Gilles Verièpe

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Gilles Verièpe - Rouge Chaperon, conte chorégraphique jusqu'à 10% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Bergeries Noisy-le-Sec | le 15 janvier 2020 | Durée : 45 minutes
MUSIQUE & DANSE, JEUNE PUBLIC, Conte, Danse contemporaine, Maternelle, Primaire
RESERVER

À partir de 7 €

 

Anciennement à l’affiche

Gilles Verièpe - Les éternels

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Bergeries Noisy-le-Sec | le 13 novembre 2019 | Durée : 1h05
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine

Spectacle terminé depuis le 13 novembre 2019

 

Gilles Verièpe

Gilles Verièpe s’initie à la danse au sein de l’école municipale de Cappelle-la-Grande (dpt 59), il continue ses études à l’école de danse M-C Favre à Lyon.

Il poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 1991. Il danse des chorégraphies de Maguy Marin, Dominique Bagouet, Claude Brumachon... Il obtient son diplôme en 1994 avec mention « très bien ».

Il est ensuite engagé dans la Compagnie de l’Alambic dirigée par Christian Bourigault. Il participe à la création Le chercheur dort. En décembre 1994, il danse pour Andy Degroat dans le cadre d’un court-métrage.

Il entre en 1995 dans la Compagnie Philippe Saire basée à Lausanne où il danse Vacarme et participe à la création Palindrome.

En 1996, il intègre le Centre Chorégraphique National de Caen, dirigé par Karine Saporta où il reprend les rôles dans Le bal du siècle, L’impure, L’or ou le cirque de Marie. Il participe à la création Le spectre ou les manèges du ciel.

De 1996 à 1999, il interprète au sein du Ballet Preljocaj, Centre Chorégraphique National d’Aix-en-Provence, Noces, Parade, Roméo et Juliette, Liqueur de chair et participe à la création Paysage après la bataille.

De 1999 à 2000, il rejoint Charleroi/Danses dirigé par Frédéric Flamand où il reprend les rôles dans Muybridge, Moving target et participe à la création Métapolis.

En 1997, le solo nommé L’homme est derrière son regard comme derrière une vitrine est sa première pièce chorégraphique.

L’année suivante, il crée Kippec, un conte chorégraphique jeune public.

En décembre 2000, il monte la Compagnie Gilles Verièpe et crée par la suite deux pièces, Emma et Egon, portrait(s) de famille. Il devient titulaire du Diplôme d’Etat. Mambo ! quintette divertissant autour des années cinquante est créé en mars 2002.

Un an plus tard il se chorégraphie Zich, un solo en silence sur l’intime. En novembre 2003, Petite anatomie, pièce engagée sur le corps est créée pour six danseurs et un photographe.

En 2004, il crée Spinning, trio féminin autour du plaisir. Cette pièce est présentée au Festival OFF d’Avignon 2005. Egon, Emma und Zich, créé par la suite, est un trio qui parle de séduction, de sensualité, de manipulation...

En 2006, il crée Zoet, quintette masculin sur la 7ème symphonie de Beethoven ; et la Clef des chants lui commande Everglade, spectacle pour le jeune public mêlant le piano, le corps et la voix. Novembre 2008, il crée Don Quichotte, itinéraires d’un chevalier errant.

En septembre 2009, il crée un quatuor itinérant Petite formes dansées et depuis 2007, il tourne son solo Phrygian Gates. Entre les rayures du zèbre, ballet puissant et jubilatoire incarnant deux femmes et un homme en quête d’amour est créé en 2010.

Gilles & Yulia et Le carnaval de Saëns sont ces dernières créations.

2014 – 2015 nouvelle création She-mâle, 12 danseuses autour de la masculinité.

Gilles Verièpe donne régulièrement des ateliers dans différents établissements scolaires.

Avis du public : Gilles Verièpe

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS