Prochainement à l’affiche

L'école des femmes jusqu'à 18% de réduction

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Théâtre de Saint-Maur Saint-Maur-des-Fossés | le 10 mars 2018
CLASSIQUE, Coups de coeur
RESERVER

À partir de 20 € au lieu de 24,50 €

 

Anciennement à l’affiche

L'école des femmes

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Théâtre 14 Paris | du 10 novembre au 31 décembre 2015
CLASSIQUE, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2015

 

Arlette Allain

Après des études de Lettres Modernes et une double formation universitaire et professionnelle à l’Institut d’Études Théâtrales et à L’école Charles Dullin, elle débute sa carrière professionnelle au Théâtre de Sartrouville et fonde sa première Compagnie Théâtrale, Trimasque, en région parisienne. Au sein de cette structure, elle met en scène et joue plusieurs spectacles dont
 La Colonie de Marivaux, Les Dactylos de Murray Shisgal, La Maison de Bernarda de F. Garcia Lorca, L’Assemblée des femmes d’Aristophane et adapte La Perle d’après Steinbeck et Candide d’après Voltaire.

En 1986, elle s’installe dans la Loire et intègre la Comédie
 de Saint-Etienne dirigée par Daniel Benoin avec qui elle aura un compagnonnage artistique de 15 ans (1986 – 2002). En tant que comédienne permanente elle y joue Molière, Musset, Brecht, Wedekind, Botho Stauss, Sarah Kane... sous les directions de metteurs en scène français et étrangers : Daniel Benoin, Manfred Bailartz, Jacques Echantillon, Gerzy Gregogervski, Hans Peter Cloos... Pour le cinquantenaire de La Comédie de Saint-Étienne, Anca Visdei lui écrit une pièce « sur mesure » La Médée de Saint-Médard. En tant que metteur en scène elle y réalise une dizaine de spectacles dont La Leçon de Ionesco, En attendant Godot de Beckett, Électre de Sophocle et de Giraudoux, Candide d’après Voltaire, La Danse de Mort de Strindberg.

En 2000, elle retourne à la création indépendante au sein de sa nouvelle compagnie, Visages, qui deviendra en 2004 Masques et Visages. Elle y crée Photo de classe de Anca Visdéi et une adaptation de Elle lui dirait dans l’île de Françoise Xenakis.

En 2001, elle crée une manifestation estivale « Les Nuits de la Batie d’Urfé » pour laquelle elle met en scène Le Mariage de Figaro. Cette manifestation lui vaudra le « Trophée Réussite » de La Loire dans la catégorie culture. En 2002, elle y présentera Ruy Blas et en 2003, Roméo et Juliette. De 2002 à 2005, la compagnie présente un cycle Corneille dont les 2 premiers volets sont Horace et Le Cid. A ce jour elle a réalisé et mis en scène plus de trente spectacles. En 2012 elle a mis en scène et interprété le rôle de « Madame » dans Les Bonnes de Jean Genet. En 2014, elle crée à L’Espace Charles Vanel L’Ile des esclaves de Marivaux. Spectacle repris en tournée en 2015.

Auteur adaptatrice, elle a écrit une pièce de théâtre Les Indiennes et adapté plusieurs romans.

Avis du public : Arlette Allain

1 Avis

1 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Armand C. 06 mai 2017

    Nostalgie J'ai été le spectateur privilégié de pièces de théâtre à La Batie d'Urfé (Loire): Roméo et Juliette, Ruy Blas. Souvenirs inoubliables pour moi qui ai été le spectateur de Roger Planchon, Patrice Chéreau à Villeurbanne et Marcel Maréchal à Lyon et Sail sous Couzan. Respect et mise en valeur du texte, Talents des comédiens, puissance de la mise en scène. Je viens de voir, hier soir à Chassieu (Rhône) un "Roméo et Juliette" affligeant: vulgaire dans le langage et la mise en scène, comédiens agités et bavards. Un cauchemar. Quand revenez- vous à La Batie? Armand Chevaleyre (un vieux spectateur). »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?