Anciennement à l’affiche

Trois hommes et un couffin

1
2
3
4
5
  • 5 avis
Gymnase Marie Bell Paris | du 11 au 18 septembre 2018
COMEDIE & BOULEVARD, Sélection Comédie, Sélection Evénement, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 18 septembre 2018

 

Coline Serreau

Je suis née d'une mère écrivain, Geneviève Serreau, traductrice de Brecht, Gombrowicz et Shakespeare, et d'un père comédien, metteur en scène et directeur de théâtre, Jean- Marie Serreau qui ont tous deux contribué à découvrir, faire connaître et jouer beaucoup des plus importants auteurs dramatiques de l'après-guerre (Brecht, Beckett, Ionesco, Kafka, Jean Genet, Arrabal, Gombrowicz, Aimé Césaire, Kateb Yacine, Max Frisch…)

Baignée dés ma plus tendre enfance dans le théâtre et la littérature, je me suis tournée vers la musique et les études de lettre, puis vers le cinéma, mais je n'ai jamais cessé mon activité théâtrale.Après avoir suivi les cours de l'Ecole de la rue Blanche, j'ai débuté comme stagiaire à la Comédie Française, puis j'ai fait partie de la troupe de Romain Bouteille avec Patrick Dewaere, Stéphan Meldegg au théâtre du Poche Montparnasse, et j'ai fondé avec Coluche "Le vrai chic parisien".

J'ai ensuite joué Ionesco au Poche avec Jean-Marie Serreau, Liola de Pirandello avec Philippe Léotard et Nathalie Baye chez Gabriel Garran à Aubervilliers, Rosalinde dans Comme il vous plaira de Shakespeare et Groucha du Cercle de Craie de Brecht dans la cour du Palais des Papes à Avignon avec Benno Besson.

Puis j'ai écrit mes propres spectacles Lapin Lapin, créé au théâtre de la Ville, Quisaitout et Grobêta, qui a été repris de nombreuses fois au théâtre de la Porte Saint Martin, Le théâtre de verdure créé à Genève, Le salon d'été, créé au Cado d'Orléans et repris au théâtre des Bouffes Parisiens. Tous ces spectacles ont tourné en France et à l'étranger, quelques uns ont reçu des Molières…

J'ai aussi mis en scène à l'opéra Bastille La chauve-souris de Johan Strauss et Le barbier de Séville de Rossini, mises en scène qui ont été reprises de nombreuses fois.

Lorsque j'ai quitté le conservatoire de musique pour entrer à l'école de la rue Blanche, mes professeurs de comédie me demandaient quel rôle du répertoire je voulais jouer, et je répondais toujours : je fais du théâtre pour pouvoir un jour jouer le rôle d'Arnolphe dans l'Ecole des Femmes. On me regardait comme une douce dingue. Aujourd'hui, grâce à l'acharnement et à la confiance de Frédéric Franck, je peux enfin réaliser mon rêve d'adolescente : jouer un des rôles les plus magnifiques de l'histoire du théâtre. Puisse mon Arnolphe vous émouvoir autant qu'il m'a émue, et servir le génie de Molière.

C.S

Avis du public : Coline Serreau

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS