Charlotte Delbo

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Ceux qui avaient choisi

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Contrescarpe Paris | du 24 mai au 14 juin 2017 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 14 juin 2017

 

Charlotte Delbo

  • Notice biographique

Charlotte Delbo est née le 10 août 1913, à Vigneux-sur-seine, en seine et Oise. Elle est l’aînée de quatre enfants. Son père est chef monteur riveteur, et sa famille le suit de chantier en chantier.Après le Baccalauréat, elle commence des études de philosophie, avec le projet de devenir professeur. Elle a pour maître Henri Lefebvre.

En 1932, elle adhère à la Jeunesse communiste, et rencontre en 1934 celui qui allait devenir son mari, Georges Dudach. Alors qu’elle est étudiante, elle fait la connaissance de Louis Jouvet et devient sa secrétaire. Elle l’accompagne dans la tournée qu’il effectue au début de la guerre en Amérique du Sud. C’est en septembre 1941, à Buenos Aires, qu’elle apprend l’exécution d’un de ses amis, condamné par la police spéciale de Pétain… et décide de rentrer en France, malgré l’avis de Jouvet qui tente de la dissuader.

Le 15 novembre 1941, elle rejoint Georges Dudach, déjà bien engagé dans la Résistance. Elle y participe elle-même en prenant des notes à l’écoute de Radio Londres et Radio Moscou qu’elle transmet aux Lettres françaises.
Le 2 mars 1942, ils sont arrêtés tous les deux à leur domicile parisien et conduits à la prison de la Santé.
Le 23 mai 1942, ce sont les adieux à Georges, dans sa cellule. Il est fusillé le jour même au Mont Valérien.
Le 24 août 1942, elle est transférée de la Santé au fort de Romainville où elle se lie d’amitié avec un groupe de femmes, détenues politiques comme elle, et qui partiront pour Auschwitz par le fameux convoi du 24 janvier 1943.
Le 7 janvier 1944, près d’un an après son arrivée à Auschwitz-Birkenau, elle est envoyée à Ravensbrück, où elle reste jusqu’à sa libération du camp, le 23 avril 1945, soit quinze mois plus tard.
À son retour en France, Louis Jouvet l’accueille, mais le rythme et les horaires que demandent le travail au théâtre se révèlent trop fatigants. Elle trouve alors un travail à l’ONU, à Genève.
En 1960, elle quitte l’ONU, rentre en France et rejoint son maître, le philosophe et sociologue Henri Lefebvre, dont elle devient la collaboratrice au CNRS.

Jusqu’à la fin de sa vie - elle est morte le 1er mars 1985 - Charlotte Delbo s’est sentie concernée par l’histoire contemporaine. Ses derniers textes, rassemblés par ses soins sous le titre La Mémoire et les jours (Éditions Berg international), et publiés après sa mort, illustrent cet intérêt pour le présent - la mort de Franco, un hommage aux folles de la place de Mai, etc. C’est au coeur de l’événement que se trouve la source de son inspiration.

  • Bibliographie

Les Belles lettres, Paris, 1961, Éditions de Minuit.
Le Convoi du 24 janvier, Paris, 1961, Éditions de Minuit.
Les trois ouvrages qui suivent forment la trilogie Auschwitz et après  :
Aucun de nous ne reviendra, Paris, 1965, Gonthier.
Une Connaissance inutile, Paris, 1970 ; Éditions de Minuit.
Mesure de nos jours, Paris, 1971, Éditions de Minuit.
Spectres mes compagnons, Lausanne, 1977, Éditions Maurice Bridel.
Kalavrita des mille Antigone, in La Mémoire et les jours.
La Mémoire et les jours, Paris, 1985, Berg Internaional.

  • Oeuvres théâtrales

Aux éditions Anthropos, Jean-Pierre Oswald, H.B éditions.
La théorie et la pratique. 1969
La Sentence. Paris. 1972
Qui rapportera ces paroles ? Paris 1974
Maria Lusitania et Le Coup d’État, Paris, 1975.
Une scène jouée dans la mémoire . 1995

  • Oeuvres inédites

Et toi comment as-tu fait ? Pièce en un acte. 1971
Ceux qui avaient choisi, pièce en deux actes, 1967.
La Capitulation, pièce en deux actes, 1975.
La Victoire était-elle possible ? Pièce en deux actes, 1975.
Les Hommes, 1978.

Avis du public : Charlotte Delbo

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS