Jean-Bernard Pouy

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

54 x 13 (Dans la tête d'un coureur cycliste) jusqu'à 27% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette Paris | du 23 au 27 mars 2022 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Marionnette
RESERVER

À partir de 14,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Ça

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Parc de la Villette - Espace Chapiteaux Paris | du 02 au 27 mai 2006 | Durée : 2h15
CONTEMPORAIN, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 27 mai 2006

 

Jean-Bernard Pouy

Ancien animateur culturel dans un lycée de banlieue, Jean-Bernard Pouy aime à dire qu'il est auteur par hasard. Pourtant, après Spinoza encule Hegel qu'il écrit en 1983, Nous avons brûlé une sainte est publié en 1984, à sa grande surprise, directement en série noire chez Gallimard et obtient le prix du festival du Polar &Co de Bruxelles (1985). Cet auteur inclassable s’impose, pour chacun de ses récits, des contraintes formelles, en parfait adepte de l’OuLiPo qu’il est.

Depuis, auteur de polars, de romans, de nouvelles, homme de radio (il collabore à Radio Nova et France Culture notamment à l'émission Les Papous dans la tête), il ne cesse d'imaginer de nouveaux personnages, de nouvelles séries, de nouvelles collections. Il invente le très célèbre Gabriel Lecouvreur, alias Le Poulpe, et inaugure la fameuse série de romans de gare publiée chez Baleine avec La petite écuyère a cafté. Il confie à un auteur chaque fois différent, chévronné ou débutant, la suite des aventures.

Puis ce sera, toujours chez Baleine, les collections Tourisme et polar, la Série grise (des livres écrits gros pour lecteurs de 72 à 83 ans), Pierre de Gondol… Il est l'auteur entre autres de Suzanne et les ringards, L'homme à l'oreille croquée, Le cinéma de papa (Prix Saint Nazaire 1990), La Belle de Fontenay, RN 86, Larchmütz 5632, Les roubignoles du destin (nouvelles), H4 blues chez Gallimard ; à L'Atalante de Cinq nazes, Le bienheureux (avec Benoît Ferreux), 54x13 ; aux Editions de la Baleine La chasse au tatou dans la pampa argentine (nouvelles), Démons et vermeils, L'angoisse du banc de touche au moment du coup d'envoi ; aux Contrebandiers Nycthémère et La farce du destin (avec Patrick Raynal). Prix Polar 1989 pour la Clef des mensonges.

Il a écrit en 2005, à l'initiative du Festin, un feuilleton La Grand-mère à roulettes paru dans le journal La Montagne édition de Montluçon et édité par le théâtre. Il est un des auteurs de Ça, m.e.s. Anne-Laure Liégeois.

Il anime divers ateliers d’écriture dans des milieux défavorisés ou avec des détenus.

Co-scénariste pour le cinéma, il signe Les Keufs (Josiane Balasko, 1987), Sans peur et sans reproche (Gérard Jugnot, 1988).

Avis du public : Jean-Bernard Pouy

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS