Actuellement à l’affiche : Davy Sardou

Signé Dumas jusqu'à 30% de réduction

1
2
3
4
5
  • 4 avis
Théâtre La Bruyère Paris | du 12 septembre au 15 décembre 2018 | Durée : 1h30
CONTEMPORAIN, Biopic, Coups de coeur, Pièce historique
RESERVER

À partir de 20 € au lieu de 24,50 €

 

Anciennement à l’affiche

La collection

1
2
3
4
5
  • 6 avis
Théâtre de Paris - Salle Réjane Paris | du 02 février au 13 mai 2018 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN, Thriller

Spectacle terminé depuis le 13 mai 2018

 

Photos & vidéos

Davy Sardou

Davy Sardou suit tout d’abord des cours de théâtre aux Etats-Unis, au Lee Strasberg Theater Institute de New York. Il assiste également pendant sa formation à des séances de travail données par Harvey Keitel et Ellen Burstyn. Il débute sa carrière en interprétant le rôle d’Adolphe dans Les Créanciers d'August Strindberg, mis en scène par Robert Castle au Samford Meisner Theater (New York). Il enchaîne avec Les Trois Soeurs d’Anton Tchekhov, mise en scène par George Loros (Pantheon Theater, New York). De retour en France au début des années 2000, Jean-Luc Tardieu le dirige dans L’Homme en question de Félicien Marceau (th. de la Porte Saint-Martin) puis Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé dans Copier/Coller de Jean-Marie Chevret au Théâtre Michel. Thierry Harcourt le mettra en scène à plusieurs reprises (Arsenic et vieilles dentelles ; On ne badine pas avec l’amour ; ou encore Leocadia au Théâtre 14). Il jouera également sous de la direction de Philippe Hersen dans Oscar (Th. du Gymnase), de Jean-Luc Moreau dans Secrets de famille de Eric Assous (Th. des Variétés). En 2011, il est nommé au Molière du jeune talent masculin pour son rôle dans Le Nombril de Jean Anouilh (m. en sc. Michel Fagadau, Comédie des Champs-Elysées). Davy Sardou enchaîne la même année avec Le Songe d’une nuit d’été (m. en sc. Nicolas Briançon, Th. de la Porte Saint-Martin), puis L’Alouette (m. en sc. Christophe Lidon, Th. Montparnasse). Son interprétation de Mark Dolson dans L’Affrontement de Bill C. Davis (au côté de Francis Huster, m. en sc. Steve Suissa, Th. Rive Gauche) lui permettra d’obtenir le Molière 2014 du meilleur comédien dans un second rôle. Steve Suissa le dirigera à nouveau (toujours au th. Rive Gauche) dans Georges et Georges de Eric-Emmanuel Schmitt. Puis Anne Bourgeois le mettra en scène à trois reprises (Les Voeux du coeur (B. C. Davis, Th. La Bruyère), Le Plus beau jour (David Foenkinos, Th. Hébertot), Hôtel des deux mondes (E.-E. Schmidt, Th. Rive Gauche). Il retrouve Thierry Harcourt en 2018 pour La Collection (Harold Pinter, Th. de Paris).

Au cinéma, il a tourné sous la direction de Jacques Ouaniche dans Victor Young Perez et à la télévision avec des réalisateurs tels que Laurent Bregeat, Jean Sagols, Laurent Carceles, Dominique Tabuteau ou encore Laurent Heynemann (Le Roi, l’écureuil et la couleuvre). Toujours pour la télévision, il a joué ces dernières années dans Vive Bouchon (réal. Luc Béraud), Taxis (réal. Gérard Marx), Le Temps qu’il nous reste (réal. Alain Brunard) et dans Les Fées du logis (réal. Pascal Forneri).

Avis du public : Davy Sardou

2 Notes

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(2)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Talila M. (11 avis) 28 septembre 2018

Davy Sardou est superbe Il est toujours a la hauteur dans ses interprétations . Bravo, très convaincant.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Marie-lou D. (1 avis) 15 septembre 2018

Un jeune homme très talentueux qui physiquement ressemble à sa mère Babette que je vois de temps à autre au Parc Monceau
0
0