave avec Aka Moon et Passages avec Muziek Lod).

Elle signe 3 courtes pièces avec Mauro Paccagnella. Puis, au sein de sa compagnie, elle crée les solos Planta Baja (1196) et Dame de Pic (1997).

En 1996 elle crée Vecinas à Helsinki, une pièce pour huit danseurs, dans le cadre des Pépinières européennes pour jeunes artistes.
En 1998 elle crée Santinelele Naftalina, une pièce pour quatre danseurs roumains dans le cadre d’une résidence à la Foundation de Bucarest.
En 1999 elle crée Negatovas, une pièce pour quatre danseurs, et Glabelle - solo.

En 2000, Karine signe les créations Glabelle - duo, Les Taroupes et Brucelles, un projet pour six danseurs créé dans le cadre de Bruxelles 2000 Ville européenne de la culture.

Avec Les Taroupes, elle entame une collaboration avec le compositeur Jan Kuijken qui se poursuit en 2001 avec la création de Capture d’un Caillot. La même année elle crée Scheggia, pour onze danseurs, dans le cadre de DanceCity à Newcastle.

En 2002, création du solo Brutalis, en collaboration notamment avec Jan Kuijken et Thierry Van Hasselt. Brutalis reçoit en 2003 le prix chorégraphique de la SACD.

En 2003, Karine Ponties crée Desirabilis, commande de 30 minutes pour la compagnie Montréal Danse.

En 2004, elle crée Le Chant d´amour du grand singe, dont la première aura lieu en février 2005. Elle débute aussi les recherches pour son nouveau projet Holeulone. En mai 2004, Karine crée Mi non Sabir, pièce pour quatre danseurs tchèques, dans le cadre de Trans-Danse-Europe 2003-2006.

Avis du public : Karine Ponties

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS